Nous vivons de symboles

L'espèce humaine est :sociale, fabricatrice, invzentive, consciente, parlante et pensante. Ces caractères très marqués, et qui ont connu des développements rapides, n'existent qu'à l'état d'ébauches, ou de prémices, dans les autres espèces vivantes de notre planète.

Aujourd'hui, nous sommes présentes sur la totalité du globe. Nous avons des activités transformatrices puissantes des autres espèces, de la surface terrestre et de ses couches pré-magmatiques, de l'atmosphère et des climats. Notre espèce est à la fois divisée et unie , accumulatreice et publieuse de savoir-faire et de savoirs.

 Elle a été contrainte d'inventer l'éthique, parce qu'elle est vite devenue multi-ethos, tout en conservant son unité biologique. Les ethos humains se caractérisent par des pratiques, des sentiments, des idées , qui s'expriment et se dynamisent à l'aide de symboles.

Lers symboles sont, pour moi, héritiers de la "lignée" :stimuli, signaux, indices , signes.  Cette succession d'éléments dynamisants des actess des vivants se caractétise, à mesure que des expèces plus complexes le créent et les utilisent, part leur éloignement progressif de la situation. De l'inné à l'acquis, du présent au futur immédiat, puis médiatisé . Du perçu à l'aperçu, au ressenti, au signifiant,  Des réactions aux actions, puis aux désirs et projets. Les mémoires sociales et les projets, les  règles de vien, les savoirs , sont misd sous fortme de symboles.

les symboles peuvent être isolés (emblème, pex.) ;ou être organisés en "systèmes", pourvus d'un "lexique ('liste de symboles du système), et de règles d'association des symboles en "axpressions". Le plus important des systèemes symboliques est le langage.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.