Résidez-vous dans une zone « sensible » ?

Si la demande de soins dépend des fortes attentes de « vieillir en bonne santé », des tendances lourdes spécifiques l’offre de soins vont accentuer l’inégalité selon les territoires. Particulièrement sensibles les zones rurales mais aussi certaines zones urbaines qui pour des raisons diverses comportent des obstacles à l’installation des jeunes médecins dans des territoires perçus comme « délaissés » :- craintes exprimées sur un exercice professionnel isolé- aspiration à vivre dans des territoires offrant des potentialitéspersonnelles, familiales et culturelles Les analyses de densité médicale et des perspectives de départ en retraite font l’objet de nombreuses études en particulier sur la médecine générale de premier recours Extrait du discours de Madame BACHELOT en clôture des Etats Généraux de l’Organisation Sanitaire ( 8 février 2008) « Derrière des statistiques nationales rassurantes et des ratios de médecins pour 100.000 habitants plutôt conformes aux moyennes constatées dans les pays développés, se profile une réalité plus alarmante : près de 2,6 millions de personnes connaissent de sérieuses difficultés pour trouver un médecin.… La situation, si nous ne faisons rien, ira en empirant » Quelle définition du « service public » dans ces zones ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.