Qui est concerné ? Personne !

Il est sorti, ce fameux décret, annoncé en grandes pompes et l’arme à l’œil par notre premier ministre le 24 janvier dernier, sur le rétablissement de l’allocation équivalent retraite.

Il est sorti, ce fameux décret, annoncé en grandes pompes et l’arme à l’œil par notre premier ministre le 24 janvier dernier, sur le rétablissement de l’allocation équivalent retraite.

Et bien, effectivement une réforme en trompe l’œil ou plus exactement, une réforme en tromperie :

« Une allocation transitoire de solidarité est attribuée aux demandeurs d'emploi nés entre le 1er janvier 1952 et le 31 décembre 1953 qui, cumulativement :
1° Soit sont indemnisés au titre de l'allocation d'assurance chômage à la date du 31 décembre 2010, soit remplissent, à cette même date, les conditions pour l'ouverture d'un droit à ces mêmes allocations mais ne sont pas indemnisés en raison, notamment, de la suspension ou de l'interruption de ce droit ou de l'application du délai d'attente et des différés d'indemnisation ;
2° N'ont pas atteint l'âge légal;
Justifient de la durée d'assurance pour l'ouverture du droit à une pension vieillesse à taux plein à l'extinction de leurs droits à l'allocation d'assurance chômage. »

Vous n’étés pas né en 52 et 53, vous n’étés pas concerné.

Vous n’avez pas tous vos trimestres à la fin de vos droits, vous n’étés pas concerné.

Vous n’étiez pas au chômage avec une allocation au 31/10/2010, vous n’étés pas concerné.

Par contre, si :

Vous étés chômeur en fin de droit aujourd’hui et possédez tous vos trimestres

Vous étés chômeur, et aurez tous vos trimestres avant de pouvoir prendre votre retraite.

Vous devriez déjà être en retraite, s’il n’y avait pas eu la réforme de 2010.

Vous ne retrouvez aucun travail à votre âge malgré toutes vos démarches.

Vous n’avez pas pu bénéficier de l’ATS en 2011.

Vous n’avez pas et ne pourrez jamais bénéficier de la loi sur les carrières longues.

Vous ne pouvez pas ou ne pourrez jamais bénéficier de ce nouveau décret ATS.

Vous continuerez à toucher des minimas sociaux et vous continuerez à vivre dans la misère.

Si vous voulez remercier le premier ministre pour sa générosité, n’hésitez pas, c’est  sur le site suivant : http://www.gouvernement.fr/premier-ministre/ecrire

Quant au président, il nous avait écrit le 18 février dernier :

« Le président de la République a bien pris connaissance de votre courrier et m'a confié le soin de vous assurer de toute l'attention portée à votre témoignage et à vos préoccupations.
S'agissant tout particulièrement du rétablissement de l'allocation équivalent retraite (AER), je puis vous indiquer que les chômeurs nés en 1952 et 1953, inscrits à pôle emploi avant le 31 décembre 2010 et n'ayant pas atteint l'âge de la retraite mais ayant suffisamment cotisé, pourront recevoir à partir du mois de mars une prestation équivalente à l'AER portant les revenus mensuels à 1030 euros.
Cette mesure d'urgence sociale fera l'objet d'un décret dans les plus brefs délais.
Le chef de cabinet Pierre Bernard »

On avait oublié de préciser la troisième condition du décret, et le mot cumulativement.

Donc si vous voulez écrire au Président pour lui dire que son premier ministre n’a pas tout à fait suivi ses instructions, n’hésitez pas, c’est sur le site suivant : http://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/

Comme dirait quelqu’un, c’est maintenant !

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.