Marine Turchi
Journaliste à Mediapart

Billet publié dans

Édition

Pol en stock

Suivi par 41 abonnés

Billet de blog 19 janv. 2010

Au pays de l'UMP, le plagiat est roi

A l'UMP, modernisation rimerait-elle avec plagiat? Depuis l'arrivée de Xavier Bertrand à la tête du parti présidentiel, en janvier 2009, l'UMP n'en finit plus de donner dans le copier-coller. Dernier pillage en date, celui de Gaylib, le mouvement gay, lesbien et transsexuel de l'UMP. L'antenne de Gaylib en Aquitaine a repris le logo de la région (ci-dessus à droite) sur sa page facebook pour y glisser ses couleurs (ci-dessus, à gauche). 

Marine Turchi
Journaliste
Journaliste à Mediapart
© 

A l'UMP, modernisation rimerait-elle avec plagiat? Depuis l'arrivée de Xavier Bertrand à la tête du parti présidentiel, en janvier 2009, l'UMP n'en finit plus de donner dans le copier-coller. Dernier pillage en date, celui de Gaylib, le mouvement gay, lesbien et transsexuel de l'UMP. L'antenne de Gaylib en Aquitaine a repris le logo de la région (ci-dessus à droite) sur sa page facebook pour y glisser ses couleurs (ci-dessus, à gauche).

Pour les Jeunes Socialistes d'Aquitaine, qui ont déniché cette «contrefaçon», il s'agit d'une «usurpation doublement illégale» : «D’une part, le logo de la Région Aquitaine constitue une œuvre de l’esprit qui bénéficie à ce titre des droits d’auteurs ; et d’autre part, étant déposé auprès de l’INPI, il est protégé par le droit des marques. Ceci constitue une double infraction au code de la propriété intellectuelle en vertu des l’articles L. 122-4 et L. 711 du CPI».

Ce n'est pas la première fois que l'UMP plagie sauvagement des contenus. Il y a un an, le mouvement populaire s'était approprié la chanson «Kids» de MGMT pour son conseil national et pour certaines de ses vidéos, ce qui l'avait contraint à verser 30 000 euros de dommages et intérêts au groupe américain (lire nos billets du 20 et du 25 février).

En décembre dernier, rebelote: on apprend que la version utilisée dans le lipdub des Jeunes UMP n'est pas la version originale, mais celle chantée par une jeune artiste Marie-Mai, pour la Star Academy québécoise. A qui, bien entendu, ils n'ont pas demandé d'autorisation... Et ce mois-ci, c'est le logo d'Hadopi qui reprend la même typo que celle de France Télécom, en usage exclusif. Un comble quand on sait que l'Hadopi est chargée de sanctionner ceux qui téléchargent illégalement sur le web...

Il y a deux semaines, c'est au tour de Luc Chatel, le minstre de l'éducation, d'être épinglé pour un grossier copier-coller du web. Lors d’une réponse à une question d’un député à l’assemblée nationale sur le chèque éducation, le ministre a repris, mot pour mot et sans le citer, le contenu d’un article disponible sur Wikibéral, l’encyclopédie libérale, comme l'a révélé le blog de Lexington, le 10 janvier.

«Après ses mésaventures musicales avec le groupe américain MGMT, la reprise de la chanson de la Québécoise Marie-Mai et Hadopi, l’UMP est décidément le parti politique qui met à mal des droits d’auteurs en France, et ce malgré toutes les bonnes intentions législatives affichées», estiment les Jeunes Socialistes d'Aquitaine dans un communiqué. «Y'a-t-il un juriste à l'UMP ?», s'interrogent-ils.

Joint lundi soir par Sud Ouest, Julien Diez, responsable de Gaylib Aquitaine, affirme avoir «cherché à contacter la personne qui a conçu le logo de la Région», en vain. «Travaillant dans l'ingénierie culturelle, je suis sensible au respect du droit d'auteur.(...) Et nous avons considéré que sur Facebook, l'usage reste somme toute limité...».

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — États-Unis
« La Cour Suprême des Etats-Unis a un agenda : celui de l’extrême droite »
La Cour suprême des États Unis vient de rendre plusieurs arrêts inquiétants. Le premier, actant la fin de l’autorisation fédérale d’avorter, a mis le monde en émoi. Jeudi 30 juin, elle a nié l’autorité de l’agence pour l’environnement américaine a réduire les gaz à effets de serre. Pour l’américaniste Sylvie Laurent, elle est devenue une institution « fondamentaliste ».
par Berenice Gabriel, Martin Bessin et Mathieu Magnaudeix
Journal — Budget
Le « paquet pouvoir d’achat » ne pèse pas lourd
Le gouvernement a confirmé une série de mesures pour soutenir le pouvoir d’achat des fonctionnaires, des retraités et des bénéficiaires de prestations sociales. Mais ces décisions ne permettent pas de couvrir la hausse des prix et cachent une volonté de faire payer aux plus fragiles le coût de l’inflation.
par Romaric Godin
Journal
Covid : face à la septième vague, les 7 questions qui fâchent
Risques de réinfections, protections, efficacité des vaccins actuels et attendus, avenir de la pandémie… Nos réponses pour s’y retrouver face à cette nouvelle vague de Covid-19.
par Rozenn Le Saint
Journal
Urgences : vers la fin de l’accueil inconditionnel ?
La première ministre a reçu, jeudi, 41 recommandations pour l’été « à haut risque » qui s’annonce à l’hôpital. Parmi les mesures mises sur la table : la fin de l’accès sans filtre aux urgences et la revalorisation des heures de travail la nuit et le week-end.
par Caroline Coq-Chodorge

La sélection du Club

Billet de blog
Boyard et le RN : de la poignée de main au Boy's club
Hier, lors du premier tour de l’élection à la présidence de l’Assemblée nationale, Louis Boyard, jeune député Nupes, a décliné la main tendue de plusieurs députés d’extrême droite. Mais alors pourquoi une simple affaire de poignée de main a-t-elle déclenché les cris, les larmes et les contestations ulcérées de nombres de messieurs ?
par Léane Alestra
Billet de blog
Quand le RN est fréquentable…
La dernière fois que j'ai pris ma plume c'était pour vous dire de ne plus compter sur moi pour voter par dépit. Me revoilà avec beaucoup de dépit, et pourtant j'ai voté !
par Coline THIEBAUX
Billet de blog
Quels sont les rapports de classes à l’issue des élections 2022 ?
On a une image plus juste du rapport des forces politiques du pays en observant le résultat des premiers tours des élections selon les inscrits plutôt que celui des votes exprimés. Bien qu’il y manque 3 millions d’immigrés étrangers de plus de 18 ans. L’équivalent de 6% des 49 millions d’inscrits. Immigrés qui n’ont pas le droit de vote et font pourtant partie des forces vives du pays.
par jacques.lancier
Billet de blog
Lettre d’un électeur insoumis à un électeur du RN
Citoyen, citoyenne, comme moi, tu as fait un choix politique mais qui semble à l’opposé du mien : tu as envoyé un député d’extrême-droite à l’Assemblée Nationale. A partir du moment où ce parti n’est pas interdit par la loi, tu en avais le droit et nul ne peut te reprocher ton acte.
par Bringuenarilles