Jean-Louis Legalery
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

44

Suivi par 172 abonnés

Billet de blog 1 sept. 2008

Le premier virage à 180° de Sarah Palin

A peine choisie, par John McCain, pour être la future vice-présidente des Etats-Unis, en cas d'élection du candidat républicain, on commence à en savoir un peu plus sur la gouverneure d'Alaska.

Jean-Louis Legalery
professeur agrégé et docteur en anglais retraité, membre du CA de la Convention pour la 6ème République.
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

A peine choisie, par John McCain, pour être la future vice-présidente des Etats-Unis, en cas d'élection du candidat républicain, on commence à en savoir un peu plus sur la gouverneure d'Alaska. Les chaînes de télévision françaises, sans doute aux ordres, se sont longuement épanchées sur le fait qu'elle est jeune et belle, ce que nul ne contestera, pour passer plus rapidement sur son inexpérience totale et sa farouche opposition à l'avortement. L'édition du 1er septembre du Boston Globe nous apporte une très intéressante révélation sur la co-listière de McCain, dans un article signé par Mary Pemberton.

On y apprend notamment qu'en 2006, lors de sa campagne pour devenir gouverneure, Sarah Palin avait pris position, à la stupeur générale, pour la construction d'un pont depuis la ville de Ketchikan en Alaska jusqu'à la confidentielle île de Gravina, où résident quelques 50 habitants, ce qui ne justifiait pas une telle entreprise. Certes il y a un aéroport, mais l'île est desservie régulièrement par des ferries et des bateaux-taxis, ce qui justifiait encore moins une dépense évaluée à 398 millions de dollars.

A l'époque, le Seattle Times et l'Anchorage Daily News avaient surnommé ce projet the bridge to nowhere, le pont vers nulle part, pour mieux souligner l'absurdité d'un tel engagement qui, de fait, avait jeté un voile sur la probité de la candidate. Cette dernière s'est vantée, à la convention républicaine, d'avoir renoncé pour ne pas dépenser inconsidérément l'argent du contribuable.

La réalité est sans doute moins noble. Le congrès et, en particulier, les sénateurs républicains du même camp que Palin avaient trouvé le projet dément et l'avaient enterré. Le Boston Globe semble considérer que McCain aurait porté le coup de grâce en exigeant, en échange l'éventuelle future vice-présidence, que la gouverneure d'Alaska oublie ce projet définitivement. Sarah Palin porte le même patronyme que l'excellent et désopilant acteur britannique Michael, membre des extraordinaires Monty Pythons. Il n'est pas exclu qu'elle fasse rire autant.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Europe
En Ukraine, des militantes viennent en aide aux « survivantes » de viols de guerre
Un collectif encore très confidentiel de victimes de violences sexuelles dans le Donbass, membre du réseau mondial SEMA, se mobilise en Ukraine pour repérer et accompagner les rescapées des viols commis par les soldats russes. Mediapart a pu les suivre.
par Rachida El Azzouzi
Journal
« Travail dissimulé » : la lourde condamnation de Ryanair confirmée en appel
La compagnie aérienne a été condamnée, en appel, à verser 8,6 millions d’euros de dommages et intérêts pour « travail dissimulé ». La firme irlandaise avait employé 127 salariés à Marseille entre 2007 et 2010, sans verser de cotisations sociales en France. Elle va se pourvoir en cassation.
par Cécile Hautefeuille
Journal
Sur les réseaux sociaux, les jeunes chercheurs obligés de « se vendre »
Précaires et soumises à une concurrence croissante, les nouvelles générations de chercheurs sont incitées à développer leur « marque » personnelle sur Twitter, Instagram voire TikTok. Non sans effets pervers.
par Aurélien Defer
Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
par Bésot
Billet de blog
Macron 1, le président aux poches percées
Par Luis Alquier, macroéconomiste, Boris Bilia, statisticien, Julie Gauthier, économiste dans un ministère économique et financier.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Ce qu'on veut, c'est des moyens
Les salarié·es du médicosocial se mobilisent à nouveau les 31 mai et 1er juin. Iels réclament toujours des moyens supplémentaires pour redonner aux métiers du secteur une attractivité perdue depuis longtemps. Les syndicats employeurs, soutenus par le gouvernement, avancent leurs pions dans les négociations d'une nouvelle convention collective avec comme levier le Ségur de la santé.
par babalonis
Billet de blog
Le service public d’éducation, enjeu des législatives
Il ne faudrait pas que l’avenir du service public d’éducation soit absent du débat politique à l’occasion des législatives de juin. Selon que les enjeux seront clairement posés ou non, en fonction aussi des expériences conduites dans divers pays, les cinq prochaines années se traduiront par moins ou mieux de service public d’éducation.
par Jean-Pierre Veran