Billet de blog 17 avr. 2012

Bob 92 Zinn
Abonné·e de Mediapart

Centrale nucléaire de Penly : Accident de perte de réfrigérant primaire.

Bob 92 Zinn
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le Réseau "Sortir du nucléaire" publie des documents internes à EDF, ainsi qu’une synthèse de l’accident de Penly réalisée par une source interne à EDF, qui atteste clairement de la minimisation des faits et de la situation par EDF et l’ASN.

Analyse "incident" Penly par une source interne à EDF (5 avril 2012)

Fuite d’huile et incendie
Le 5 avril à 11h52 l’alarme "niveau bas de la caisse à huile" [1] d’une pompe primaire apparaît suite à une fuite d’huile. La "caisse à huile" c’est le réservoir d’huile de refroidissement du moteur de la pompe. Lorsque le "niveau bas" est atteint, cela signifie qu’à cause de la fuite, le circuit d’huile est complètement vidangé. Et c’est bien une fuite d’huile sur une pompe primaire qui a provoqué l’incendie, comme l’explique le Flash spécial Penly [2].

A 12h20, EDF a alerté les pompiers "suite à un dégagement de fumée". Le feu a donc démarré entre 11h52 et 12h20. "A 13h15, les pompiers sont intervenus (…) pour éteindre deux départs de feu" [3]. Nous avons beaucoup entendu parler de ces "départ de feu". Mais, lorsqu’une importante quantité d’huile brûle depuis au moins une heure, tous les pompiers vous parleront alors d’un incendie d’hydrocarbure. Mais pas EDF ni l’ASN…

Plan d’urgence interne (PUI)
Le communiqué n° 2 de l’ASN mentionne l’extinction "des flaques d’huile en feu" mais aussi "une fuite anormale sur le circuit primaire du réacteur 2". L’ASN informe de l’application par EDF des "procédures de conduite incidentelle". Selon l’ASN, la situation "n’a pas nécessité le déclenchement du plan d’urgence" interne par EDF. Toutefois, la situation devait être suffisamment critique pour que l’ASN "mobilise ses équipes dans son centre d’urgence" [4], avec l’IRSN.

Le lendemain, l’ASN annonce avoir "levé son dispositif de crise" [5]. Ce même jour, EDF annonce avoir "levé le plan de mobilisation interne" [6].

Ainsi, EDF a mobilisé en interne pour faire face à la situation et l’ASN a activé ses équipes de crise : cette organisation ressemble fortement à un Plan d’urgence interne sans que cela ait été officiellement avoué dans les communiqués successifs. Or, dans la lettre de suite du 11 avril 20121, les inspecteurs de l’ASN "se sont intéressés aux conditions d’entrée et de sortie du plan d’urgence interne conventionnel qui a été activé" par EDF.

Le Plan d’urgence interne a bien été déclenché. Mais pourquoi en toute discrétion ?

Fuite d’eau sur le circuit primaire
Dans le rapport de sûreté des réacteurs du type de ceux de Penly, un chapitre traite des "accidents de fréquence très faible". La "perte de réfrigérant primaire" ou "fuites aux joints de pompes primaires" y est répertoriée dans un sous-chapitre qui aborde les causes d’un tel accident en parlant… d’incident [7].

A Penly ce 5 avril, le débit de la fuite d’eau radioactive du circuit primaire a atteint, à minima, "2,3 mètres cube par heure" (ou 2300 l/h) selon l’AFP [8]. Lors d’un incident similaire en 2008 à Penly, voici ce qu’EDF écrivait : "l’élévation du débit de fuite du joint N°1 de la pompe primaire au-dessus du seuil de 2300 l/h est traitée dans l’enveloppe des APRP" [9] ou, traduit du jargon, Accident de perte de réfrigérant primaire.

Compte-tenu du débit de fuite atteint on peut donc parler d’un accident, pour "l’incident" du 5 avril 2012 : accident, un mot interdit au royaume de l’atome.

L’accident explique pourquoi l’ASN a gréé son équipe de crise car qui peut savoir comment se termine une séquence "accidentelle" ? Exploitant et gendarme du nucléaire n’aurait pas mis en place un dispositif de crise pour un incident mineur.

