Laurent Blanc peut-il se passer longtemps des "grévistes" ?

C'était dans l'air depuis quelques jours, d'ou cette question du week-end, légère au fond (de l'air qui est frais justement...). Les 23 joueurs grévistes qui nous ont ridiculisés en Afrique du Sud sont privés de match amical contre la Norvège, un peu comme on prive de dessert un enfant récalcitrant.
76353_ILLUSTRATION_BLEUS_101208.jpg

C'était dans l'air depuis quelques jours, d'ou cette question du week-end, légère au fond (de l'air qui est frais justement...). Les 23 joueurs grévistes qui nous ont ridiculisés en Afrique du Sud sont privés de match amical contre la Norvège, un peu comme on prive de dessert un enfant récalcitrant.

Sanction collective pour les joueurs. Mais au milieu de quelques brêles qui n'avaient rien à faire là, de sales gosses qui pensent que le talent remplace le cerveau et d'autres plus préoccupés de percevoir des billet verts que de l'honneur de porter le maillot bleu, il y a tout de même deux grands gardiens, un ou deux meneurs de jeu et un ou deux défenseurs dont il sera difficile de se passer.

Alors, on fait une crisette pour marquer le coup avant de réintégrer les impétrants ou on rebâtit une autre équipe ?

Finalement, pour eux (le plus souvent à court de compétition) est ce une punition ou une récompense ?

Ont ils fait un "outrage au drapeau" en représentant si mal notre pays, et doit on les sanctionner plus durement ?

Laurent Blanc peut-il se passer longtemps des grévistes ?

Et si oui, vous les remplaceriez par qui ?

Questions subsidiaire : Que fait t'on des deux tireurs de penalties en chambre d'hôtel ?

Serval

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.