Vive les Anglo-Saxons !!!

J'ai honte...

Et oui, j'ai honte de le dire mais je suis bien obligé de l'avouer, je me régale depuis le début du Tournoi des VI Nations à voir évoluer les équipes anglo-saxonnes...

Et l'après-midi complète que j'ai passé devant mon poste hier n'a fait que confirmer ce que j'essayais de réprimer à mon corps défendant depuis le début du Tournoi, à savoir que ces satanés Anglo-Saxons, Anglais compris, jouent tous le rugby que j'aimerai voir jouer à l'équipe de France...

Pas de calculs de petits comptables, pas de séquences interminables de rentre-dedans au-ras ou alors, quand le jeu l'exige, c'est fait avec tellement de maitrise physique et technique qu'on ne peut que l'admirer.

Par contre, dès que possible, le ballon vole de mains en mains pour aller chercher des intervalles au centre, voire même entre la ligne des 5 mètres et la ligne de touche, cela afin d'étirer des défenses intraitables (notamment la défense écossaise qui a donné une leçon de maîtrise face aux Anglais hier) qui se replacent sans se consommer.

Quel plaisir de voir les attaques varier les courses, envoyer des leurres, se servir du pied à bon escient afin d'obliger ces défenses ultra-léchées à bouger et à ouvrir ainsi des espaces et qui y arrivent à force d'intelligence de jeu, de maitrise technique de tous les joueurs, tant du porteur de balles que de ses soutiens proches ou éloignés...

Et je ne parle pas des qualités hors-normes des joueurs de la charnière de ces équipes, joueurs capables de délivrer un jeu au pied millimétré ou des passes de toutes natures (vissées à plat, dans la profondeur, au près, lobées ou en chistera) et cela à une vitesse quasi supersonique suite à une prise de décision ultra-rapide qui est la marque du haut niveau international...

Bref, je me suis régalé hier après-midi et j'englobe les 4 équipes dans mon éloge même si je tire un coup de chapeau particulier aux Irlandais et aux Ecossais car Gallois et Anglais, en difficulté, ne se sont jamais repliés sur un rugby petits-bras de boutiquiers mais ont contribué au spectacle en restant fidèles à leurs intentions et à leur projet de jeu dont ils savent pertinemment qu'il leur amènera des jours meilleurs...

Donc bravo à eux et Alegria !!!

Pour mon "j'ai honte" du "châpo" de mon billet, il ne traduisait pas mon état d'esprit à m'exclamer "Vive les Anglo-Saxons" en titre, mais bien à ma honte à considérer l'écart de niveau qui nous sépare du rugby anglo-saxon (quant au Sud, je préfère éviter d'en parler)...

Parce que faut bien le dire, peut-être qu'on aurait pu battre les Irlandais ou les Ecossais mais ça aurait été en pratiquant un rugby restrictif faits d'interminables séances de rentre-dedans (avec les commotions qui vont bien avec) et de ballons dégueulés tant le porteur du ballon et ses soutiens n'ont aucune maitrise technique et je ne parle même pas du fait d'oser écarter les ballons parce qu'on le met par-terre ou on le rend à l'adversaire par un jeu au pied indigent ce qui donne cette impression (et ça n'en est pas une) de non-continuité de notre jeu...

Les Anglo-Saxons enchainent les temps de jeu en alternance sans rupture pendant de longues minutes et il faut vraiment que l'adversaire réussisse un exploit défensif pour qu'il y ait turn-over alors que quand ils jouent contre la France, pas de soucis, on va se charger de leur rendre le ballon rapidement et bien gentiment...

On nous parle de Teddy Thomas et on a raison, mais si on examine ses 3 essais, aucun ne vient d'un jeu construit et élaboré mais bien de fulgurance personnelle due à ses qualités physiques et à la vista d'un Antoine Dupont sur son essai face à l'Irlande...

Vous allez dire que je m'acharne contre l'équipe de France mais il y'a quand même de quoi surtout quand je vois les choix de Brunel, même face à l'Italie et notamment au niveau de la charnière parce que niveau accélérateurs de jeu du type des joueurs anglo-saxons, avec Machenaud et Beauxis, on est servis...

Machenaud, comparé à Care ou à Laidlaw, fait plus figure d'haltérophile mais malheureusement, les gros muscles, ça ralentit parfois la vitesse d'exécution or, dans le rugby moderne, à la charnière, faut que ça aille vite parce que tout le rendement de l'équipe en dépend et, niveau vitesse, je n'ose même pas aborder le cas de Beauxis qui fait figure d'éléphant au milieu d'un magasin de porcelaine tant il joue lourd et emprunté...

