COMMUNIQUE DE PRESSE DU CAN 04

COMMUNIQUE DE PRESSE DU CAN 04

 

MANIFESTATION DU JEUDI 22 DECEMBRE 2011 A MANOSQUE

 

 

 

Découvrez le « Père ITER », Père Noël de papa, maman et de tous les grands enfants avec qui nous nous sommes rendus dans sa bonne ville de Manosque, à Cadarche's land, pour remercier la population et le quotidien "La Provence" de leur soutien indéfectible. (voir tract)

 

 

Remerciements d'autant plus mérités que, politique à l'origine, ce projet toujours fortement contesté par la majorité des scientifiques voit s'accumuler les preuves de son échec programmé et de sa dangerosité. Dans une "omerta" quasi par faite, il est vrai, des décideurs publics des médias dominants, des partis politiques et des syndicats. Le business, les subventions, les emplois promis, la corruption de tous, diffuse et généralisée, ont raison de la déraison de cette nouvelle escalade et faillite techno-scientifique annoncée,

Avez-vous entendu parler de la thèse de doctorat soutenue en novembre 2010 par Cédric Reux à l'Institut de Recherche sur la Fusion par Confinenement Magnétique (IRFM) ?

 

 

*Thèse concernant les "Tokamaks" pointant les problèmes irrésolus. Le jury composé de rerprésentants du CEA, de l'IRFM et d' ITER ORGANISATION en a validé les arguments et les conclusions désastreuses soulignant que la fusion par confinement magnétique et la physique de "Tokamaks" ne sontabsolument pas maitrisées, ni même comprises par les théoriciens. Et ceci depuis la construction des premières machines, il y a plus de 60 ans. Lancer ce projet pharaonique dans ces conditions est irresponsable et criminel. La "disruption" sort de l'ombre; votre responsabilité est engagée Mesdames et Messieurs les "décideurs".

 

 

Pour revenir à notre intervention, après avoir interpellé goguenard le "peuple de Manosque", le Père Iter et ses accolytes subversifs se sont rendus à la rédaction de La Provence. Ricaneur impénitent, le CAN 04 est venu remettre deux gros chèques bien mérités du CEA et d'AREVA pour les bons et loyaux services de propagande rendus au Père Iter.

 

 

Conscient de l'aspect déplaisant de cette démarche pour les rédacteurs salariés et soumis face à des enjeux qui les dépassent, le CAN 04 comprend le peu d'enthousiasme que son initiative peut susciter et compatit aux avec le personnel du journal de La Provence. "Libérez le journalisme!" Comme seul mot d'ordre.

 

A l'année prochaine et bonnes fêtes !

 

 

Contact:collectif.antinucléaire04@gmail.com

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.