Anatoli, ruée vers l'Orient

L'une est une de ces grandes voix de femmes, grave, chaude: Angélique Ionatos. L'autre monte dans les aigus: Katerina Fotinaki. Leurs noms ne cachent rien: elles sont grecques, chanteuses, guitaristes, poétesses.

Angélique Ionatos © Mediapart
L'une est une de ces grandes voix de femmes, grave, chaude: Angélique Ionatos. L'autre monte dans les aigus: Katerina Fotinaki. Leurs noms ne cachent rien: elles sont grecques, chanteuses, guitaristes, poétesses. Un duo de trois ans déjà commencé avec Comme un jardin la nuit et qui se poursuit cet été à Arles et Avignon avec un nouveau répertoire, Anatoli.

YouTube
  • Le 16 juillet à 21h30 au théâtre antique d'Arles, suivi d'Ivresse.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.