Franchement, ça fait même pitié à voir et je pense sincèrement que ce très bon joueur méritait une autre sortie que la tournée d'adieux pitoyables qu'on lui impose...

Les Anglo-Saxons, ils ont mis des jeunes il y a quelques années et ils leur ont maintenu leur confiance même quand ils passaient à côté, ce qui fait qu'on voit maintenant des Ford, des Farrell, des Sexton, des Russel, etc, etc...

Alors vous me direz que Brunel n'a pas eu de bol vu que Dupont et Jalibert se sont pétés face à l'Irlande, seulement voilà, Dupont, il n'était que le remplaçant de Machenaud, notre besogneux de service alors qu'on a également des Serin ou encore Couilloud qui sont vraiment dans les standards du rugby moderne mais qui font banquette ou qui rentrent à 10 minutes de la fin dans un match merdique...

Jalibert blessé et voilà qu'on nous ressort Beauxis de sa préretraite progressive entamée avec succès au LOU !!!

Il fait très bien au LOU, Beauxis, mais désolé, vu son age, il est à son point de Peter et il ne peut plus répondre aux exigences des standards internationaux...

Et, entre parenthèses, ça en dit pas mal sur le niveau du TOP 14 dont Laporte et quelques autres s'autopersuadent que c'est le meilleur championnat du monde !!!

Tu parles d'une blague, suffit de regarder les matchs sur Canal et on est vite édifiés.

Tiens, hier, avant d'aller rejoindre le service public et les Anglo-Saxons sur la 2 à 15 heures, je me suis collé devant Canal pour regarder Bordeaux face à Montpellier et je m'étais dit que je zapperai entre les deux si ça partait bien entre 2 des meilleures équipes de notre divin championnat...

Et bien je vous rassure, la zapette n'a fonctionné qu'un fois pour passer sur la 2 à 15 heurs parce que dis-donc, quelle purge que ce match de TOP 14...

A part contempler dans un état d'hébétude proche du coma des boeufs aux hormones de toute nationalités (surtout SudAfs) se rentrer dans le lard pendant une demi-heure en dégueulant les ballons, y avait strictement rien d'intéressant à voir ce qui fait qu'à l'heure qu'il est, je ne sais même pas si ça s'est amélioré ensuite et quel a été le résultat de cette soupe indigeste...

Et le pire, c'est que Machenaud et Beauxis n'ont pas été bons face aux Ecossais mais ça ne fait rien, on les reconduit gaillardement face à l'Italie en laissant Serin en costard et Couilloud et Trinh-Duc sur le banc...

Alors OK, Trinh-Duc, c'est pas l'avenir non-plus mais ça va toujours plus vite que Beauxis et surtout c'est gaillard en défense, même devant des monstres, alors que Beauxis me rappelle furieusement les demis d'ouverture de mon époque qui ressortait du match avec le maillot bien propre et pas une mèche de cheveux qui dépassait mais le jeu était organisé différemment et ce n'était pas à eux de s'y filer, ils avaient un autre boulot à faire...

Maintenant, dans le rugby moderne, le demi d'ouverture, il doit s'y filer défensivement et ça fait parfois mal (voir Sexton) et s'accrocher au maillot du buffle en train de charger en attendant qu'un avant vienne s'y filer n'est plus vraiment d'actualité mais bon...

Bon allez j'arrête, surtout que c'est pas nouveau tout ça et que ceux qui me lisent régulièrement dans cette édition m'ont déjà entendu tenir ce discours mais il fallait quand même que ça sorte...

Au fait, je m'excuse de ne plus faire de billets après chaque match de l'équipe de France mais je vous assure que je m'y remettrai dès que je m'enflammerai à nouveau.

Le problème c'est que quand on voit le spectacle pitoyable du France vs Italie de vendredi soir que d'aucuns voudraient nous faire passer pour le renouveau du rugby français, je pense que ça n'est pas pour demain que je vais reprendre une écriture régulière parce que j'en suis encore à me demander s'il faut rire ou pleurer de cette triste mascarade...

A part Bastareaud qui a réalisé une grosse performance physique, le reste, je préfère ne pas en parler et me suis contenté de faire ce point d'étape en mitan de Tournoi...

Bon, il y'a l'Angleterre qui s'annonce au Stade de France le 10 mars et vu qu'ils doivent avoir les crocs et la rage suite à leur défaite d'hier face à l'Ecosse, sans même parler de la brasse que va leur mettre Eddie Jones, ça risque de piquer pas mal et ça me ferait quand même suer d'être obligé de féliciter encore les Anglais pour la qualité de leur jeu...

Donc, Allez les Petits quand même et surtout, mettez-y ce qu'il faut...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.