Hommage à l'éternité

Fête des Défunts. A célébrer la veille... Mais j'ai craint que la faucheuse n'en profite pour devancer l'appel, selon l'adage "la mort ignore la politesse, elle ne prend jamais rendez-vous mais elle accepte ceux qu'on lui donne" (Yvan Audouard).

Fête des Défunts. A célébrer la veille... Mais j'ai craint que la faucheuse n'en profite pour devancer l'appel, selon l'adage "la mort ignore la politesse, elle ne prend jamais rendez-vous mais elle accepte ceux qu'on lui donne" (Yvan Audouard).

Nulle part ailleurs, un moment mémorable...

Si fait. Encore là, et toutes larmes séchées ce matin. Le jour des demi-mesures en somme : "la perte de la vie n'est pas autre chose qu'une transformation" (Marc Aurèle).

A la rigueur, ce joker brandi aux moments fatidiques : "la mort ne m'aura pas vivant" (Jean Cocteau).

A l'image du revenant ci-après, la sagesse dans le doute :

Devos, philosophe et musicien


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.