pierre guerrini
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Tibet

Suivi par 57 abonnés

Billet de blog 1 juil. 2012

Un lama de haut rang

pierre guerrini
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

                                Golok Tulku Sopa  - Sonam Wangyal - Un lama de haut rang,  auréolé d'un grand prestige, considéré avec un très grand respect et  l'objet d'une intense  dévotion,  figure spirituelle vénérée,  lama de Nyenmo Gonpa,  se détruisait,  le 8 Janvier 2012,  par le feu.

                                    Rimpoche Sopa - Sonam Wangyal - est le premier Tulku - grand réincarné - à s'être  immolé   par le feu.

Il instruisait de nombreux étudiants et veillait au soin  de personnes agés, comme de nombreuses écoles. Il dirigeait également  Toncher Gompa à Golok,. Toncher gompa et nyenmo gompa comptaient ensemble cinq cents moines.

Avant  de s'immoler par le feu,  il gravit une colline locale,  fit bruler de l'encens,  pria et déposa des petits papiers manuscrits  sur les murs  de Tarlak.

Je me suis auto-immolé par le feu  pour commémorer les Tibétains qui se sont auto-immolés depuis 2009,  pour notre liberté, la liberté  du Tibet de celle de sa religion,  et pour la liberté d'expression.
Je ne me suis pas auto-immolé  pour mes intérêts personnels ou des problèmes, mais je le fais pour les six millions de Tibétains qui sont privés de la liberté et pour le retour du Dalaï-Lama au Tibet.  Le  Peuple tibétain besoin de s'unir pour s'entraider et à travailler dur pour l'avenir du Tibet.
Ne perdez pas espoir, il y aura un jour heureux.

L'auto-immolation du grand  Lama  survient alors que les autorités chinoises venaient de refuser au Rimpoche l'autorisation de se rendre,  à Bodhgayâ,  suivre, comme les dizaines de milliers de pèlerins bouddhistes, qui, durant une semaine, affluent depuis le  monde entier,  les enseignements  de Kalachakra  donnés  dans cette ville du nord de l'inde par le Dalai-Lama.

                                   Sonam Wangyal,  cette figure spirituelle vénérée, s’est immolé par le feu et a succombé à ses blessures. Il s’est immolé pour protester contre l’absence de liberté religieuse dans son pays natal Il est le premier Tulku, réincarné de haut rang, à commettre un tel sacrifice.

Maria Otero,  la sous-secrétaire d'État américaine à la Démocratie et aux Affaires Internationales, qui supervise et coordonne la politique étrangère américaine sur les différents domaines de compétences de son secrétariat, dont, entre-autres  la Démocratie, les Droits de l'Homme, le travail,  l'environnement, la santé et les sciences, les populations, les réfugiés, nommée coordinatrice spéciale pour le Tibet, a déclaré :

 " Manifestement, ces immolations ne sont pas seulement des actes désespérés, mais des actes désespérés nés de la frustration "  ...

 ... Invalidant, ainsi, les allégations de Beijing  leur déniant toute réalité politique pouvant dénoncer,  et, par là,  pointer de ce doigt de feu,  et remettre à la face du monde, en question,  cette  politique de génocide ethnique et culturel qui court sur et depuis maintenant prés de six décennies, et feignant de  les croire les  agissements de cas isolés,  et, ou, à des gestes encouragés par le Dalai-Lama, Prix Nobel de la Paix, et chef  religieux Tibétain en exil.

Le gouvernement américain  s'était, d'ailleurs, à maintes reprises,  ému de ce vent d'auto-immolation qui soufflait sur tout le Tibet et appelait Beijing à la raison, par la voix même de son Président, lors de la visite,  en Chine,  du Président Obama, lors de la conférence de presse du  Président Obama  et de son homologue chinois, Hu Jintao,  le 1-19-2011.

© RFATibetan

 Vêtu de la robe jaune ordinaire du simple moine, Sonam Wangyal s'enflamma, aux alentours de six heures du matin, après avoir bu et s'être aspergé de Kérosène.

Avant son acte,  Lama Sonam Wangyal avait adressé un message-audio  aux tibétains.

Document audio traduit du tibétain en anglais par Bhuchung D. Sonam, à Dharamsala.

