Les médias syriens solidaires pour la liberté de la presse

L’étau se resserre sur les journalistes Syriens. Pris entre deux fronts : le marteau des djihadistes et l’enclume du régime et de ses services de sécurité, le nombre d’enlèvements augmente toutes les semaines.

L’étau se resserre sur les journalistes Syriens. Pris entre deux fronts : le marteau des djihadistes et l’enclume du régime et de ses services de sécurité, le nombre d’enlèvements augmente toutes les semaines. Les cas d’exactions, recensés par RSF dans son rapport « Journalisme en Syrie, mission impossible » puis dans un communiqué de presse du 20 novembre, sont en augmentation rapide. 

Le régime intensifie sa lutte contre les médias, tandis que les djihadistes d’ISIS luttent désormais en priorité contre cette presse qui a émergé depuis
2011.  Les Djihadistes considèrent les médias comme la marque du démon, et le journalisme comme une activité impure qu’il faut éradiquer au nom de l’Islam. Ils multiplient les enlèvements de journalistes et assassinent ceux qui se lèvent pour condamner ces pratiques. Terrorisés, la plupart des médias syriens ne dénoncent par cette offensive contre la presse de peur de représailles.

C’est dans ce contexte d’assassinats, d’enlèvements et d’intimidations, que 20 médias syriens ont pourtant décidé de protester afin de dénoncer publiquement les exactions commises contre les journalistes et contre la liberté de la presse. Bien conscients des risques qu’ils prennent, ils appellent à l’aide et se veulent le point de départ d’un mouvement plus vaste de résistance civile et populaire à l’intolérance et au fanatisme qui se développe en Syrie.


Cette action commune a été très difficile à construire. Après 60 ans de régime dictatorial reposant sur un système de délation généralisée, la méfiance naturelle persiste toujours. Et ce même aujourd’hui et même entre médias indépendants issus de la révolution ! Cependant face à la menace du régime et des djihadistes, la presse syrienne alternative est en danger d’éradication. Cela corresponderait à la liquidation d’un des tout derniers héritage des valeurs qui ont porté la révolution à ses débuts: la tolérance et la démocratie.

Lecteur de Sada al-Sham Lecteur de Sada al-Sham
Cette campagne des 20 médias syriens est soutenue par de nombreuses organisations internationales et syriennes, dont Reporters sans frontières, la FIDH, the Canadian Journalists for Free Expression, Front Line Defenders, Free Press Unlimited, International Press Institute, Samir Kassir Foundation, Hivos, Advox et Freedom House. Participe également l’organisation italienne FOCSIV (focsiv.it), organisation de Cecilia Dall'Oglio, soeur du père Paolo, italien de naissance et syrien d’adoption, qui a toujours soutenu le dialogue inter-religieux, la non-violence et la tolérance et qui a été kidnappé par l’EIIL alors qui était parti à Raqqa pour les rencontrer.

 

 Cette campagne est également soutenue par de nombreuses ONGs syriennes et des personnalités de nombreux pays.

 Vous pouvez trouver le site de la campagne sur http://freepressforsyria.com/fr/

Et signer la pétition (en français): https://secure.avaaz.org/fr/petition/Syrian_civil_society_international_community_Defend_freedom_of_press_in_Syria/

  

Et soutenir la campagne sur la page Facebook  en anglais : https://www.facebook.com/pages/Free-Press-for-Syria/698786196808045

 

Les médias syriens participant à la campagne Les médias syriens participant à la campagne

 

Texte de la déclaration commune :

 

DÉCLARATION

 

 NOUS EXIGEONS LA FIN DES CRIMES ET EXACTIONS À L’ENCONTRE DES JOURNALISTES ET DES MÉDIAS EN SYRIE.

 Le 1er octobre 2013, des forces du groupe l’ « État Islamique en Irak et au Levant » (EIIL) ont pris d’assaut les bureaux de la radio Ana à Raqqa. Le 15 octobre, l’EIIL prirent de nouveau d’assaut ces mêmes bureaux et s’emparèrent tout le matériel de radio et les équipements de communication.

Cet exemple de violence contre la presse ne doit ni rester inaperçu, ni être considéré comme un cas isolé. L’ « État Islamique en Irak et au Levant » s’en prend à la nouvelle presse syrienne indépendante de manière systématique dans une stratégie délibérée visant à étouffer la liberté de la presse et à imposer une nouvelle censure généralisée au peuple syrien.

