Stéphane Alliès
Journaliste à Mediapart

Billet publié dans

Édition

Pol en stock

Suivi par 40 abonnés

Billet de blog 14 déc. 2010

Primaires du PS: Taubira «conjugue» sa candidature avec celle de Montebourg

«Nous ne sommes que deux à rassembler au PS: DSK par son silence, et moi par des actes.» Arnaud Montebourg n'est pas peu fier de son coup, en présentant mardi matin à la presse son premier soutien significatif, la députée PRG de Guyane Christiane Taubira. Ne leur dites pas «ralliement», ils vous répondent «conjugaison d'un socialisme et d'un radicalisme de transformation».

Stéphane Alliès
Journaliste
Journaliste à Mediapart

«Nous ne sommes que deux à rassembler au PS: DSK par son silence, et moi par des actes.» Arnaud Montebourg n'est pas peu fier de son coup, en présentant mardi matin à la presse son premier soutien significatif, la députée PRG de Guyane Christiane Taubira. Ne leur dites pas «ralliement», ils vous répondent «conjugaison d'un socialisme et d'un radicalisme de transformation».

Après avoir assuré de leur trajectoire commune sur la VIe République, leur «non d'amour à l'Europe lors du référendum sur le TCE» ou leur vision de l'économie («le capitalisme coopératif d'Arnaud, je le portais sous une autre forme lors de ma campagne de 2002»), les deux duettistes ont fait valoir leur intention de mener «une campagne tonique sur tout le territoire et les outre-mers», Taubira se disant «persuadée que les militants radicaux seront à nos côtés pour cette primaire». Une primaire qui, selon Montebourg, ne doit «pas être celle des courants socialistes, mais celle de toutes les gauches». Et le député et président de Saône-et-Loire de tisser son habituelle comparaison un brin grandiloquente avec Barack Obama: «Nous avons déjà presque un millier de volontaires pour participer à notre campagne inspirée des méthodes d'Obama, qui avait fait mentir l'establishment washingtonien.»

Lui ne se cache pas de vouloir démentir l'establishment solférinien, et se félicite de l'apport de celle qu'il désigne comme son «potomitan» («pilier principal» en créole): «Elle a une vraie aura dans les quartiers populaires, où elle avait fait des 20% dans certains d'entre eux, lors de la présidentielle de 2002», confie-t-il. Taubira, de son côté, estime pouvoir faire «bien plus que mes presque 700.000 voix d'alors» et entend «apporter à Arnaud (sa) vision de l'égalité des droits et de la laïcité, un combat qui n'est plus anticlérical, mais qui porte l'exigence d'échapper à toutes les influences indues, confessionnelles mais aussi partisanes, corporatistes et financières».

Pourquoi la Guyanaise ne se lance-t-elle pas elle-même? «On fait de la politique selon les enjeux, répond-elle. En 2002, les circonstances étaient réunies pour que je me lance dans la bataille seule. En 2007, mon parti avait refusé de candidater. Désormais, l'heure est à l'unité, pour servir les réponses aux urgences que nous voulons résoudre.»

Montebourg espère désormais convaincre Jean-Pierre Chevènement, qu'il doit rencontrer bientôt pour en parler, de venir élargir le spectre d'une candidature encore marginale dans les sondages d'opinion. «Plus si marginale, tient-il à faire remarquer, puisqu'elle a déjà distancé celle de Manuel Valls et rattrape celle de François Hollande».

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour et CNews condamnés pour injure raciste et provocation à la haine
Lundi, le tribunal correctionnel de Paris a condamné Éric Zemmour, désormais candidat à l’élection présidentielle, à 10 000 euros d’amende pour ses propos sur les mineurs étrangers non accompagnés, qui visaient à « susciter un élan de rejet et de violence » contre l’ensemble des personnes immigrées, d’après le jugement. Le directeur de la publication de CNews écope de 3 000 euros d’amende.
par Camille Polloni
Journal — France
Une figure du combat contre le harcèlement scolaire est visée par une plainte pour « harcèlement »
Fondatrice de l’association Marion la main tendue, Nora Fraisse se voit reprocher par une dizaine d’anciennes bénévoles, stagiaires ou services civiques d’avoir eu un comportement toxique envers de proches collaborateurs. D’après notre enquête, l’une d’elles a déposé plainte pour « harcèlement ».
par Prisca Borrel
Journal — France
À l’Élysée, le conflit d’intérêts qui passe comme une lettre à la poste
En mars 2020, la présidence de la République a nommé à la tête de son service de la correspondance un ancien du groupe de conseil informatique Capgemini. Le nouveau responsable a immédiatement fait appel à son ancien employeur en tant que consultant.
par Antton Rouget
Journal
Didier Raoult : deux ans d’enquête sur une imposture
Depuis l’arrivée du Covid-19 en France, Didier Raoult est devenu une figure nationale. D’abord en faisant la promotion d’un traitement inefficace contre la maladie, l’hydroxychloroquine, puis en niant la possibilité d’une seconde vague ou en remettant en cause l’efficacité de la vaccination. Mediapart revient en vidéo sur deux ans d’enquête sur le directeur de l’IHU.
par Youmni Kezzouf, Mathieu Magnaudeix et Pascale Pascariello

La sélection du Club

Billet de blog
Handicap 2022, libérer les miraculés français
La personne handicapée qui ne peut pas vivre « avec nous », permet la fiction utile d’un monde peuplé de « normaux ». Entre grands sportifs et artistes, une population est priée de demander le droit de circuler, de travailler, d’exister. L’observatoire des politiques du handicap appelle à une métamorphose normative urgente des institutions françaises appuyées par une politiques publique pour tous.
par Capucine Lemaire
Billet de blog
Aujourd'hui les enfants handicapés, et qui demain ?
Comment résister au dégoût qu'inspire la dernière sortie en date de Zemmour concernant les enfants handicapés ? Réaliser exactement où nous en sommes d'un point de basculement collectif.
par Loïc Céry
Billet de blog
De la nécessité d'une parole antivalidiste
Exclusion politique, culte de la performance, refus de l'autonomie, enfermement, confiscation de la parole... Yohann Lossouarn nous explique pourquoi les luttes antivalidistes sont aujourd'hui plus que nécessaires.
par dièses
Billet de blog
Un tri dans la nuit : nos corps dissidents, entre validisme et Covid-19
Un entretien initialement publié par Corps Dissidents, dans le blog d'Élise Thiébaut, et toujours actuel. Le validisme est une question cruciale pendant le Covid19. Il l’a été dans les réactions – solidaires ou pas – des gens face aux discours selon lesquels seuls les vieux et les handicapés mouraient du Covid-19. Il l’est pour la question du triage : est-ce qu’uniquement les corps productifs méritent d’être sauvés ? 
par Elena Chamorro