New York :  Nous avons reçu du Tibet cet enregistrement audio des dernières paroles d’un lama tibétain qui s’est immolé par le feu au Tibet, le 8 janvier 2012,  en signe de protestation contre la domination chinoise.  Lama Sonam Wangyal,  enseignant spirituel et directeur de la communauté de Golok,  à Dharlag,  dans l’Amdo au Tibet oriental, exhorte les Tibétains   "  à s’unir et à œuvrer tous ensemble à la construction d’une nation tibétaine puissante et prospère... "   dans un message audio enregistré juste avant son ultime acte de contestation.   Son message s’adresse aux Tibétains de l’intérieur et de l’exil, les appelant tous à s’unir, à se montrer forts, et à préserver leur langue et leur culture.

  "  Le message poignant de lama Sonam Wangyal incarne la forme la plus radicale et la plus éloquente des exigences des dix-sept Tibétains qui se sont immolés au nom de la nation tibétaine.   Tenzin Dorjee du  Students for a Free Tibet

   Lama Sonam Wangyal explique clairement qu’en accomplissant ce geste, sa motivation est de soulager les souffrances de ses compatriotes.  Ses mots véhiculent une force,  une détermination,  et une note d’espoir pour un futur tibétain hors de la domination chinoise.

Contrairement aux déclarations du gouvernement chinois, les Tibétains qui se sont immolés par le feu en signe de protestation étaient des membres exemplaires de leur communauté et même des chefs de file tibétains largement respectés qui ont fait preuve de courage et d’intégrité dans leur ultime geste de défi   -  Qualités de cœur qui dépassent l’entendement des bureaucrates et des officiels chinois qui, depuis Pékin, essaient de les diaboliser "  a-t-il ajouté.

Traduction  de la déclaration de Lama Sonam Wangyal, enregistrée avant son auto-immolation par le feu. Avant son offrande sanglante - Dmar mchod -

“I am giving away my body as an offering of light to chase away the darkness, to free all beings from suffering”
                                                                                                                                                                                     Lama Sobha

                       Lama Sonam Wangyal

Aux six millions de Tibétains, y compris ceux vivant en exil.

Je suis reconnaissant envers  Pawo Thupten Ngodup ,  Tibétain exilé qui s'est immolé à Delhi le 27 avril 1998,  et à tous les  héros tibétains  qui ont sacrifié leurs vies pour le Tibet et la réunification du peuple tibétain.  Malgré mes quarante ans passés,  je n’avais pas encore trouvé le courage de faire comme eux.  Mais j’ai fait mon possible pour enseigner à autrui les domaines de connaissance traditionnels, y compris le bouddhisme.

Nous sommes au vingt-et-unième siècle et, depuis un an, beaucoup de héros tibétains sont morts. J’offre et sacrifie  mon corps, à la fois pour me montrer solidaire d’eux par la chair et le sang, et pour demander pardon,  par la plus haute pratique tantrique de l’offrande de son propre corps.

 Par cet acte, je ne vise ni la gloire ni la célébrité personnelle.

Je fais don de mon corps comme une offrande de lumière pour chasser les ténèbres, pour libérer tous les êtres de la souffrance, et pour les conduire – chacun ayant été notre mère dans le passé et ayant, néanmoins, été poussé par l’ignorance à commettre des actes répréhensibles – vers Amitabha, le Bouddha de la lumière infinie.

 Mon offrande de lumière s’adresse à tous les êtres vivants, même les plus insignifiants tels les poux et les lentes, pour dissiper leur souffrance et pour les guider vers l’illumination. J’accomplis ce sacrifice en signe d’offrande pour la longue vie de notre maître-racine, Sa Sainteté le Dalaï Lama, et de tous les autres maîtres spirituels et lamas.

Lama Sonam Wangyal récite alors la prière de l’offrande du Mandala.                                       

Le fondement universel  purifié avec de l'eau bénite. /  Ce continent
magnifique dont la Lune et le Soleil sont les parements/  Je les offre avec
le pur royaume qu'est mon esprit / Puissent tous les êtres  sensibles jouir
de ce pays pur ! / Mon esprit, mon corps, ma langue, tout ce que je possède et
mérite,   /Et ce précieux mandala et tous les autres dons / J'offre tout cela aux
trois joyaux  avec mes prières ferventes  /  Avec compassion accepte-les et
bénis-moi ainsi que tous les autres êtres sensibles.  / Je vous envoie ce
précieux Mandala,  ô précieux maître !

Je n’accomplis ce geste ni pour moi, ni pour satisfaire un désir personnel, ni pour gagner les honneurs. Je sacrifie mon corps avec une conviction profonde et un cœur pur, tout comme le Bouddha a courageusement offert son corps à une tigresse affamée  -  afin de l’empêcher de manger ses bébés -   Tous les héros tibétains qui ont sacrifié leurs vies l’ont fait avec le même état d’esprit. Mais, concrètement, il est possible qu’ils aient éprouvé de la colère avant de mourir. Voilà pourquoi, afin de guider leurs esprits sur la voie de l’éveil, j’offre mes prières pour les aider à parvenir à  la bouddhéité.

