J'ai honte...

 

urgences.jpg

 

C’est vrai, je suis parti en vacances, je l’avoue.

Mea culpa, mea maxima culpa.

Je ne recommencerai plus.

Je vous le jure sur la tête à Couchepin.

J’ai vraiment eu honte, lorsque j’ai vu le journal télévisé de l’autre jour (le 5 janvier à 19h30 sur le TSR).

Les urgences de l’hôpital cantonal de Genève ont débordé à cause de mon inconscience.

Mes patients, complètement déboussolés par mon absence, se sont rués vers les lumières de la science et de la connaissance.

Je le promets, je vais de nouveau travailler 7 jours sur 7, le samedi et le dimanche étant consacrés à la paperasse et à l’écriture des expertises.

urgences 2.jpg

Et puis les vacances ce n’est pas bon.

On se remet à réfléchir, à apprendre et à voir d’autres choses, à se dire qu’on est des crétins de travailler autant et que peut-être il serait bon de tout envoyer valser.

Tiens je vais faire banquier.

Un métier plein d’avenir.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.