Entreposage à La Hague

Communiqué par "les cyber-acteurs"

Une enquête publique a lieu en ce moment ( du 13 avril au 18 mai 2015) dans les mairies
de la Hague dans un rayon de ...5 km autour de lʼusine. AREVA NC y présente une demande de modification de lʼINB 116 (UP3-A), visant à doubler la capacité dite “dʼentreposage”, mais
en fait, de stockage des déchets vitrifiés produits par lʼusine. C'est l'histoire d'un "entreposage" qui ne veut pas dire son nom : poubelle atomique ...
    
" La capacité totale de “lʼentreposage” existant ne peut couvrir les besoins que
jusquʼen ...2017 et nécessite donc une extension rapide, prévue en deux temps. Dès
2016-2017, mise en service dʼune seconde alvéole dans un atelier déjà existant puis dans un second temps, entre 2018 et 2022, construction dʼun nouveau bâtiment.
Un “entreposage “de déchets qui ne veut pas avouer son nom : poubelle atomique!
En France, les sites de stockage des déchets de faible activité de surface sont saturés. La
recherche des sites pour les déchets Moyenne activité à vie longue (MAVL) nʼa pas abouti. Le projet CIGEO, à BURE, dans la Meuse, pour le stockage profond des déchets haute activité à vie longue (HAVL), qui devait être opérationnel pour 2015,1 ne lʼest pas.
" Il ne le serait pas avant 2050 et pour les déchets HAVL, pas avant 2070 et plus !
Les documents de lʼenquête affirment pudiquement quʼil faut donc continuer “lʼentreposage” après 2017.
La capacité actuelle “dʼentreposage” est de 12348 conteneurs dans lʼINB 116 et de 4500 dans lʼINB 117.
AREVA NC demande une capacité supplémentaire de 12636 conteneurs et prévoit “ une
durabilité des installations.... centenale” !!!
Quand un entreposage est prévu dʼemblée pour une si longue durée, il devient de fait un stockage qui refuse de dire son nom ! Lʼusine de la Hague est bien une poubelle atomique , comme nous le disions déjà dans les années 70 !

A lire 3 pages  documentées du CRILAN déposées à l'enquête qui
* protestent contre le doublement de cette capacité
* dénoncent l'hérésie du retraitement-extraction du plutonium inutile, polluant, dangereux
* dénoncent le risque encouru avec plus d'une centaine de coeurs de réacteurs entreposés
http://www.cyberacteurs.org/pdf/Enquete-publique-La-Hague.pdf   

Merci de faire parvenir votre indignation  avant le 18 mai à Patrick OPEZZO,  Commissaire enquêteur /


Vous lui demandez l'arrêt du retraitement-extraction du plutonium, (d'autant plus qu'AREVA est en faillite, ) cela évitera de doubler la capacité de la poubelle atomique de la Hague pour au moins 100 ans afin d'accueillir 25 000 conteneurs.
Plutot que d'extraire le plutonium, les autres pays stockent sur site les combustibes usés.

 

Par courrier électronique :enquetepublique-inb116-arevanc@beaumont-hague.fr

Par courrier postal :

enquête extension stockage de la Hague- Mairie de
Beaumont La Hague 41 rue Jallot- 50440 Beaumont-La Hague


Vous ferez connaître votre point de vue au Commissaire Enquêteur et à Cyber @cteurs pour nous permettre de mesurer l'impact de cette action.

* * * * * * * * *
Prénom, Nom
Adresse
Code postal, commune

Monsieur le Commissaire Enquêteur

Par la présente, j'ai l'honneur de demander l'arrêt du retraitement-extraction du plutonium,
 (d'autant plus qu'AREVA est en faillite ) : cela évitera de doubler la capacité de la poubelle
 atomique de la Hague pour au moins 100 ans afin d'accueillir 25 000 conteneurs.

Ce faisant je tiens à dénoncer l'hérésie du retraitement-extraction du plutonium inutile, polluant, dangereux et le risque encouru avec plus d'une centaine de coeurs de réacteurs entreposés.

Sollicitant un avis négatif de votre part, je vous prie d'agréer mes sincères salutations.


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.