Billet de blog 8 janv. 2013

Bure et les fossoyeurs de la Haute-Marne

Gaiga Kaunta
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

CEDRA

Collectif contre l’enfouissement des déchets radioactifs

Co-fondateur de 'Bure-Stop'

Co-fondateur de la 'Fédération Grand-Est STOP Déchets Nucléaires'

Membre du ‘Réseau sortir du nucléaire’

Membre de la CRIIRAD

BP 17 - 52101 SAINT DIZIER Cedex - FRANCE

Téléphone-répondeur-fax : (33) 03 25 04 91 41 /  06 66 959 777

cedra.org@orange.fr / www.burestop.eu - www.villesurterre.com - www.stopbure.com - facebook

__________________________

COMMUNIQUÉ

Mardi 8 Janvier 2013

__________________________

BURE et les fossoyeurs de la Haute-Marne

Coup de massue de l’INSEE qui, dans son dernier rapport, non seulement confirme une inquiétante hémorragie démographique mais révèle que la même Haute-Marne décroche la timbale nationale des départements qui perdent des habitants. Au vu des « atouts » politiques de cette partie de la Champagne, c’est à n’y rien comprendre. Analyse.

En guise d’étrennes, le rapport de l’INSEE dit tout haut ce que nombre d’élus locaux auraient bien aimé laisser sous le boisseau. La Haute-Marne est dans une spirale de déclin démographique, signe le plus apparent d’une panade majeure. Amorcée dans les années 70, l’hémorragie prend de l’ampleur depuis les années 90 pour faire perdre près de 1000 habitants chaque année au département. Et l’INSEE prévient, cette érosion devrait encore se renforcer dans les années à venir !

Un comble alors que la cité préfecture est dirigée par un député-maire longtemps ministre (1). Un comble alors que la plus grande ville du département, Saint-Dizier, est pilotée par un député-maire qui depuis plusieurs mandats axe sa politique sur l’attractivité de la ville et du territoire (2). Un comble alors que le département est gouverné par un président qui depuis de longues années s’accroche à une formule incantatoire : « Bure nous sauvera » (3)
Le rapport de l’INSEE aura au moins eu le mérite de démontrer l’affligeante politique de ceux qui gouvernent ce département. Non seulement le projet qui se trame dans le secteur de Bure n’est pas le beau laboratoire promis, mais encore la carotte « développement » n’aura été qu’un lamentable miroir aux alouettes. Ni les coups de menton, ni les chantages de ces élus, ni les emplois extorqués à Edf/Areva/Cea, ni les sommes folles déversés à travers les GIP n’auront permis de « sauver » la Haute-Marne.

Et si c’était tout le contraire, d’ailleurs ? Et si cet argent facile - 30 millions d’euros à discrétion chaque année - portait à une politique d’indolence, à la petite semaine, alors que l’époque et le contexte exigent au contraire des élus-es dynamiques, qui en veulent, dans l’intérêt commun, et qui donnent envie.   

Manifestement, la Haute-Marne a été mise sous perfusion frelatée. Honte aux fossoyeurs du département. Par incompétence, ou pire ? Honte à eux et elles car, aux antipodes d’une politique de facilité basée sur un projet mortifère et tueur d’image, il est une autre voie pour ce département et sa population, basée sur les valeurs locales profondes : honnêteté, éthique, savoirs faire, qualité et cadre de vie… Poubelle nucléaire - dévoilant de plus en plus ses tares - ou avenir constructif ?  à chacune et chacun de se faire entendre, et d’agir…

Ne plus subir > AGIR !

Dernière minute : Bure ? > un doc video nous parvient à l’instant

© Collectif des irradiés

(1)   Luc Chatel

(2)   François Cornut-Gentille

(3)   Bruno Sido, dont l’incantation a été relayée par son vice-président A.Allemeersch et nombre d’autres. Bruno Sido qui, sans vergogne, jongle avec les casquettes : président du conseil général il reçoit les largesses bienvenues du GIP… présidé par lui-même… GIP dont les apports ont été récemment prolongés (et antérieurement multipliés) grâce aux manœuvres du sénateur… Bruno Sido. Assainissement de la vie publique, avons-nous entendu dire voici peu. Vraiment ?

ENFOUIR ! ETHIQUE ? 

Le doyenné de JOINVILLE organise

en multipartenariat

JEUDI 17 JANVIER

JOINVILLE

(Haute-Marne / Champagne)

20H – Salle des fêtes (place de la gare)

http://catholique-hautemarne.cef.fr/agenda_fiche.php?id=2012-12-30_11:38:41

http://www.yaquoila.com/sortie-ethique-et-gestion-des-dechets-radioactifs-joinville,40258.html

http://www.actu-environnement.com/ae/agenda/agenda.php4

SOIREE-DEBAT sur LA question de fond :

BURE, les enjeux ETHIQUES d’un enfouissement

englobant les aspects techniques, géologiques, économiques, démocratiques…

avec la participation du groupe de réflexion « ETHIQUE »

dont Monseigneur Marc STENGER

évêque de Troyes et président de Pax Christi France

les documents du groupe de réflexion

http://catholique-troyes.cef.fr/spip/GESTION-DES-DECHETS-NUCLEAIRES

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
En Ukraine, des militantes viennent en aide aux « survivantes » de viols de guerre
Un collectif encore très confidentiel de victimes de violences sexuelles dans le Donbass, membre du réseau mondial SEMA, se mobilise en Ukraine pour repérer et accompagner les rescapées des viols commis par les soldats russes. Mediapart a pu les suivre.
par Rachida El Azzouzi
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Sur les réseaux sociaux, les jeunes chercheurs obligés de « se vendre »
Précaires et soumises à une concurrence croissante, les nouvelles générations de chercheurs sont incitées à développer leur « marque » personnelle sur Twitter, Instagram voire TikTok. Non sans effets pervers.
par Aurélien Defer
Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Destruction du soin psychique (2) : fugue
Comment déliter efficacement un service public de soins ? Rien de plus simple : grâce à l'utilisation intensive de techniques managériales, grâce à l'imposition d'un langage disruptif et de procédures conformes, vous pourrez rapidement sacrifier, dépecer, puis privatiser les parties rentables pour le plus grand bonheur de vos amis à but lucratif. En avant toute pour le profit !
par Dr BB
Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
par Bésot