tpetitberghien
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Plein Suds

Suivi par 95 abonnés

Billet de blog 18 juil. 2015

Chronique photographique du vendredi, aux Suds à Arles

Jolie coïncidence pour cette journée aux sonorités arabes et méditerranéennes tombée le même jour que la fin du ramadan. Résumé en images.

tpetitberghien
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

> Mieko Miyazaki et Franck Wolf, duo délicat franco-japonais où le saxophone de l’alsacien s’emmêle avec le koto, cette longue cithare japonaise.

Mielo Miyazaki et Franck Wolf © Olivier Hoffschir

 > Gnawa Tribe, groupe franco-marocain, explore la tradition gnaouie mêlé de rock et folk.

Gnawa Tribe © Olivier Hoffschir
© Olivier Hoffschir

 > Sirventès - Trois troubadours, c’est ainsi qu’ils se définissent - le galiléen Youssef Hbeisch aux percussions, Grégory Dargent au oud menés par Manu Théron au chant - revisitent la tradition du Sirventès. Courant artistique et musical du XIIIè siècle, résolument contestataire, dénonçait les puissants ecclésiastiques ou sociaux de l’époque. 

Lors du concert, Manu Théron nous situe chaque histoire avant de nous la conter en langue occitane. La musique qui l’accompagne, aux percussions douces et cordes subtiles, nous transporte dans ces comptines sarcastiques.

Sirventés © Olivier Hoffschir
Manu Théron (Sirventès) © Olivier Hoffschir
Grégory Dargent (Sirventés) © Olivier Hoffschir

 > Dhafer Youssef, compositeur, chanteur et oudiste tunisien nous présentait son dernier opus « Birds Requiem ». Empreint de lyrisme arabe, de traditions soufies et de jazz, le tout surplombé par sa voix hors du commun. Pour la petite histoire, dès son plus jeune âge, le muezzin de son village Teboulba en Tunisie l’encourageait à enregistrer l’appel à la prière.

Le tunisien était accompagné sur scène du pianiste estonien Kristjan Randalu, du percussionniste Ferenc Nemeth et de Phil Donkin à la contrebasse. Un beau métissage musical dont on restera frustré que ce ne soit pas plus long, comme nous l’a fait remarqué l’artiste.

Dhafer Youssef © Olivier Hoffschir
Dhafer Youssef © Olivier Hoffschir
Dhafer Youssef © Olivier Hoffschir


> Titi Robin
, grand habitué des Suds, présentait sa nouvelle collaboration avec Mehdi Nassouli, « étoile montante de la scène marocaine » dixit le compositeur français. La surprise ne s’arrêtait pas là puisqu’ils étaient vite rejoint par Foulane Bouhssine surnommé « le prince du ribab », Habib Meftah Bousheri aux percussions et Francis Varis à l’accordéon (déjà croisé la veille avec Chamamémusette). Qualifié de blues méditerranéen, l’harmonie est parfaite et très dansante. En résulte une bonne énergie dans le public, qui assistait à une soirée sous le signe de l’orient et de la méditerranée avec une belle coïncidence, puisqu’elle tombait en même temps que la fin du ramadan.

Titi Robin et Mehdi Nassouli © Olivier Hoffschir
Titi Robin © Olivier Hoffschir
Foulane Bouhssine © Olivier Hoffschir
Mehdi Nassouli © Olivier Hoffschir


> The Wanton Bishops
 - blues garage libanais accompagné sur scène par l’électrique oudiste Mehdi Haddab. Détonant.

The Wanton Bishops & Mehdi Haddab © Olivier Hoffschir
Mehdi Haddab © Olivier Hoffschir

> Retrouvez la galerie complète des photos de la journée : 
https://www.flickr.com/photos/daidix/sets/72157656031359195/

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
En Inde, après l’attaque contre Rushdie, le silence éloquent des politiques
« Les Versets sataniques » ont été interdits en Inde, son pays natal, en 1988. Un an avant la fatwa prononcé par l’Iran contre Salman Rushdie, qui allait faire de sa vie un enfer. Son agression aux États-Unis en fin de semaine dernière n’a suscité aucune réaction officielle, dans un pays où les condamnations au nom du respect des croyants hindous se multiplient.
par Côme Bastin
Journal
Franquisme : des historiens démontent les thèses révisionnistes relayées par « Le Figaro »
La publication dans un hors-série du « Figaro » d’un entretien-fleuve avec l’essayiste d’extrême droite Pío Moa, pour qui les gauches sont entièrement responsables du déclenchement de la guerre civile en Espagne en 1936, suscite l’indignation de nombreux historiens. Retour sur une entreprise de « falsification ».
par Ludovic Lamant
Journal — Amérique Latine
Au Chili, la menace d’un refus plane sur la nouvelle Constitution
Face aux crispations sur certains points de la nouvelle Constitution, le gouvernement chilien prévoit déjà des réformes au texte en cas d’adoption par référendum le 4 septembre. Une position défensive qui témoigne de l’étroitesse du chemin vers la victoire du « oui ». 
par Mathieu Dejean
Journal — Amériques
Le jeu dangereux du Parti des travailleurs avec les militaires
Créé par Lula en pleine dictature, le PT, une fois au pouvoir, a malgré tout entretenu des relations cordiales avec l’armée brésilienne. Puis des tensions sont apparues, jusqu’à faire revenir officiers et généraux dans l’arène politique, en faveur de Jair Bolsonaro.
par Jean-Mathieu Albertini

La sélection du Club

Billet de blog
Leur sobriété et la nôtre
[Rediffusion] Catherine MacGregor, Jean-Bernard Lévy, et Patrick Pouyanné, directrice et directeurs de Engie, EDF et TotalEnergies, ont appelé dans le JDD à la sobriété. En réponse, des professionnel·les et ingénieur·es travaillant dans l'énergie dénoncent l'hypocrisie d'un appel à l'effort par des groupes qui portent une responsabilité historique dans le réchauffement climatique. Un mea culpa eût été bienvenu, mais « difficile de demander pardon pour des erreurs dans lesquelles on continue de foncer tête baissée. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Réflexions sur le manque (1) : De la rareté sur mesure
Pour que l’exigence de qualité et de singularité de l’individu contemporain puisse être conciliée avec ses appropriations massives, il faut que soit introduit un niveau de difficulté supplémentaire. La résistance nourrit et relance l’intérêt porté au processus global. Pour tirer le meilleur parti de ces mécanismes psycho-comportementaux, nos sociétés "gamifiées" créent de la rareté sur mesure.
par clemence.kerdaffrec@gmail.com
Billet d’édition
Besoins, désirs, domination
[Rediffusion] Qu'arrive-t-il aux besoins des êtres humains sous le capitalisme? Alors que la doxa libérale naturalise les besoins existants en en faisant des propriétés de la «nature humaine», nous sommes aujourd'hui forcé·e·s, à l'heure des urgences écologique, sociale et démocratique, à chercher à dévoiler et donc politiser leur construction sociale.
par Dimitris Fasfalis
Billet de blog
La sobriété, c'est maintenant ou jamais
Le bras de fer en cours avec la Russie autour des énergies fossiles est l’occasion d’entrer de plain-pied dans l’ère de la sobriété énergétique. Pourtant, nos gouvernants semblent lorgner vers une autre voie : celle qui consiste simplement à changer de fournisseur, au risque de perdre toute crédibilité morale et de manquer une occasion historique en faveur du climat.
par Sylvain BERMOND