Rock sans papiers
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Rock sans papiers

Suivi par 3 abonnés

Billet de blog 20 juil. 2010

Rock sans papiers
Abonné·e de Mediapart

Message de la CIMADE

Le 27 septembre, débutera à l'assemblée nationale le débat parlementaire sur un nouveau projet de loi sur l'immigration. Ce nouveau texte, le 5e en 7 ans, marque une rupture profonde avec la manière dont la législation en France traite les migrants. Allongement à 45 jours (contre 32 aujourd'hui) de la durée de rétention, mise à l'écart des juges, création d'une véritable mesure de bannissement du territoire européen pour les étrangers jugés indésirables, création de zones d'attente « sauvages » sur l'ensemble du territoire...

Rock sans papiers
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le 27 septembre, débutera à l'assemblée nationale le débat parlementaire sur un nouveau projet de loi sur l'immigration. Ce nouveau texte, le 5e en 7 ans, marque une rupture profonde avec la manière dont la législation en France traite les migrants. Allongement à 45 jours (contre 32 aujourd'hui) de la durée de rétention, mise à l'écart des juges, création d'une véritable mesure de bannissement du territoire européen pour les étrangers jugés indésirables, création de zones d'attente « sauvages » sur l'ensemble du territoire...

Présenté comme une « simple » loi de transposition de directives européennes, ce texte va en fait bien au-delà, abaissant les migrants au rang de personnes « de moindre droit », pour lesquelles le droit à la justice serait superflu.

De nombreuses voix s'élèvent déjà contre ce projet et ses conséquences humaines. La Cimade est l'une d'elles.

Face à cette nouvelle régression majeure, le mouvement de solidarité qui s'exprime depuis plusieurs années, aux côtés des enfants scolarisés et de leurs familles, des travailleuses et travailleurs sans papiers, des femmes migrantes ou des couples mixtes, doit décupler sa voix pour faire entendre les valeurs de fraternité et d'égalité. Car ces mots ne sont pas vains. Ils fondent notre humanité, notre vision d'un monde débarrassé de la peur et du rejet de l'autre.

L'appel du 18 septembre, initié par de nombreux artistes, musiciens, écrivains, universitaires et personnalités, et soutenu par des milliers de personnes, s'inscrit dans ce combat. Avec d'autres voix, celles de la musique et des chants, les nombreux artistes qui seront présents à Bercy exprimeront la même conviction, le même espoir.

Aux cotés des artistes, la Cimade sera présente, le 18 septembre. Nous espérons nous y retrouver nombreux et joyeux

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte