De la volupté des petites fortunes du quotidien

images?q=tbn:ANd9GcQ6ZyM0HmYMKUpxdx0HgXPFgxwhC_TnQmZo0GQLDTbT0uNTHE3KVoW6EKZC

 

 

Il est des jours ainsi où ….

Ce jour gris qui s’annonçait plein de tracasseries et de tourments en tous genres, finalement a brillé d’étincelles de hasards heureux et de petits bonheurs inopinés.

 

 

 

 

In memorium...un passage de ma lecture du moment...

 

 

C’était une femme qui fumait avec volupté.

Quiconque a vu Leila glisser une cigarette entre les doigts, la renifler d’un geste preste sous ses narines frémissantes, approcher le briquet du tabac,les prunelles brillantes, la nuque tendue, le visage dévoré par l’attente, les lèvres gonflées qui semblent chuchoter « Tu vas voir ma belle, combien tu embaumeras dès que tu brûleras », sait ce qu’est avoir rendez-vous avec le plaisir. Etincelles. Grésillements. Même le papier gémissait de joie. Ensuite Leila portait la cigarette à sa bouche, aspirait avec la rigueur d’une musicienne, fermait les paupières renversait la nuque et l’on avait l’impression que la cigarette la pénétrait ; à cause d’une contraction, de quelques spasmes

– on sentait que son corps entier appelait la fumée, l’accueillait, la buvait, consentant à son envahissement. Lorsqu’elle rouvrait les yeux, les cils papillonnants , l’iris imprécis, elle évoquait la favorite qui émerge tremblante, surprise, le pourpre aux joues, d’une nuit d ’amour avec un sultan ; on aurait dit l’espace d’une seconde, qu’elle craignait de ne pas s’être rhabillée. Puis la main qui tenait la cigarette passait devant la bouche, les lèvres attiraient l’objet, le saisissaient, et la fumée émanait de sa gorge, de ses narines, souple, dolente, flâneuse, d’un blanc magnifique qui contrasté avec la chair sombre dont elle s’échappait.

Pendant des heures, Leila inspirait et expirait, régulière, telles les vagues de l’océan sur la plage ; à chaque occasion, cela paraissait aussi bon qu’une première fois.

 

1974

Jacques Higelin

Ulysse from Bagdad- E-E Schmitt

 

homme_a_la_cigarette_nuit_5019b.jpg

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.