Loolie & The surfing rogers fêtent la musique

Être originaire de Montreuil pour un groupe de rock est souvent un gage de qualité. C'est le cas de Loolie and the Surfing Rogers à découvrir absolument ce jeudi 21 juin pour une fête de la musique gratuite face au café La Bricole.
  • Date Du 21 juin 2018 Au 21 juin 2018
  • Lieu Café La Bricole 52 rue Leibniz, 75018 Paris
  • Réservation, inscription Pas la peine
  • Information Voir en bas de page le déroulement de la soirée

 

 © Loolie & the surfing Rogers © Loolie & the surfing Rogers
Une voix aussi enfantine que sucrée et sexy conjuguée à un saxo qui prend aux tripes sur fond d’un combo guitare/basse/batterie efficace et plein de finesse : this is The Surfing Rogers, this is the groove !

Le ramage s’accorde assurément au plumage ! Loolie (Hyat) maîtrise un look sexy-classe qui s’accorde à la perfection à sa voix et son visage empreints de douceur d’où pointe pourtant une once de sauvagerie (dont les fans raffolent). Mat le rouge (Mathias), séduisant lead sax du groupe incarne le mythe moderne de l'homme – bad boy rock - dont toute l’activité est tournée vers la création (les groupies en frissonnent).

 

Le jeu déchirant du sax prend appuie sur un accompagnement de luxe inspiré par l’esprit des Jim Murple Memorial et des Dapkings, fameuses formations rock steady. Mais Loolie and the Surfing Rogers, c’est aussi une fusion entre une chanteuse d’origine Kabyle, des musiciens alternatifs français et un amour commun de la musique noire américaine. On y déguste la guitare d’Antoine Pozzo Di Borgo (Têtes Raides), la batterie d’Eric "Rico" Delloye (Fundé) et la basse de Grégoire Fauque (Guts) via des sonorités Surf, Early Soul et Rock’n Roll qui nous téléportent dans les 60th. La voix de Loolie Brenda, qu’on décrit souvent à la croisée de Brenda Lee et de Wanda Jackson, apporte au tout une couleur authentique et fraiche.

loolie-3

C’est en 2016 que Mat le Rouge et Loolie rencontrent Seb le Bison, le manager du label Bullit Records. Cette rencontre sera déterminante. Leur collaboration commence par la production d’un premier 45t (bullit 007). Le style du disque est à l’image des musiciens, mêlant un style vintage et contemporain à la fois. En 2018, sort le fabuleux 33t Tell me what you want (bullit 008).

On se plait à comparer la musique de Loolie and the Surfing Rogers à une bande son parfaite pour un film de Tarantino. Mais c’est sur la B.O. du film « Des vents contraires » de Jalil Lespert qu’on retrouve le merveilleux titre Arabian Night.

Prochaines dates pour un orgasme des esgourdes ? Le 21 juin dans le cadre de la Fête de la Musique proposée par l'association Moskova (voir détails en bas de page). Et puis un peu partout pour un début de tournée...

 

 © Loolie & the surfing Rogers © Loolie & the surfing Rogers

 

 

Loolie ans the Surfing Rogers - Arabian Night - official video © Loolie & the surfing Rogers

Loolie and the Surfing Rogers - Tell me Why - official video © Loolie & the surfing Rogers

 

 

La musique du Talus


L’association Moskova invite Lilasol et Loolie & the surfing rogers a faire entendre leurs mélodies sur le Talus. L’association Moskova est un groupe d’habitants actifs dans leur quartier pour donner une autre image que celle résiduelle des conceptions actuelles sur les milieux populaires, de cultures diverses. L’association installe une scène et une sono face au sympathique café La Bricole, 52 rue Leibniz dans le 18ème.

Fête de la Musique

Nous proposons un double concert en plein air ! Nous invitons en première partie la jolie Lilasol et ses chansons ciselées, elle sera accompagnée de deux autres musiciens qui résident dans le quartier. Début vers 19H30. En seconde partie de soirée, vers 20H30, Loolie & les surfing Rogers viendront mettre le feu rockab’ and soul, un son hérité des fifties mis un tant soit peu au goût du jour, mais toujours aussi entraînant !
Blues|Chanson|Folk|Musiques rock|R’n’B|Soul
Café La Bricole
52 rue Leibniz, 75018 Paris
Jeudi 21 juin - 19h30 à 23h30

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.