Voir le stade...

C’est devenu l’une des attractions majeures du troisième périphérique-nord de Pékin, ramener une photo avec le stade ou la piscine olympique en fond. Tous les jours, des centaines de Pékinois ou de provinciaux en goguette se retrouvent le long de l’autoroute qui borde les déjà célèbres Cube d’Eau et Nid d’Oiseau.

Pour l’instant le public est maintenu à distance, des bataillons de policiers, gardes et militaires naviguent sur le grand complexe interdit à tous ceux qui ne sont pas accrédités et où règne un enthousiasme vaguement mêlé d’anxiété. C’est que la tension monte dans la ville, entre pollution, fin des travaux, menaces terroristes et tensions autour de la flamme, le début des J.O à pris des allures d’épreuve de vérité pour Pékin. Et pour être sûr d’avoir tranquillement son portrait devant le stade, le mieux est encore d’y aller avant que les Jeux ne commencent....

 

Quelques images :

 

 

 

91150006-1.jpg

 

 

91150034-1.jpg

91150019-1.jpg

 

91150018-1.jpg

91150026-1.jpg

91150002-1.jpg

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.