Billet de blog 5 févr. 2013

Nucléaire/ BURE : contamination massive à l'oseille

Gaiga Kaunta
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Fédération Grand-Est STOP déchets nucléaires

BP 17 - 52101 SAINT DIZIER Cedex – France

Tel : + 33 (0)3 25 04 91 41 / + 33 (0)6 66 959 777

www.villesurterre.com - www.stopbure.com

 ____________________

COMMUNIQUÉ

Mardi 5 Février

___________________ 
 

Sidérant !

Pi-toy-able !

En déplacement ce lundi à Bure (Lorraine/Champagne), Delphine Batho, ministre du développement durable et autres casquettes aura réussi à démontrer qu’en matière de politique un vigoureux coup de balai devient incontournable, et urgentissime.

© 
© 

à Bure hier, en pays de Jeanne d’Arc (bergère, guerrière, martyre)

Déchets nucléaires : Hollande/Sarkozy, mêmes délires

Le CHAN-GE-MENT, avait-il clamé dans les moindres recoins de France. Ah que oui qu’il était attendu, le changement, en matière de déchets nucléaires et de leur ‘gouvernance’ : à Bure, à Soulaines, à Morvilliers, et ailleurs. Pourtant, rien ne venait, rien, aucun signe depuis la fameuse élection présidentielle. Et c’est par la bande que les populations ont appris le déplacement à Bure de la représentante du gouvernement. C’est à leur initiative, émaillée de savoureuses « péripéties » que les collectifs de citoyens/élus ont obtenu une entrevue avec la ministre.

Risques démesurés, démocratie pipée, populations bafouées, dossiers travestis… tout a été mis sur la table devant Delphine Batho. Réaction de l’intéressée ? Un petit caporal, qui n’a pu qu’ânonner : « J’ai 3 principes : le principe de réversibilité, le principe de démocratie, le principe de transparence ». En matière de changement, les 3 témoins de la délégation de la Fédération Grand-Est STOP déchets nucléaires/MIRABELont souri en faisant remarquer que voilà maintenant 19 années que ces 3 arlésiennes étaient régulièrement sorties du placard et agitées en sautillant.

BURE : contamination massive à l’oseille

Hollande, clone de Sarkozy dans le cloaque des déchets du nucléaire ? La question posée à la représentante ministre, allait donner la température du corps gouvernement/présidence : « Dans un système démocratique, cette débauche d’argent - si rare par ailleurs - CHOQUE. Jusqu’à un récent député du secteur de Bure - PS - qui se désolait que ‘’ici, l’argent dégouline’’. Puisque l’élection de l’actuel président a été basée sur le changement et l’assainissement de la vie publique - en un mot l’ETHIQUE - ces formes de corruption légalisée sont-elles STOPPÉES, là ? » Réponse, propre à tuer les espoirs de toutes celles et ceux qui aspiraient à une évolution positive de nos dirigeants : « non, on continue »

Voilà donc une majorité de gauche, prônant des valeurs morales opposées notamment à la cupidité, qui s’en va poursuivre une débauche d’argent - pris dans notre poche à tous et à notre insu – pour le distribuer à des élus d’opposition bavant d’envie, et fossoyeurs de « leur » territoire : les Namy, Sido, Cornut-Gentille, Chatel, Pancher, Longuet… oh que la liste est longue. On a même vu cette majorité de gauche, au parlement, mettre à la présidence d’un comité « éminence grise » (l’OPECST) le dénommé Sido, pourtant bien connu pour ses « qualités » !

Pas trop subtil, le sieur président, à avoir délégué à Bure une telle ambassadrice. Il est vrai que pour la subtilité… il se dit ainsi qu’un document devrait bientôt être rendu public sur le parcours chaotique et éclairant de François Hollande, depuis 1991, dans le domaine des déchets du nucléaire.  

de l’indignation à l’ACTION

Mis à part les profiteurs, il serait étonnant que beaucoup de Françaises et de Français se retrouvent dans ce genre de frasques. La France qui subit va-t-elle encore longtemps accepter ces manières de gouverner, par la corruption (abus de faiblesse, suivant l’analyse d’un maire local) et par le pouvoir (il fallait voir hier à Bure les huiles se réfugier derrière leurs men in black) ?

Ne plus subir > de l’indignation à l’ACTION !

et en priorité rejoindre près de chez vous une association contre les déchets nucléaires, à défaut le CEDRA
 

Dernière minute : nouveau coup de tonnerre hier soir dans le ciel tumultueux de BURE > le résultat du forage géothermique truqué de toute évidence…

NB : en fichier joint la série de questions remises à D.Batho et à son staff :  20 questions à D.BATHO.pdf

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Le « wokewashing », la nouvelle stratégie des majors pétrolières
La justice raciale, le féminisme et les droits LGBT+ sont de plus en plus mobilisés par les géants pétroliers pour convaincre des bienfaits de leurs activités fossiles. Une pratique récente baptisée « wokewashing » et qui n’a qu’un seul objectif : retarder l’action climatique pour continuer à nous abreuver de pétrole.
par Mickaël Correia
Journal — France
Un chirurgien de l’AP-HP cherche à vendre aux enchères la radio d’une blessée du 13-Novembre
Le chirurgien Emmanuel Masmejean a mis en vente sur un site d’enchères pour 2 700 dollars la radio d’une survivante du Bataclan, sur laquelle on voit une balle de Kalachnikov. Après l’appel de Mediapart, il a retiré le prix dans son annonce. L’AP-HP qualifie la publication du professeur Masmejean de « problématique, choquante et indécente ».
par Matthieu Suc
Journal
Le PS et les quartiers populaires : vingt ans de trahison
Le Parti socialiste poursuit sa lente dislocation dans les quartiers populaires. En Île-de-France, à Évry-Courcouronnes et Aulnay-sous-Bois, les désillusions traduisent le sentiment de trahison.
par Hervé Hinopay
Journal — Libertés publiques
« Une gestion exclusivement policière de la crise sanitaire »
« La logique aurait voulu que les autorités adoptent une approche sanitaire et sociale » pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, pointe la professeure de droit public Diane Roman, qui regrette que, « désormais, tout se résolve en termes de mesures policières ».
par Jérôme Hourdeaux

La sélection du Club

Billet de blog
La parole des femmes péruviennes
Dans un article précédent, on a essayé de comprendre pourquoi le mouvement féministe péruvien n'émergeait pas de manière aussi puissante que ses voisins sud-américains. Aujourd'hui on donne la parole à Joshy, militante féministe.
par ORSINOS
Billet de blog
Malaise dans la gauche radicale - Au sujet du féminisme
L'élan qui a présidé à l’écriture de ce texte qui appelle à un #MeToo militant est né au sein d'un groupe de paroles féministe et non mixte. Il est aussi le produit de mon histoire. Ce n’est pas une déclamation hors-sol. La colère qui le supporte est le fruit d’une expérience concrète. Bien sûr cette colère dérange. Mais quelle est la bonne méthode pour que les choses changent ?
par Iris Boréal
Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022.
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Entre elles - à propos de sororité
Sororité, nf. Solidarité entre femmes (considérée comme spécifique). Mais du coup, c'est quoi, cette spécificité ?
par Soldat Petit Pois