Puissent tous les maîtres spirituels et lamas au Tibet et en exil vivre longtemps. Je prie en particulier pour que Sa Sainteté le Dalaï Lama regagne le Tibet et qu’il en demeure le chef temporel et spirituel.

Lama Sonam Wangyal récite la prière de longue vie pour le Dalaï Lama et d’autres prières.

A mes frères et sœurs de religion, et à tous ceux de l’exil qui sont restés fidèles : vous devez unir vos forces et œuvrer de concert à la construction d’une nation tibétaine qui sera forte et prospère dans le futur. C’est l’unique souhait de tous les héros tibétains.

 Voilà pourquoi vous devez éviter de vous quereller, que ce soit pour l’eau ou pour la terre. Vous devez maintenir l’unité et la force.

Offrez amour et éducation à vos enfants, qu’ils étudient avec assiduité pour maîtriser les sujets d’études traditionnels. Les aînés devraient poursuivre leurs pratiques spirituelles, sauvegarder la langue et la culture par tous les moyens possibles, et par les actions du corps, de la parole et de l’esprit. Il est essentiel de mettre sincèrement en application les principes bouddhistes afin d’être bénéfique à la cause tibétaine et afin de conduire tous les êtres vivants sur la voie de l’éveil.

A tous ceux qui ont pris forme et à ceux qui n'en ont pas / Tous ceux qui en
veulent au Buddha dharma /  Puissent-ils tous être trouvés et vaincus /  Par les
trois joyaux et le pouvoir de la vérité.

  Lama Sobha récite aussi d'autres prières.

Tashi Delek.

A tous mes proches   -  amis, famille et étudiants  -   à tous ceux de ma ville natale et particulièrement  [nom incompréhensible sur l’enregistrement],  je ne me suis pas enrichi au cours de ma vie.  Le peu que j’avais, je l’ai dépensé pour enseigner et à des fins spirituelles.  Cela coupera court à toutes les supputations sur les grosses sommes d’argent que j’aurais pu laisser.  Gardez cela présent à l’esprit, vous tous, mes frères, mes parents, et mes bienfaiteurs. Quant à mes effets personnels, j’espère qu’ils seront distribués aux nécessiteux ou offerts aux maîtres spirituels et aux lamas.

Puissent tous les mérites accumulés profiter à tous les êtres vivants, et particulièrement à ceux qui souffrent dans les royaumes inférieurs, comme l’enfer. Je leur offre ces prières afin qu’ils puissent trouver de meilleures renaissances.

Lama Sonam Wangyal récite de nouvelles prières.

Puissent tous les mérites que j'ai accumulés profiter à tous les êtres vivants,
en particulier à ceux qui souffrent dans les royaumes inférieurs, comme
l'enfer. J'offre ces prières pour qu'ils gagnent une renaissance supérieure.

A mes amis spirituels qui vivent en exil : Je vous demande de ne pas être
tristes. Si chacun de vous  prie pour les maîtres spirituels et lamas, nous
resterons toujours unis et nous parviendrons à l'état de Bouddha. J'aimerais
dire la même chose aux anciens et à tous en général. Rappelez-vous, ni en
termes de bonheur, ni en termes de tristesse ou pour autre cause que ce
soit, quelles que soient les circonstances, notre seul refuge sont les trois joyaux.

 Vous ne devez jamais l'oublier.

Tashi Delek.

Trad. Catherine Quattrone.

© TibetJustice

Testament of Golok Tulku Sobha Rinpoche

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Condamné par la justice, le ministre Alain Griset quitte le gouvernement
Le ministre délégué chargé des PME a démissionné, mercredi, après avoir été condamné à six mois de prison avec sursis et trois ans d’inéligibilité avec sursis pour avoir menti dans sa déclaration de patrimoine et d’intérêts. Emmanuel Macron lui avait maintenu sa confiance, malgré des éléments accablants. Alain Griset a fait appel de cette décision.
par Sarah Brethes et Ellen Salvi
Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint

La sélection du Club

Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en erea, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi
Billet de blog
Dépense moyenne par élève et étudiant : quand un élève en « vaut » deux
Les choix de dépense publique illustrent une politique : on dépense pour un.e élève de classe prépa plus que pour une écolière et un collégien réunis. Vous avez dit « égalité des chances » ?
par Jean-Pierre Veran