tpetitberghien
Abonné·e de Mediapart

Portfolio publié dans

Édition

Plein Suds

Suivi par 93 abonnés

Portfolio 20 juil. 2016

Récit photographique du samedi 16, aux Suds à Arles

Dernière journée du festival avec la « Nuit transe électro » aux saveurs du monde avec Bachar Mar-Khalifé (France/Liban), Egyptian Project (France/Egypte), la Yegros (Argentine) et Tiganá Santana (Brésil) pour le Moment précieux. En images, par Olivier Hoffschir.

tpetitberghien
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. Tiganá Santana - Olivier Hoffschir

    Dernier Moment Précieux du festival avec le brésilien Tiganá Santana dans la cour de l’Archevêché. 
    Ses ballades poétiques puisent dans la culture africaine, la terre de ses ancêtres. Il chante en kikongo et en kimbundu mais aussi en portugais, anglais et en espagnol. 

  2. Tiganá Santana - Olivier Hoffschir

    On se retrouve suspendu, un peu hors du temps en compagnie du guitariste brésilien et de son acolyte suédois Sebastian Notini. La musique est douce, sa voix l’est tout autant.

  3. Tiganá Santana - Olivier Hoffschir

    Tiganá Santana est touchant dans ses quelques paroles adressées au public. 
    « Vive la musique!… Voilà. ». Timide et presque gêné d’être là. Il conclura par des « merci, merci, merci, merci » sans hausser la voix.

  4. Bachar Mar-Khalifé - Olivier Hoffschir

    Concert très attendu qui lancera la « nuit transe électro » pour clôturer le festival. Première tournée non soliste pour le pianiste Bachar Mar-Khalifé, entouré d’un bassiste français et d’un batteur turque sensationnel.

  5. Bachar Mar-Khalifé - Olivier Hoffschir

    Tournée de son troisième album "Ya Balad" sorti fin 2015 continue le travail entamé sur "Who Gonna Get The Ball From behind..." : sensible et puissant à la fois, moderne et inspiré. Un disque riche et multiple en sonorités. Entre piano et synthé, on y retrouve des ballades jusqu’à la frénésie et la transe. 

  6. Olivier Hoffschir

    Dogan Poyraz, le « batteur fou » a étonné le public par sa prestation. Ce jeune turque, aussi précis que puissant, faisait un formidable écho au piano de Bachar Mar-Khalifé. La Turquie connaissait ce soir-là une tentative de coup d’état à Ankara. Alors que le concert est filmé par Arte Concert, Bachar transmet un clin d’oeil plein chaleureux pour ses parents qui devraient regarder le concert, « Si Internet n’a pas été coupé ».

    Le jeune batteur portait un tee-shirt où l’on pouvait lire : « LOVE & TRANSE ». Parfait résumé des sensations dans le public.

  7. Bachar Mar-Khalifé - Olivier Hoffschir

    Sur « Layla », on se retrouve comme cloué au sol par ces sons profonds, qui vous amènent loin, tout en vous figeant sur place.

  8. Bachar Mar-Khalifé - Olivier Hoffschir

    Artiste résolument engagé, il dédiera un morceau « aux réfugiés qui viennent en Europe et qui ont tant de choses à nous apporter ».

    Son engagement de « révolté contre l'injustice » est présent dès ses premiers albums, comme quand il reprend un hymne anti-Bachar al-Assad du poète syrien Ibrahim Qashoush, retrouvé mort, les cordes vocales arrachées.

  9. Bachar Mar-Khalifé - Olivier Hoffschir

    Le concert se termine avec une version longue du morceau Lemon, un truc incroyable qui entremêle la voix chaude de Bachar Mar-Khalifé et les sons aigus du synthé. Le public n’a rien vu venir, complètement retourné par un concert comme on en voit rarement.

  10. Egyptian Project - Olivier Hoffschir

    Transes soufies et ambiance trip-hop pour ce projet né de la complicité musicale entre les tenants de la tradition égyptienne et un producteur français.

    Les musiques issues des cérémonies populaires appelées « Zâr » et la musique soufie : deux courants musicaux traditionnels d’Égypte que l’on retrouve dans cette formation.

  11. Egyptian Project - Olivier Hoffschir

    Avec Sayed Emam (chant, kawala, dof), Salama Metwally (rababa, violon), Ragab Sadek (percussions égyptiennes : dof, sagates, rek, darbouka, dhola), Jérôme Ettinger (arghûl, programmation, dof, chant) et Anthony Bondu (batterie).

  12. Egyptian Project - Olivier Hoffschir

    Le son de plusieurs instruments traditionnels d'Egypte - oud, rababa, violon, percussions, tamboura - porte cette rencontre.

    Le fruit de ce long travail a été entrepris par le nantais Jérôme Ettinger : il a multiplié pendant dix ans les expériences musicales en France jusqu’au fond de l’Égypte.

  13. Egyptian Project - Olivier Hoffschir

    Chacun des musiciens a intégré la musique de l’autre. Un travail collaboratif profond où la sincérité et le partage de la culture de l'autre se ressentent sur scène.

