Sourire en coin...

Comment dire ça ?

Je m'excuse par avance auprès de ma Dear Anne (Where are you dear Anne ?) mais voir le Goddon éjecté de SA Coupe du Monde dès le 1er Tour me met ce genre de petit sourire en coin dont notre Meilleur Ennemi nous a souvent gratifié à la fin de quelques matchs nous ayant opposé par le passé...

"Good Game isnt'it ?"

Bon, je reconnais, je suis un peu vachard sur ce coup-là mais quand même, tout bien réfléchi, ça fait quand même rire quelque part au niveau du vécu...

Allez, pour me faire pardonner :

 

Rick Wakeman - Anne Boleyn - The Six Wives Of Henry VIII © MrLodurr

 

Oups, j'avais oublié que la pauvre Anne Boleyn avait finit décapitée... Sorry...

Bon, j'ai bien regardé France vs Canada jeudi soir mais qu'en dire sinon que ce match ne m'a pas plus rassuré que les précédents.

Toujours les mêmes lacunes rédhibitoires, à savoir un manque de maîtrise dans la conservation du ballon, manque de maîtrise qui me semble de plus en plus criant ce qui, du coup, nuit à nos enchaînements et je n'ose même pas parler du nombre de passes où le ballon finit dans le vide sans trouver preneur ce qui dénote que le plan de jeu n'est pas vraiment compris par les joueurs.

Alors OK, ça passe contre les "Petites Nations" (sans vouloir leur faire injure une seule seconde), un groupé pénétrant par ci-par là et ça suffit pour assurer la victoire mais quand on va taper dans le Dur, ça risque de faire plus que fin...

Et le Dur, c'est dimanche prochain avec le match contre l'Irlande qui définira quelle équipe aura "la joie" de se parfumer les Blacks en quart de finale...

Remarquez, pour le perdant, ça sera les Pumas Argentins et ça sera pas un cadeau non-plus...

Quoiqu'il en soit, l'Irlande, ça sera le premier test probant pour les Bleus pendant cette Coupe du Monde 2015, donc...

N'empêche, on est au mois sûr de ne pas se faire éliminer avant les quart de finales et tout le monde ne peut pas en dire autant.

Suivez mon regard...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.