L'heure changeant... (1 et 2)

 En ces temps de crise et de morosité, ne soyons pas pingres. Hop! Deux PPJ d'un coup, pour le prix d'un.

angelot1.JPG

 

En ces temps de crise et de morosité, ne soyons pas pingres. Hop! Deux PPJ d'un coup, pour le prix d'un.

 

 

L'heure changeant...

 

Jeune et jolie marquise,

 

Me pardonnerez-vous? J'ai négligé de vous écrire depuis vendredi soir, quand je vous rappelais que nous passerions à l'heure d'hiver dans la nuit de samedi à dimanche. Pour moi, cette heure mouvante, je ne la change que le dimanche matin et je vous soupçonne fort d'en avoir fait de même...

 

Je vous imagine émergeant de vos rêves. La pendulette de Nuremberg indique neuf heures pile. A vos côtés, cette grosse baderne de marquis se retourne, toujours ronflant, et emporte vos draps dans son mouvement.

 

"Encore une heure..." soufflez-vous dans un sourire aux angelots joufflus qui ornent les coins du haut plafond. Vos doigts glissent de l'arrondi de votre épaule vers la base de votre cou gracile. "Une heure encore... L'heure promise..."

 

Dans une prochaine missive me raconterez-vous ce que seuls savent les angelots... pour l'heure?

 

 

 

... le ton change!

 

Si tu continues, l'effronté, de me faire tenir de ces bafouilles compromettantes, je finirai par t'envoyer mes gens pour te rosser, vieux beau cacochyme! Tu t'es vu l'autre soir au squash? Maigrichon, dégarni, rouillé en toutes tes articulations, tu faisais peine à voir.

 

Et tu viens traiter mon homme de grosse baderne? Pour son âge, il est juste un peu enveloppé, par manque d'exercice, ces derniers mois.

 

Pour répondre à ta question, sache qu'il s'est réveillé à neuf heures cinq, dimanche (enfin à huit heures cinq, tu m'embrouilles avec tes heures qui tressautent!) et qu'il s'est montré... très attentionné pendant l'heure promise.

 

Les angelots du plafond ne t'en diront rien, même s'ils en ont encore le rose aux joues.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.