Stéphane Alliès
Journaliste à Mediapart

Billet publié dans

Édition

Pol en stock

Suivi par 41 abonnés

Billet de blog 26 nov. 2010

«18 mois chrono», quand deux mitterrandiens réinventent la cohabitation

C'est à un exercice réjouissant que se sont livrés les anciens ministres Marie-Noëlle Lienemann et Paul Quilès, avec notre confrère de Backchich Renaud Chenu: imaginer les rebondissements politiques qui nous séparent de la présidentielle de 2012.

Stéphane Alliès
Journaliste
Journaliste à Mediapart
© 

C'est à un exercice réjouissant que se sont livrés les anciens ministres Marie-Noëlle Lienemann et Paul Quilès, avec notre confrère de Backchich Renaud Chenu: imaginer les rebondissements politiques qui nous séparent de la présidentielle de 2012. Avec comme point de départ et d'orgue, en lieu et place du remaniement au rabais mais réel de novembre, une dissolution fictive qui change tout.

Pensez-donc: un Sarkozy battu dans les urnes et bataillant sans cesse pour court-circuiter l'action d'une Martine Aubry devenue Premier ministre, tentant en à peine un an de contenter ses alliés écologistes et communistes. Au fil des pages, les auteurs ne pastichent que dans le titre la série américaine «24h chrono», se gardant bien d'imaginer une planète au bord de la crise nucléaire. Mais c'est en cela que leur ouvrage tient en haleine: en se consacrant aux méandres de la vie politique française, tout en liant leur récit aux débats de fond qui animent la gauche aujourd'hui et en traçant les grandes réformes qui pourraient voir le jour sous la gauche, ils réalisent la prouesse de rendre crédible une histoire, quand bien même la réalité s'en est éloignée.

Tout au long de ce «peuple fiction», on est saisi par la crédibilité des épisodes narrées, fruit de la malice de ses inventeurs, mais aussi de leur expérience des coulisses du pouvoir. Et on s'amuse des moues du ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius qui énervent Nicolas Sarkozy, des éternelles revendications de la ministre de l'Environnement Cécile Duflot pour imposer la taxe carbone et la taxe sur les poids lourds, de l'orthodoxie budgétaire d'un François Hollande locataire de Bercy, des coups tordus d'une Ségolène Royal présidente de l'Assemblée demandant à ce que les députés soient en charge du budget.

Les imitations des discours parfois empesés d'Aubry, des billets de blogs enflammés de Mélenchon ou des tirades grandiloquentes de Villepin valent également le détour. L'avertissement vis-à-vis de l'irrésistible ascension de Marine Le Pen, conquérant enfin Hénin-Beaumont, n'a rien de saugrenu. Enfin, les allusions aux tics journalistiques est plus que savoureuse (où l'on croise d'ailleurs, entre autres, notre collègue de Mediapart Marine Turchi, buvant des bières dans le Pas-de-Calais).

En post-face de ce roman d'anticipation jubilatoire, Lienemann, Quilès et Chenu préviennent: «Que celles et ceux qui ne se reconnaitraient pas dans le rôle qu'ils jouent dans ce récit veuille bien nous excuser (…) Il ne s'agit que d'une fiction et il ne tient qu'à eux d'en faire la preuve.» Message transmis aux seconds rôles du bouquin: Strauss-Kahn, Villepin, Joly, Besancenot ou Bayrou. A eux de faire mentir cette vision «gauche plurielle idyllique», développée avec talent par l'imagination de ces nostalgiques du front populaire, insatiables promoteurs de nouveaux Etats-généraux de la gauche.

«18 mois chrono. Une cohabitation du troisième type», éditions Jean-Claude Gawsevitch, 19,90 €

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le candidat Gérald Dahan sait aussi imiter les arnaqueurs
Candidat Nupes aux législatives en Charente-Maritime, l’humoriste a été condamné en 2019 par les prud’hommes à verser plus de 27 000 euros à un groupe de musiciens, selon les informations de Mediapart. D’autres artistes et partenaires lui réclament, sans succès et depuis plusieurs années, le remboursement de dettes.
par Sarah Brethes et Antton Rouget
Journal
Les publicitaires font main basse sur les données des élèves partout dans le monde
Human Rights Watch a analysé durant deux ans 164 outils numériques destinés aux élèves de 49 pays durant la pandémie afin qu’ils puissent continuer à suivre leurs cours. 89 % « surveillaient les enfants, secrètement et sans le consentement de leurs parents ». Une enquête réalisée avec un consortium de 13 médias, dont Mediapart, coordonnés par The Signal Network.
par Jérôme Hourdeaux
Journal
Le casse-tête des enseignants français
Avec seulement deux applications mises en cause, la France fait figure de bonne élève dans le rapport de Human Rights Watch sur la collecte de données durant la pandémie. Mais, dans les salles de classe, la situation est en réalité plus complexe, notamment en raison de l’usage d’outils non validés par le gouvernement.
par Jérôme Hourdeaux
Journal — Fil d'actualités
Au Texas, au moins 21 morts dont 19 enfants dans une tuerie : Biden appelle à « affronter le lobby des armes »
Le président américain Joe Biden, visiblement marqué, a appelé mardi à « affronter le lobby des armes » pour prendre des mesures de régulation, alors que l’Amérique vient de replonger dans le cauchemar récurrent des fusillades dans des écoles.
par Agence France-Presse

La sélection du Club

Billet de blog
En finir avec la culture du viol dans nos médias
[Rediffusion] La culture du viol est omniprésente dans notre société et les médias n'y font pas exception. Ses mécanismes sont perceptibles dans de nombreux domaines et discours, Déconstruisons Tou(rs) relève leur utilisation dans la presse de masse, dans la Nouvelle République, et s'indigne de voir que, depuis près de 10 ans, ce journal utilise et « glamourise » les violences sexistes et sexuelles pour vendre.
par Déconstruisons Tours
Billet de blog
Portrait du ministre en homme fort (ou pas)
Le nom de Damien Abad m'était familier, probablement parce que j'avais suivi de près la campagne présidentielle de 2017. Je n'ai pas été surprise en voyant sa photo dans la presse, j'ai reconnu son cou massif, ses épaules carrées et ses lunettes. À part ça, je ne voyais pas trop qui il était, quelles étaient ses « domaines de compétences » ou ses positions politiques.
par Naruna Kaplan de Macedo
Billet de blog
Violences faites aux femmes : une violence politique
Les révélations de Mediapart relatives au signalement pour violences sexuelles dont fait l'objet Damien Abad reflète, une fois de plus, le fossé existant entre les actes et les discours en matière de combat contre les violences sexuelles dont les femmes sont victimes, pourtant érigé « grande cause nationale » par Emmanuel Macron lors du quinquennat précédent.
par collectif Chronik
Billet de blog
Amber Heard et le remake du mythe de la Méduse
Depuis son ouverture le 11 avril 2022 devant le Tribunal du Comté de Fairfax en Virginie (USA), la bataille judiciaire longue et mouvementée qui oppose Amber Heard et Johnny Depp divise l'opinion et questionne notre société sur les notions fondamentales de genre. La fin des débats est proche.
par Préparez-vous pour la bagarre