LA MÉDECINE LIBÉRALE EN DANGER par le projet de Loi relatif à la Santé.

Les assurés sociaux sont donc les premiers concernés mais ils ne sont pas informés. Ils ont donc intérêt à se renseigner auprès de leur médecin libéral et à le soutenir s'il partage ses craintes (tous les syndicats de médecins Le BLOC, CSMF, FMF, MGF, SML, UCDF et l'UFML ... sont opposés au projet). Tout ce qui leur a été dit c'est « demain vous ne payerez plus chez le médecin », tous ne peuvent être que d'accord, demain on rase gratis !

confiance.jpgLes assurés sociaux sont donc les premiers concernés mais ils ne sont pas informés. Ils ont donc intérêt à se renseigner auprès de leur médecin libéral et à le soutenir s'il partage ses craintes (tous les syndicats de médecins Le BLOC, CSMF, FMF, MGF, SML, UCDF et l'UFML ... sont opposés au projet). Tout ce qui leur a été dit c'est « demain vous ne payerez plus chez le médecin », tous ne peuvent être que d'accord, demain on rase gratis !

Mais demain par qui et comment les assurés sociaux seront-ils soignés  ?

Alors que les ARS auront TOUS les pouvoirs

Que les Hôpitaux et leurs files d’attente seront le passage obligé pour tout ce qui ne relève pas de l'extrême urgence, 

Que les cliniques pourront être fermées du jour au lendemain par les ARS qui pourront donner ou retirer une accréditation, donc permettre le maintien ou la fermeture d'une activité ...

Alors que ce texte fait peser des menaces 

  • Sur la liberté d’installation des médecins libéraux
  • Sur la démographie déjà inquiétante aujourd’hui: les jeunes médecins choisissent peu l'installation en libéral (alors qu'il n'y a jamais eu autant de médecins en France !) 2/10 contre 8/10 il y a 30 ans, les départs en retraite ne sont pas remplacés, déserts médicaux s'installent y compris dan sels villes... le conventionnement sélectif sous l'autorité des ARS va aggravé la situation

 Quelle est la face cachée de la « carotte » Tiers payant obligatoire généralisé ?

  • Celui qui détient l’argent détient TOUS les pouvoirs !
  • Nous allons assister à la perte d’indépendance des médecins, indépendance pourtant inscrite dans le code de la santé publique (art R.4127-5)
  • Nous allons assister à la perte de la liberté de prescription (art R.4127-8 code santé publique)
  • Nous allons assister à la mise en place d'un exercice administré et protocolisé déjà sur les rails. L'arrêt de travail en ligne propose des durées d'arrêt selon les pathologies: lombalgie pour un travailleur de bureau= ZERO jour d'arrêt.

 Demain avec la gestion du DMP et l'exploitation des données du SNIIRAM l’assurance maladie détiendra TOUTES VOS données de santé !

  • Menaces sur la sécurité de ces données sous la responsabilité d'un seul détendeur: données de prévention, diagnostics, traitement, remboursements...
  • Menaces sur le secret médical alors que des données pourront être transmises à des «groupements professionnels» titre VI chapitre II du projet de loi relatif à la santé (AFSX1418355L)

Autant de raisons justifiant que les assurés sociaux réfléchissent à 2 fois aux sirènes des responsables politiques qui savent si bien travestir la vérité. Les assurés sociaux auraient tout intérêt à s'informer auprès de leurs professionnels de santé. S'ils veulent un exemple de la désinformation orchestrée par nos gouvernants, allez lire mon commentaire sur le "KIT pour repas de fêtes" mis en ligne par le gouvernement avant Noël.

Aie confiance sifflait Kaa  !

Sur RA nous avons rdv devant l'ARS 243 rue Garibaldi 69003 LYON  lundi 5 janvier 2015 à 10h pour manifester notre mécontentement et informaer les assurés sociaux .


Dr marcel GARRIGOU-GRANDCHAMP, Lyon 3è, CELLULE JURIDIQUE FMF

logo_FMF2_1.jpg

Ci-dessous l'affiche que je tiendrai lors de cette manifestation !

 Affiche_0.pdf

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.