 

Nous, les soussignés,

Refusons toute forme d’intimidation à l’encontre des journalistes, journaliste-citoyens, militants médiatique ou n’importe quel média, quel que soit le contexte et sous aucun prétexte. La liberté de la presse et la liberté d’expression sont des droits inaliénables et universels de l’être humain. Tout abus commis à l’encontre de ces droits universels doit être condamné et combattu. Nous appelons la société civile syrienne toute entière, ses institutions politiques et ses médias, à prendre les mesures appropriées afin de rendre public ces agissements, de les combattre et de protéger les médias de ces dangers. Nous exigeons la libération immédiate de tous les journalistes et citoyen-journalistes détenus par le régime, l’EIIL ou tout autre groupe. De plus, nous appelons les médias internationaux et les organisations de défense de la liberté de la presse à se joindre à cette initiative et à prendre les mesures appropriées afin d’assurer la sécurité des journalistes et de la liberté d’expression en Syrie.

 

La déclaration a été signée par :

 

Stations de radio syriennes: 

Radio Ana : http://radio-ana.net/

Radio al-Kul : http://radioalkul.com/

Radio Souriali : http://souriali.com/ar/

Radio Baladna : http://www.baladna.fm

Radio Rooh : http://radioroo7.weebly.com/

Radio Souria Al-Hurra : http://www.freesyriaradio.com/

Radio Sout Raya : http://www.soutraya.com

Radio Yasmin Al-Sham : http://www.yalshaam.com/

Radio Alwan: https://www.facebook.com/AlwanFM.Sy

 

Magazines syriens:

Sada al-Sham: http://www.sadaalshaam.net/

Enab Baladi : http://enab-baladi.com/

Souriatna : http://www.souriatnapress.net

Daouda : http://dawdaa.com

Oxygen: http://www.syriaoxygen.com/

Zaitun: http://zaitonmag.wordpress.com/

Tamadun: http://www.tamddon.net

Fanous : https://www.facebook.com/cirafanous

 

Multimedia syriens:

SMART

Ana New Media

Palestinian Camp news network

 

 

Organisations internationales et syriennes :

Association de Soutien aux Médias Libres ; Reporters sans frontières ; Freedom House ; Committee to Protect Journalists ; Free Press Unlimited ; International Press Institute ; Canadian Journalists for Free Expression ; Front Line Defenders ; International Federation for Human Rights ; FOCSIV ; SKeyes Center for Media and Cultural Freedom – Samir Kassir Foundation ; Hivos ; Doha Center For Media Freedom ; Advox ; Articolo 21 ; Un Ponte Per ; Amnesty International – Italia ; Syrian Center for Media and Freedom of Expression ; Syrian-European Center for Human Rights ; Human Rights Organization in Syria ; Syrian Nonviolence Movement ; Kurdish brotherhood Coordination ; Sham Center for Democratic and Human Rights Studies ; Assyrian Center for Human Rights in Syria ; Union of Assyrian coordination committees ; Media Rights Watch ; Syrian Journalists Association ; Syrian Association for the Defense of Human Rights ; The Hague center to prosecute criminals against humanity in Syria ; Arab Organization for Penal Reform in Syria ; Arab Committee for the defense of freedom of opinion and expression ; L'Alliance euro arabe pour la liberté d'expression ; Bureau International des ONGs humanitaires ; International Coalition Against War Criminals ; L'association de l'amitié Euro-Arabe ; Arab Commission for Human Rights ; Damascus Center for Theoretical Studies and Civil Rights ; Horan rencontre pour la citoyenneté ; L'Observatoire Français des droits de l'Homme ; Syrian Medical Committee ; Human Rights Defenders in the Arab World ; National Organization for Human Rights ; Genç Siviller ; The Arabic Network for Human Rights Information ; Dur De Platformu ; Syrian Charter ; Rory Peck Trust ; Damascus Center for Human Rights Studies ; Nama Association ; CGIL ; ARCI ; Associazione per la Pace ; Marco Ramazzotti Stockel ; US Citizens for peace and justice ; Corpi Civili di Pace ; AMARC Europe ; CNCA ; Movimento europeo in Italia ; CIPSI ; FIOM. 

 

ARTICLE RÉDIGÉ PAR L'ÉQUIPE D'ASML

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.