Synthèse : http://groupes.sortirdunucleaire.org/IMG/pdf/Synthese20120405.pdf

Documents internes à EDF

Notes :

1. http://www.asn.fr/index.php/content/download/33597/248217/file/INSSN-CAE-2012-0776.pdf

2. Flash spécial Penly – Vivre eDF l’Hebdo, vendredi 6 avril 2012

3. Deux départs de feu éteints à la centrale de Penly - http://energie.edf.com/nucleaire/carte-des-centrales- nucleaires/centrale-nucleaire-de-penly/evenements-45965.html&page=1

4. http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Actualites/2012/Communique-de-presse-N-2-Centrale-nucleaire-de-Penly

5. http://www.asn.fr/index.php/S-informer/Actualites/2012/Communique-de-presse-N-3-Centrale-nucleaire-de-Penly

6. Arrêt de la fuite à la centrale nucléaire de Penly - http://energie.edf.com/nucleaire/carte-des-centrales- nucleaires/centrale-nucleaire-de-penly/evenements-45965.html&page=1

7. Rapport définitif de sûreté – Rapport standard – Edition VD2 – Palier 1300 Mwe – EDF, 2005 (§III.4.3.3.1)

8. Penly : fuite contenue d’eau radioactive du circuit primaire – AFP, 05/04/2012 à 17:54, mis à jour à 23 :03

9. Rapport d’évènement significatif – Débit de fuite de la ligne du joint n°1 de la pompe primaire 1RCP054PO supérieur à 1,370 m3/h – Evènement survenu le 2/07/2008 sur la tranche 1 – CNPE de Penly, 2/10/2008 (page 7)

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Lula se présente en apaiseur des années Bolsonaro
Dimanche 2 octobre, les Brésiliens choisissent entre Jair Bolsonaro et Lula da Silva. Après un mandat marqué par les violences et une politique favorable aux plus riches, l'ancien chef d’état affirme vouloir réconcilier le pays. Avec l’espoir de l’emporter dès le premier tour.
par François Bougon
Journal — Santé
En ville, à la mer et à la montagne : là où se trouvent les oasis médicaux
Cause sans cesse perdue, la lutte contre les déserts médicaux masque une autre réalité : les médecins libéraux s’installent toujours plus nombreux comme spécialistes dans quelques zones privilégiées. Ils sont aussi toujours plus nombreux à pratiquer des dépassements d’honoraires.
par Caroline Coq-Chodorge et Donatien Huet
Journal — France
Télémédecine : derrière « Sauv Life », le business contestable d’un médecin de l’AP-HP
Pour désengorger les urgences, le ministre de la santé pousse les « unités mobiles de télémédecine », officiellement opérées par une association, Sauv Life, qui envoie, via le 15, des infirmiers dotés de mallettes de télémédecine au chevet des patients. En coulisses, cette expérimentation soulève des questions sur le niveau du service rendu, le coût et les procédures de commande publique. Contre-enquête sur un chouchou des médias.
par Stéphanie Fontaine
Journal — Terrorisme
Une section informatique aveugle à ses propres alertes
Dans les deux années précédant la tuerie à la préfecture de police, les alertes se sont multipliées au sein de la « S21 », la section où travaillait Mickaël Harpon. Sans jamais que cela ne porte à conséquence pour le futur terroriste.
par Matthieu Suc

La sélection du Club

Billet de blog
L'affrontement bolsonariste du « Bien » contre le « Mal » : erreur philosophique et faux antagonisme
[Rediffusion] Au Brésil, les fanatisés bolsonaristes se présentent en porteurs du bien. Si toute réalité humaine porte, mélangées ensemble, les dimensions de bien et de mal, lorsqu'un groupe fanatique et son chef optent pour la haine, l'esprit de vengeance, le mensonge, la violence, la magnification de la dictature et la torture à l'aide de fake news, ils ne peuvent pas prétendre « nous sommes des hommes bons ».
par Leonardo Boff
Billet de blog
Les élections au Brésil : changement de cap, ou prélude à un coup d’État ?
Les élections qui se dérouleront au Brésil les 2 et 30 octobre prochain auront un impact énorme pour les Brésiliens, mais aussi pour le reste du monde, tant les programmes des deux principaux candidats s’opposent. Tous les sondages indiquent que Lula sera élu, mais la question qui hante les Brésiliens est de savoir si l’armée acceptera la défaite de Bolsonaro. Par Michel Gevers.
par Carta Academica
Billet de blog
Billet du Brésil #5 / Dimanche, un coup d’État est-il possible ?
S'accrochant au pouvoir, Jair Bolsonaro laisse planer le doute sur l'éventualité d'un coup d'Etat, en cas de défaite aux élections. Mais les conditions sont-elles vraiment réunies pour garantir son succès ?
par Timotinho
Billet de blog
Élections au Brésil - Décryptage et analyse
Lecteurs et lectrices des pages « International » de la presse francophone savent que le Brésil vit un moment crucial pour son destin des prochaines années. À moins d'une semaine du premier tour des élections présidentielles, le climat est tendu et les résultats imprévisibles sous de nombreux aspects.
par Cha Dafol