La coopérative "laïcité n'est pas racisme" appel à la manifestation Sortir du Colonialisme

La coopérative "laïcité n'est pas racisme", lancée à la suite d'une pétition à l'initiative de membre de Europe Ecologie Les Verts (cliquez ici pour signer la pétition) appel à la manifestation Sortir du Colonialisme et dénonce les récentes sorties de Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen.

Ci-après leur communiqué d'appel:

laïcité n’est pas racisme !

A peine un an après le désastreux débat sur « l’identité nationale », Nicolas Sarkozy continue de jouer sur les peurs xénophobes et l’islamophobie.

Emboitant le pas au gouvernement, Marine Le Pen a fait monter les enchères en fustigeant « la politique migratoire du gouvernement, à l'origine selon elle d'un affaiblissement de la laïcité.

Ainsi, Marine Le Pen montre encore une fois son visage raciste, pour elle l’immigration est « Un processus fou dont on se demande s'il n'a pas pour objectif le remplacement pur et simple de la population française". Par cette déclaration elle confirme ces précédents propos considérant les Français issus de l’immigration ou de culture musulmane comme un corps extérieur prenant la place des « français » supposés originels.

Emboitant les pas à Bruno Golnish qui présente l’immigration comme une « colonisation inversée », elle institue une définition de la nationalité Française par le droit du sang excluant tout une partie de la population française. Comme à l’époque de la colonisation en Algérie, elle use du vocable de la laïcité pour justifier l’exclusion, le racisme et les discriminations.

Les organisateurs de la coopérative « laïcité n’est pas racisme » dénoncent vivement cette nouvelle incitation à la haine raciale.

La France est diverse, c’est un état de fait qu’il faut accepter. La critique des religions, de toutes les religions, est un droit mais critiquer les religions cela ne signifie pas accepter la relégation communautaire et nier aux individus croyants le droit au libre arbitre et à leur droits de citoyens.
La défense de la laïcité doit au contraire se faire dans le respect de l’autonomie des individus, c'est-à-dire par la recherche de l’adhésion volontaire à un modèle de vivre ensemble laissant à chacun sa place et respectant l’égalité entre les citoyens.

La réponse à la fragmentation de nos sociétés ne se fera pas en mettant de l’huile sur le feu des réactions identitaires mais en proposant un projet collectif et politique nouveau redonnant de l’espérance dans les processus collectifs et dans un horizon meilleur pour tous. Ce dont la France a besoin, ce n’est pas des un débat sur l’Islam mais c’est un débat sur l’Egalité et la lutte contre les discriminations.

Alors que le discours de «guerre des civilisations » se casse les dents sur les révolutions démocratiques et sociales du monde arabe, il est regrettable que certains continuent d’user de la haine de l’autre pour des objectifs électoralistes. A trop jouer avec le feu, il faut faire attention à ne pas se bruler les mains.

Pour refuser la xénophobie d’Etat et le racisme, pour l’égalité des droits et contre toutes les discriminations, nous appelons à participer à la manifestation « Sortir du Colonialisme » qui aura lieu le samedi 26 février à 15h place de la République.

Pour la coopérative « laïcité n’est pas racisme »

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.