Blackboulés ? Non, laminés !!!

Blackboulés ?

Si ça n'avait été que ça, mais l'équipe de France a purement et simplement été laminée par les Blacks, renvoyée sèchement à ses études avec la pénible impression d'avoir vu un gamin se faire sévèrement déculotté et fessé par l'instituteur comme ça se pratiquait encore de temps en temps dans nos vieilles bonnes écoles communales il y a une cinquantaine d'années...

Je pourrais vous refaire le film du match mais ça servirait à quoi sinon à remuer le couteau dans la plaie et à nous faire du mal pour rien ?

Que dire sinon que nous avont été surclassés dans tous les compartiments du jeu et qu'il ne nous reste rien à quoi nous raccrocher pour nourrir quelque espoir d'une embellie pour les prochaines années tant l'ampleur du chantier à mettre en oeuvre est vaste.

Nous n'avons même pas été capables de nous rebeller et d'afficher le même état d'esprit que les Gallois plus tôt dans l'après-midi.

Gallois qui ont fait preuve d'une intelligence et d'une vaillance de tous les instants pour résister à la puissance sud-africaine et à ses vagues incessantes, surtout en seconde période.

Gallois qui ont espéré jusqu'au bout et n'ont dû leur défaite qu'à une erreur de défense de leur ailier Cuthbert venant défendre sur le 3ème ligne-centre Bok lui permettant de libérer son demi de mêlée sur l'espace extérieur après un départ côté fermé alors qu'un ailier doit toujours garder son couloir.

Bref, nous n'avons même pas eu ce courage et notre participation aux quarts de finale relève donc d'une gigantesque escroquerie, les Anglais auraient 100 fois plus mérité d'y figurer.

Alors comme d'habitude, les sauveurs du rugby français auto-proclamés vont proposer leurs bons services, les dirigeants de la ligue pro s'en prenant aux dirigeant de la Fédération Française de Rugby et vice-versa...

Ben oui, les places sont bonnes à prendre au pays des "gros pardessus" mais tout ce joli monde n'oublie qu'une seule petite chose, c'est qu'ils font tous, et je dis bien tous, dirigeants de la ligue comme les soi-disants amateurs de la fédé, partie du système et qu'en tant que tels ils font donc tous partie du problème qui gangrène le système or, quand il y a un problème bien identifié (et Dieu sait qu'il l'est) depuis des années mais qu'on ne fait rien pour le régler, c'est qu'on fait aussi partie du problème donc tirez-en les conclusions qui s'imposent !!!

Et en plus, si on veut réformer en profondeur le système pour privilégier la formation au niveau national ainsi que l'équipe de France qui est quand même notre vitrine quoiqu'on en dise, les intérêts de quelques uns vont obligatoirement en pâtir et notamment ceux des gros clubs pros qui se proposent justement d'être les sauveurs du rugby français (fallait entendre Laporte hier au soir) !!!

Putain, on n'est pas sortis des ronces avec des affairistes pareils parce que quand on leur dira, le TOP 14 c'est plus 14 mais 10 et le championnat domestique se jouera sur 3 mois à la mode hémisphère sud, la Coupe d'Europe sur 3 mois également, la saison internationale de l'équipe de France itou et les 3 mois restants seront réservés à la récupération et à la préparation des joueurs pros du TOP 10 (les internationaux en puissance) je vous explique pas le tollé !!!

Et ne parlons même pas de l'obligation de faire jouer obligatoirement un nombre défini de joueurs de nationalité française et cela dans toutes les lignes dans les équipes pros quel que soit le niveau (TOP 10 ou PRO D2)...

On va rire !!! Ou pas...

Quoiqu'il en soit pour le fameux problème dont je parle ou plutôt, la multitude de problèmes qui gangrènent le rugby français, je vous invite à suivre le lien que j'ai mis en tête de ce billet, le plus gros y est décrit dans mon billet précédent.

Il ne s'agit pas non plus de tomber à bras raccourcis sur PSA mais, et je l'avais écrit il y a quelques temps, ce dernier aurait dû être remercié il y a 2 ans car il apparaissait déjà clairement un gros problème relationnel entre ses joueurs et lui et, de plus, les résultats n'étaient pas bons.

La FFR a choisi de le maintenir en lui collant Blanco dans les pattes en guise de "garde-chiourme" mais visiblement, ça n'a pas mieux fonctionné, sinon moins bien mais bon, question "pansements sur des jambes de bois", on est champions au rugby !!!

De même, sans les accabler, les joueurs n'ont pas eu la moëlle suffisante pour passer par-dessus tout ça et ils ont semblé subir ces évènements hors-terrains plutôt qu'en être les acteurs sinon peut-être Trinh-Duc (ça reste à prouver) et son caractère dit "difficile" qui a payé la note.

Je regrette mais au rugby, des caractériels y'en a toujours eu et l'un des arts de l'entraîneur est de savoir les gérer or visiblement, PSA, il ne sait pas...

Idem pour Lancaster qui a voulu punir Hartley et Tuilagi, les 2 infernaux du rugby anglais, aussi bons et fêlés sur le terrain qu'ils le sont en 3ème mi-temps (bagarres dans les pubs et plongeon dans la baie d'Auckland à des heures avancées de la nuit) en ne les retenant pas pour la CM 2015 mais force est de constater que leur caractère a quand même fortement manqué aux Anglais...

Mais baste, comme je l'ai dit plus haut, la plus grosse responsabilité doit être attribuée à tous et je dis bien TOUS les dirigeants actuels du rugby français, qu'ils soient à la ligue pro ou à la FFR, chacun défendant bec et ongles son petit pré carré et ses petits intérêts en oubliant le principal, c'est à dire que cette mentalité de boutiquier nuit fortement à la cause qu'ils sont censés défendre, c'est à dire celle du rugby et qu'à cause de leurs conneries, des milliers de gamins (filles et garçons) qui "badaient" l'équipe de France ont eu la larme à l'oeil et la rage au ventre hier soir et je ne parle même pas de ces gamins (filles et garçons) qui envisageaient de prendre leur première licence au rugby et qui ne le feront pas.

Bon, je vais m'arrêter là tout en regrettant quand même que certains joueurs et PSA finissent leur carrière internationale sur une branlée pareille car ils ne le méritaient quand même pas et je vais souhaiter bon courage à Guy Novés car il hérite d'une sacrée situation mais comme le bonhomme dispose d'un sacré caractère, je pense qu'il saura frotter quelques oreilles, dire leur fait aux quelques autosatisfaits de service et autres donneurs de conseils qui ne coûtent rien (ben merde, je viens de me rendre compte que j'en fais partie avec mon billet !!!) et remettre quelques pendules à l'heure.

Il est obligé d'y passer même s'il se fera beaucoup d'ennemis mais s'il ne fait pas ça, il va souffrir et ne réussira pas, donc, à mon humble avis, va falloir trancher dans le vif pour espérer pouvoir au moins remettre un peu d'ordre dans le bordel ambiant...

Et pour l'Allegria, on attendra des jours meilleurs.

Ah, quand même, cet après-midi, je vais quand même regarder les 2 derniers quarts de finale, "on ne va quand même pas jeter le bébé avec l'eau du bain" non plus !!!

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.