Les "bus santé" ..une ordonnance pour les zones déficitaires en médecins généralistes.

Extraits d'un communiqué de la Fédération Nationale des Infirmiers http://www.fni.fr/rubrique.php3?id_rubrique=13 : " La Fédération Nationale des Infirmiers prend acte de la réponse proposée par la mission Vallancien-Touba pour lutter contre la désertification sanitaire dans les régions défavorisées : le « Bus Santé », avec au volant une infirmière, une assistante sociale « embedded » et un interne en médecine. (Figaro.fr /9 novembre)...

Ainsi, outre le côté festif de ce projet, nul doute qu'il favorisera la relance du secteur industriel des véhicules de transport, aujourd'hui en berne. De plus, ce concept est éprouvé puisqu'il a été testé avec succès au siècle dernier sur de nombreuses pistes reculées du Continent africain...

La F.N.I note par ailleurs avec intérêt l'objectif par pallier affiché en la circonstance, selon lequel « Il faut commencer doucement, avec de la prévention. Mais dans l'avenir, les « Bus Santé » pourraient permettre des visites régulières dans les villages les plus reculés, assurées par des internes en médecine générale ou les médecins des maisons de santé »....

Gouverner c'est prévoir, et si le concept de « Bus Santé » constitue une piste originale, le véritable moyen de garantir une santé équitable pour tous et un renforcement du lien social dans les territoires isolés doit se conjuguer rapidement avec les outils modernes de la télésanté."

 

 

 

 

A méditer par madame Bachelot ?


.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.