Pluie et fin d'été

Ce matin il a plu. D'abord quelques minuscules gouttelettes timides sur le sol assoiffé  et gris. Tempo léger et puis mine de rien un tap tap régulier sur les planches de la terrasse. Le sol est devenu brun et doux au regard, un velours piqué de roses.  Comme un corps assoupi mon jardin s'est éveillé ruisselant, luisant, lustré.

Comme un rideau léger l'eau à ployé les branches de l'oranger du Mexique, le chèvrefeuille s'est ébroué dans un souffle parfumé et l'été, l'été à commencé à plier bagage. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.