  14. Place de la République, Arles - Olivier Hoffschir

    Petit retour en arrière avec le concert de Bareto qui s’est donné le soir du 14 juillet. C’était sur la place de la République, place centrale dans la ville d’Arles, que les passants et amateurs de cumbia ont pu assister à ce concert gratuit, dans le cadre du festival des Suds.

  15. Bareto - Olivier Hoffschir

    Bareto, c’est un groupe péruvien d’électro-cumbia, avec quelques touches de ska, de dub et de beats tropicaux. Le rendu est festif, malgré le frais Mistral qui pénètre Arles depuis le début de la journée.

  16. Bareto - Olivier Hoffschir

    En 2015 Bareto lance Unpredictable, un nouvel album produit par le colombien Felipe Alvarez de Polen Records. L'album a reçu des critiques élogieuses du Guardian et de Songlines, magazine anglais de référence pour les musiques du monde.

  17. Bareto - Olivier Hoffschir

    Avec Joaquín Mariátegui (guitare), Rolo Gallardo (guitare & chœurs), Mauricio Mesones (chant & percussion), Jorge Giraldo (basse & chœurs), Miguel Ginocchio (clavier & chœurs), Sergio Sarria (batterie & percussion), Jorge Olazo (batterie & percussion).

  18. Olivier Hoffschir

    Comme à chaque concert tropical, la diaspora latine est présente. Un peu de chaleur et de bonne humeur pour ce 14 juillet avant que le public n’apprenne le drame qui se déroule à Nice, au même moment que ce concert.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
À LR, des alertes jamais vraiment prises au sérieux
L’affaire Damien Abad concerne d’abord la majorité d’Emmanuel Macron qui l’a promu ministre. Mais elle interpelle aussi son ancien parti, Les Républicains, alors que plusieurs élus affirment avoir été alertés de longue date.
par Lénaïg Bredoux et Ilyes Ramdani
Journal — Politique
Le « parachutage », révélateur des dilemmes de la représentation
Les élections législatives fourmillent de cas de « parachutages ». Volontiers dénoncés, sont-ils si choquants ? La pratique, parfois assumée, n’a pas toujours été mal vue par le passé. Si elle reste sulfureuse, c’est à cause des failles de la représentation dont elle est le symptôme. 
par Fabien Escalona et Ilyes Ramdani
Journal — International
Au Pakistan, la température frôle les 50 °C et accable les plus pauvres
Classé en 8e position parmi les pays les plus à risques face au changement climatique, le Pakistan vient de subir une vague de chaleur quasi inédite. D’Islamabad à Karachi, des millions de personnes ont fait leur possible pour assurer le quotidien dans des conditions extrêmement difficiles.
par Marc Tamat
Journal — Écologie
Planification écologique : un gouvernement à trous
Emmanuel Macron avait promis, pendant l’entre-deux-tours, un grand tournant écologique. Si une première ministre a été nommée pour mettre en œuvre une « planification écologique et énergétique », le nouvel organigramme fait apparaître de gros trous et quelques pedigrees étonnants.
par Mickaël Correia, Jade Lindgaard et Amélie Poinssot

La sélection du Club

Billet de blog
Raphaël Boutin Kuhlmann : « Les coopératives locales portent l'intérêt général »
Parti s’installer dans la Drôme en 2016, où il a fondé la coopérative foncière « Villages Vivants », Raphaël Boutin Kuhlmann est devenu une figure des nouvelles manières de faire territoire. Dans cet entretien, il revient sur la nécessité de penser autrement l’intérêt général et sur les espoirs qu’il place, face aux crises contemporaines, dans l’innovation et le lien dans les villages.
par Archipel des Alizées
Billet de blog
Habiter
Les humains ne sont pas les seuls à « habiter » : pour les animaux aussi, c'est une préoccupation. Sous la pression économique, les humains n'abandonneraient-ils pas la nécessité d'«habiter » pour se résigner à « loger » ?
par Virginie Lou-Nony
Billet de blog
Quartier libre des Lentillères : construire et défendre la Zone d’Ecologies Communale
« Si nous nous positionnons aux côtés des Lentillères et de la ZEC, c’est pour ce qu’elles augurent de vraies bifurcations, loin des récits biaisés d’une transformation urbaine encore incapable de s’émanciper des logiques délétères de croissance, d’extractivisme et de marchandisation. » Des architectes, urbanistes, batisseurs, batisseuses publient une tribune de soutien aux habitants et habitantes du Quartier libre des Lentillères à Dijon.
par Défendre.Habiter
Billet de blog
L’Âge de pierre, de terre ou de raison ?
Le monde du BTP doit se réinventer d’urgence. Les récents événements internationaux ont révélé une nouvelle fois son inadaptation face aux crises de l’énergie et des matières premières. Construire avec des matériaux locaux et peu énergivores devient une évidence de plus en plus difficile à ignorer pour ce secteur si peu enclin au changement.
par Les Grands Moyens