Hommage à Mandela en direct des Suds

Jeudi 17 juillet, soirée spéciale d'hommage à Nelson Mandela aux Suds. Au programme : le « zoulou blanc » Johnny Clegg et le mbaquanga des Mahotella Queens. Partenaire du festival arlésien, ArteLiveWeb diffuse le concert en direct du Théâtre antique à partir de 21h30. Et c'est à voir aussi en direct sur Mediapart.

Jeudi 17 juillet, soirée spéciale d'hommage à Nelson Mandela aux Suds. Au programme : le « zoulou blanc » Johnny Clegg et le mbaquanga des Mahotella Queens. Partenaire du festival arlésien, ArteLiveWeb diffuse le concert en direct du Théâtre antique à partir de 21h30. Et c'est à voir aussi en direct sur Mediapart.

 

En première partie, le trio des Mahotella Queens, légendes vivantes de la musique noire sud-africaine, qui ont inventé le mbaquanga, mélange de musiques traditionnelles (zulu, sotho, xhosa…), de marabi (jazz sud-africain populaire au temps de l'apartheid), de blues, de soul et de gospel américain. Exceptionnellement pour le festival, elles partageront la scène avec Johnny Clegg, star de la soirée, pour quelques morceaux.

 

 

Au fait, la journée internationale Nelson Mandela, c'est le 18 juillet, jour de la naissance du premier président noir sud-africain (en 1918), comme l'a proclamé l'assemblée générale des Nations Unies en 2009. Durant cette journée, chaque citoyen du monde est appelé à consacrer soixante-sept minutes de son temps à aider les autres, en mémoire des soixante-sept années que Mandela a vouées à sa lutte contre l'apartheid et pour l'égalité. Le festival Les Suds, qui aime faire rimer poétique et politique, anticipe de quelques heures l'anniversaire avec ce grand concert d'au moins quatre-vingt-dix minutes, jeudi 17 juillet à partir de 21h30 au Théâtre antique. Et ce sera le premier Mandela Day sans « Madiba », décédé en décembre.

Rendez-vous ici même jeudi 17 pour suivre la rediffusion en direct de ce concert aux couleurs de l'Afrique du Sud.


Toutes les infos pratiques sur le site des Suds

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.