Thomas Cantaloube
Journaliste à Mediapart

Billet publié dans

Édition

44

Suivi par 171 abonnés

Billet de blog 9 sept. 2008

Sondages, ô sondages, que voyez-vous venir ?

Beaucoup de débats et d'excitation courent sur le web et dans la presse américaine, à propos des sondages de ce début de semaine, plusieurs d'entre eux (Gallup/USA Today) donnant John McCain devant Barack Obama avec quelques points d'avance.

Thomas Cantaloube
Journaliste à Mediapart

Beaucoup de débats et d'excitation courent sur le web et dans la presse américaine, à propos des sondages de ce début de semaine, plusieurs d'entre eux (Gallup/USA Today) donnant John McCain devant Barack Obama avec quelques points d'avance. Il est toujours bon de rappeler : 1) que les sondages nationaux n'ont quasiment aucune valeur dans une élection qui se joue État par État ; 2) que le "rebond" (bounce) d'un candidat est classique à la fin de sa convention. Si l'on veut rentrer dans les détails, Gary Younge, le chroniqueur du Guardian de Londres, explique merveilleusement bien les choses en quelques paragraphes très brefs. Pour ceux qui ne lisent pas l'Anglais, je vais me contenter de paraphraser son analyse.

Premier point : même si les deux tiers des Américains pensent que le pays va dans la mauvaise direction, ils ne sont pas tous d'accord pour aller dans la même direction. Et même si George W. Bush n'est plus soutenu que par un tiers des Américains, cela signifie quand même qu'un tiers du pays n'en fait qu'à sa tête, et votera probablement pour le candidat conservateur.

Deuxièmement, si l'on se base sur les analyses et les sondages État par État, Obama possède un gros cran d'avance sur son rival. Le candidat démocrate mène le bal dans tous les États remportés par John Kerry en 2004 et il est compétitif dans au moins une demi-douzaine de ceux remportés par Bush en 2004. Autrement dit, selon Gary Younge, Obama se bat sur le terrain de McCain, et non l'inverse.

Troisième point : la force d'Obama tient dans son escouade de militants locaux qui incitent les gens à se déplacer pour voter. Ils ont fait la différence lors des primaires (même quand les sondages le donnaient perdant), et tenteront de le faire le jour du scrutin, mais leur action est effective « à la dernière minute » et elle n'apparaît pas dans les sondages - la campagne de Bush en 2000 et 2004 a mené le même genre d'opération commando.

Quatrièmement, il ne faut pas sous-estimer la réticence des électeurs blancs à ne pas voter pour un candidat noir, même s'ils ne l'admettent pas aux sondeurs. On appelle cela l'effet Bradley : je dis une chose publiquement et j'en fais une autre dans le secret de l'isoloir. De plus, l'électorat d'Obama se recrute beaucoup chez les jeunes, qui votent traditionnellement moins que leurs aînés.

En conclusion, il est urgent d'attendre et de ne pas s'exciter à la vue d'un sondage ou d'un autre. Ce qui compte c'est la tendance sur le long terme, et les enquêtes d'opinions locales.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le ministre, l’oligarque et le juge de trop
Avocat, Éric Dupond-Moretti s’en est pris avec virulence à un juge qui faisait trembler Monaco par ses enquêtes. Ministre, il a lancé une enquête disciplinaire contre lui. Mediapart révèle les dessous de cette histoire hors norme et met au jour un nouveau lien entre le garde des Sceaux et un oligarque russe au cœur du scandale. 
par Fabrice Arfi et Antton Rouget
Journal — Extrême droite
Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour
Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.
par Sébastien Bourdon et Marine Turchi
Journal — Outre-mer
Cette France noire qui vote Le Pen
Le vote en faveur de l’extrême droite progresse de façon continue dans l’outre-mer français depuis 20 ans : le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est le parti qui y a recueilli le plus de voix au premier tour en 2017. Voici pourquoi cela pourrait continuer.
par Julien Sartre
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou de Damien Rieu, fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Pour que jamais nous ne trions des êtres humains aux portes des hôpitaux
Nelly Staderini, sage-femme, et Karelle Ménine ont écrit cet billet à deux mains afin de souligner l'immense danger qu'il y aurait à ouvrir la porte à une sélection des malades du Covid-19 au seuil des établissements hospitaliers et lieux d'urgence.
par karelmenin
Billet de blog
Les urgences et l'hôpital en burn-out !
On connaît par cœur ce thème souvent à l'ordre du jour de l'actualité, qui plus est en ce moment (une sombre histoire de pandémie). Mais vous ne voyez que le devant de la scène, du moins, ce qu'on veut bien vous montrer. Je vais donc vous exposer l'envers du décor, vous décrire ce que sont vraiment les urgences d’aujourd’hui ! Et il y a fort à parier que si l'ensemble des Français connaissaient ses effets secondaires, il en refuseraient le traitement, au sens propre comme au figuré !
par NorAd4é
Billet de blog
Toulouse : un désert médical est né en décembre au cœur de la ville rose !
[Rediffusion] Questions au gouvernement, mardi 11 décembre, Assemblée nationale, Paris. Fermeture du service de médecine interne à l’hôpital Joseph-Ducuing de Toulouse… Plus de médecine sans dépassement d’honoraires au cœur de la ville rose. Toulouse privée de 40 lits pouvant servir pour les patients Covid (vaccinés ou pas…)  Plus de soins cancer, VIH etc !
par Sebastien Nadot
Billet de blog
Monsieur le président, aujourd’hui je suis en guerre !
Monsieur le président, je vous fais une lettre que vous ne lirez sûrement jamais, puisque vous et moi ne sommes pas nés du même côté de l’humanité. Si ma blouse est blanche, ma colère est noire et ma déception a la couleur des gouttes de givre sur les carreaux, celle des larmes au bord des yeux. Les larmes, combien en ai-je épongé ? Combien en ai-je contenu ? Et combien en ai-je versé ? Lettre d'une infirmière en burn-out.
par MAURICETTE FALISE