mot de passe oublié
11 euros par mois

Construisez avec nous l'indépendance de Mediapart

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile disponible sur Android et iOS.

Je m'abonne
Le Club de Mediapart jeu. 5 mai 2016 5/5/2016 Édition de la mi-journée

Le conseil local de Darraya organise une conférence de presse alors que la ville est assiégée

Alors que la ville de Darraya, dans la banlieue de Damas, subit un siège depuis maintenant plusieurs mois, le conseil local a organisé hier, 31 janvier, une conférence de presse où assistaient les journalistes citoyens locaux.

 © Kinan Al Darrani, Shaam News Network © Kinan Al Darrani, Shaam News Network
Alors que la ville de Darraya, dans la banlieue de Damas, subit un siège depuis maintenant plusieurs mois, le conseil local a organisé hier, 31 janvier, une conférence de presse où assistaient les journalistes citoyens locaux.

Rappelons que la ville de Darraya est le berceau du Mouvement de Non-Violence Syrien, né au début des années 2000. Cette ville fut l'une des premières à participer aux manifestations pacifiques du printemps 2011, avec pour caractéristique une participation très active des activistes pacifistes, des étudiants et des femmes. Dans la vidéo ci-dessous, des femmes de Darraya manifestent pacifiquement pour demander la libération des détenus et la chute du régime de Bachar Al Assad.

 

 

A l'été 2012, la ville subit un assaut très violent de l'armée officielle et des milices pro-régime (les fameux "Shabbiha"). Un massacre est alors perpétré contre les civils. Le récit de ce massacre a été publié dans Médiapart dans un article de Caroline Donati : http://www.mediapart.fr/journal/international/290812/syrie-le-recit-du-massacre-de-daraya

Depuis l'automne 2012, Darraya est assiégée par les forces du régime qui continuent à pourchasser les derniers habitants n'ayant pas pu fuir la ville (pour plus d'information, l'article de Caroline Donati sur Médiapart: http://www.mediapart.fr/journal/international/101212/en-syrie-larmee-dassad-massacre-les-habitants-qui-nont-pas-pu-fuir-dara

Les bataillons de l'armée libre syrienne qui sont restées dans la ville continuent à repousser les assauts de l'armée régulière, mais sont clairement sous-équipés pour pouvoir résister face à des tanks et aux bombardements de l'aviation.

 

 © Kinan Al Darrani, Shaam News Network © Kinan Al Darrani, Shaam News Network

 

Hier, 31 janvier 2013, s'est tenue la première conférence de presse organisée par le "conseil local" de Darraya. Les conseils locaux, qui sont dénommés différemment selon les villes, sont des structures locales élues de commandement civil, parfois mixte civil et militaire, qui se sont organisées ces derniers mois pour réadministrer les villes qui ne sont plus sous le contrôle du régime.

Les orateurs de la conférence de presse sont: 

  • Abu Yamen, membre du comité exécutif du conseil local de Darraya
  • Abu Jamal, directeur du bureau militaire de Darraya
  • Abu Omar, personnalité de la société civile de Darraya

Dans l'extrait ci-dessous, les orateurs expliquent la situation dans la ville de Darraya, notamment la situation humanitaire, médicale et sécuritaire, et répondent aux questions des journalistes citoyens venus assister à la conférence de presse. La tenue même d'une telle conférence est un acte extraordinaire, et l'association ASML salue le courage des journalistes citoyens venus en nombre y assister.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

Les commentaires sont réservés aux abonnés.

Construisez l'indépendance de Mediapart

onze euros par mois

Souscrivez à notre offre d'abonnement à 11€/mois et découvrez notre nouvelle application mobile.
Je m'abonne

L'auteur

ASML

Association de Soutien aux Médias Libres (Ass. Loi 1901)
France

L'édition

suivi par 9 abonnés

Paroles syriennes

  • 1 rédacteur
  • Rédacteur en chef : ASML
À propos de l'édition

Loin de la couverture médiatique dominante de la Syrie se concentrant sur la guerre, les morts et les destructions, l’édition Paroles Syriennes a pour ambition d’apporter un regard différent sur ce

pays ravagé par plus de deux ans et demi de conflit.

Paroles Syriennes veut attirer l’attention sur la détermination et les efforts fournis par les gens ordinaires pour survivre et construire un avenir meilleur pour le pays. Cette population bien souvent ne soutient ni le régime de Bashar al-Assad, ni les troupes Djihadistes. Et, malgré les événements contraires, il reste encore des militants déterminés à faire triompher les idéaux qui ont porté la révolution à ces débuts de 2011 : la liberté, la démocratie, et la non-violence. 

L'édition Paroles Syriennes vous propose un panorama de textes et témoignages afin de promouvoir une vision alternative de la crise Syrienne. 

[media_asset|eyJtZWRpYSI6eyJpZCI6IjU0ZWY4NGQzMWRlNjhhZDE2ZDhiNTM2ZCIsInBhdGgiOiJmaWxlc1wvbWVkaWFfMjc5MDM2XC9sb2dvX2ZvbmRibGFuY190ZXh0LnBuZyIsInBhdGhfaGFzaCI6IjU2ZDc5NjRmYzQzNDlmN2NjMzhhYTE5MzQ4ZTM5NjNiIiwibmFtZSI6IiIsInVzZXIiOnsidWlkIjoyNzkwMzYsInVzZXJuYW1lIjoiQVNNTCIsImlzX2pvdXJuYWwiOmZhbHNlfSwicHJvdmlkZXJfbWV0YWRhdGFzIjp7Im1pbWV0eXBlX3Byb3ZpZGVyIjoibWltZXR5cGVfaW1hZ2UiLCJtaW1ldHlwZV9leHRlbnNpb24iOiJwbmciLCJtaW1ldHlwZV9uYW1lIjoiaW1hZ2VcL3BuZyJ9LCJjcmVhdGVkIjoiMjAxMy0xMS0xMFQxODowNjozNSswMTAwIiwiZXh0cmFfY29udGVudCI6eyJhdXRob3IiOiIiLCJsZWdlbmQiOiIiLCJrZXl3b3JkcyI6W119LCJ3aWR0aCI6MzU5MywiaGVpZ2h0Ijo4NzAsInR5cGUiOiJpbWFnZSJ9LCJvcHRpb25zIjp7Im9sZF9jb250ZXh0Ijp7ImFpZCI6IjMwODU1MCIsImZvcm1hdCI6IjMwMF9waXhlbHMiLCJmb3JtYXR0ZXIiOiJpbWFnZWNhY2hlIiwidGl0bGUiOiIiLCJhbGlnbiI6ImNlbnRlciIsImhyZWYiOiIifSwiZm9ybWF0IjoiNTAiLCJmbG9hdCI6ImNlbnRlciJ9fQ==]