Les radiations nucléaires et les femmes

Le lobby nucléaire ne recule devant aucun mensonge pour endormir les populations sur les dangers que représente l'industrie nucléaire.

La France, pays nucléocrate par excellence, avec ces 19 centrales nucléaires en ruine et ces 58 réacteurs, dont aucun n'a passé les crash tests, vient d'ailleurs de signer un partenariat avec le Japon pour lancer la 4ième génération de réacteurs, ignorant de fait les dangers que représente le nucléaire pour la santé publique.

Une toute nouvelle étude de la National Academy of Science ( BEIR VII)  sur les effets provoqués par les radiations ionisantes vient d'être publiée au sujet des risques de cancer.

Le graphique présenté plus bas, sur la durée de vie (par Ian Goddard, basé sur l'obtention de données issues de l'étude) montre l'augmentation des risques de cancer liés à une exposition aux radiations en séparant le facteur risque pour les hommes et pour les femmes.

Le résultat est sans appel, les femmes ainsi que les petites filles exposées à une dose donnée de radiations sont plus susceptibles que les hommes de développer un cancer.

Cette étude ne traite que des risques accrus de développement d'un cancer, comme le cancer du sein par exemple, suite à une exposition aux radiations, mais elle n'aborde pas les conséquences d'expositions aux radiations lors d'une grossesse comme les effets génétiques qui en découlent et leurs conséquences.

Explication du tableau issu de l'étude scientifique de la National Academy of Sciences  Biological Effects of Ionising Radiation ( BEIR VII)

 

La ligne rose montre le risque pour les femmes et la bleue, pour les hommes. Le bas du graphique couvre une période qui va de 0 à 80 à ans, en incluant les pré-naissances.

Nous observons une différence très nette entre la courbe de la ligne bleue et de la rose, celle-ci étant particulièrement forte dès la naissance et ce jusqu'à l'age d'une fillette de 5 ans. 

 

 

Les organismes de régulation nucléaire (avec leur cynisme criminel habituel), admettent que le risque présenté ici à l'âge de 30-40 ans – sur la ligne bleue – est le même pour tous les individus, peu importe leur genre – marqué par un cercle vert.

Explication du graphique, Mary OLSON

Source : Nuclear News - http://nuclear-news.net/2013/04/26/nuclear-radiation-and-women-theme-for-may-2013/

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.