Sheila Blanco

Elle chante et raconte des vies, ou chante des auteurs connus ou inconnus, ou chante ce qu'elle écrit. Elle est le chant.

Sheila Blanco, vous l’avez entendue quand elle chante ? Ecoutez-la dans ses biographies de musiciens. Mozart est particulièrement réussi, mais j’aime aussi son Debussy, et les autres. Wagner me semble plus faible, mais c’est vrai qu’au demeurant je ne l’aime guère ! C’est plus savoureux quand on comprend l’espagnol évidemment, car elle raconte vraiment la vie de ces gens, en articulant très bien et parfois à toute vitesse, et c’est joli, inventif, ça fait du bien de l’entendre. En même temps qu’on reconnait, on découvre, et ça je crois que c’est vraiment ce qu’il faut réussir à faire, tant qu’à se lancer dans l’interprétation d’une musique. Elle le fait à merveille.

Et le reste aussi car en chant, elle ratisse très large, jazz, rock, classique, tango (ce n’est pas ce qui lui va le mieux mais c’est différent du reste) et un vaste etc.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.