Kundun du Tibet et de la Planète, le Monde, aux pieds de tes 82 ans, se prosterne !

lac-pangong-tso-19

 

 

19732103-861225117365671-1175755766718237781-n

Ce que Cœur Pur d'Homme Honnête et Droit voit dans un bout de tissu qui flotte au vent

 

Il y a 80 ans environ, à quelques mois prés, un petit groupe de moines très avertis sur bien des sujets mais dont le reste de la planète ignorait l'existence partait en longue transhumance au travers d'un pays immense fait de plateaux et de montagnes, de forets, de fleuves. Le reste du monde ignorait d'ailleurs dans sa majorité l'existence de cet endroit peuplé d'hommes, de femmes et d'enfants et de yaks.

Ceux qui s'y aventuraient étaient attirés par ces Contes et Légendes, toutes plus invraisemblables les unes que les autres, qui, comme des nuages qui sont, parait-il, parfois la survenue, là-haut dans le bleu du ciel du cœur du Bouddha du Futur, la survenue, aimable, aimante et toujours à bon-escient, de la parole du maitre, quand ce n'est pas celle de l'émanation aérienne de son corps subtil, son esprit, l'esprit du grand moine, sa conscience, la conscience de ces grands yogis esseulés en leur vastitude mentale et dorée, dont les grottes et toutes les anfractuosités de la roche sont peuplées, s'accrochaient, ces Contes et Légendes au gout d' immarcescible, dans le moindre des buissons et des pierres et de tout ce qui, tout simplement, existe la-bas, là-haut, loin au delà de l'horizon de l'imaginable, presque aussi loin qu'est imperceptible le silence des espaces infinies plongés dans la noirceur sans fin évoqués par les maitres occidentaux.

Dans ces immensités qui sont les seules à déployer de tels espaces et à repousser à tel point la limite habituelle d' horizons qu'elles font concurrence à ceux qui existent sur les autres grandes planètes du système solaire, au vu, du moins des photographies recueillies par les sondes, dans ces immensités, jadis noyées sous un non-moins immense océan, le moindre petit rien, perceptible aux seuls avertis, le moindre petit rien devient, à qui sait en deviner la dimension, l'incommensurable qu'il recèle, le prélude au déploiement fastueux de mondes au cœur duquel et depuis lequel l'univers se structure en un éblouissement interminable.

 

                                                       Le miroir…des apparences !

Un jour, un vieux paysan tibétain se rend à la ville pour vendre sa récolte. Content car il a fait de bonnes affaires, il se promène dans le marché, posant ses yeux de ci, de là.
Quel est donc cet étrange objet brillant qu’il n’a jamais vu… ?  C’est un miroir, mais il ne le sait pas ! 

Il  le place face à lui, le regarde et voit  ... son père !

Ému de n’être plus seul, il achète l’objet brillant et rentre chez lui.

Dans un coffre de sa chambre, il dépose le miroir afin de voir le visage de son père quand le vent insidieux de la  mélancolie qu'il porte en lui s'immisce, le prend, l’empoigne. Lui sertit l'âme et le corps dans son carcan sans fin ni fond.

Bien entendu, sa femme le surprend à ouvrir et à fermer le coffre,  les yeux brillants, et fort intriguée, un jour qu’il est aux champs, elle se rend dans la chambre, ouvre le coffre, se penche, regarde et voit  … une femme, dont la jeunesse est passée, les yeux grands ouverts de stupéfaction, la bouche ouverte sur un cri  !

Verte de jalousie, elle accable son mari qui, le malheureux, invoque son père quand elle le somme de lui donner des explications quant à cette inconnue !

Une nonne vient à passer par là, les entend se disputer et souhaitant les aider, se joint à eux, se fait expliquer la nature du différent, et se penche, alors, à son tour sur le coffre, regarde ... avant de le refermer tranquillement, et de dire avec sérénité, avec la plus grande sérénité  du monde  : « Il n’y a pas là de quoi vous quereller ainsi… Une nomme, c’est une nonne ! »

Conte raconté par Kalou Rinpoché lors de ses enseignements.

lac-pangong-tso-19

 

Il y a très très longtemps, un vaste océan recouvrait le pays.  Un jour, cinq dragons monstrueux surgirent de la mer, soulevant d’énormes vagues qui détruisirent toute la végétation.  Les animaux étaient terrifiés.  Cinq nuages apparurent au dessus des flots et se transformèrent en cinq fées.  Elles domptèrent les dragons, et tout redevint paisible.  Décidant de rester avec les animaux, elles ordonnèrent à la mer de se retirer.  Celle-ci obéit, changeant l’Est en hautes forêts, l’Ouest en plateaux arides, le Sud en champs et jardins fertiles, et le Nord en vastes pâturages.  En se retirant, la mer laissa derrière elle de nombreux lacs qui parsemèrent le pays.  Alors, les fées se transformèrent, et devinrent les cinq plus hauts sommets de l’Himalaya.

 

19250794-861235604031289-7930335150367844670-o

Le lac Pangong Tso est une merveille naturelle située dans l’Himalaya à 4 250 mètres d’altitude environ. Long, étroit, lac enchanté disent du Pangong Tso les tibétains. Cette étincelante étendue d’eau s’étend en longueur sur 134 kilomètres entre l’Inde et le Tibet et les deux tiers de sa longueur se situent en territoire tibétain-occupé. Il atteint 5 kilomètres en son point le plus large.

19657094-861207647367418-2540413611095591950-n

19780413-861235464031303-1567689520412256260-o

 

19667552-861224547365728-618886327877411753-o

 

Looking Homeward: CTA President Prays at Pangong Lake bordering Tibet. © TibetTV

 

Dr Lobsang Sangay, le Président  démocratiquement élu du Gouvernement Tibétain en exil, se campe sur l'autre bord du lac Pangong Tso, qui borde le Tibet et y va de tout ce qu'il sait et peut, pour en balancer un max en tout genre pour favoriser la Liberté du Tibet et au Tibet, pour proclamer et déclamer, pour ... pour ...et rendre hommage au Peuple Tibétain, au Dalaï-lama, dont c'est le 82 ème anniversaire et auquel il adresse ses Vœux de Longue Vie, ses vœux et prières de Longue Vie, exécute les rituels en ce sens, Longue Vie à Sa Sainteté Tenzin Gyatso, au puissant Avalokiteshvara, le XIV ème Dalaï Lama, et, à n'en pas douter, adresse des prières et des vœux pour le retour de Sa Sainteté dans son pays, dans leur pays à tous les deux ( dont le père du Dr Sangay fut parachuté en son temps au Tibet, les armes à la main, pour combattre l'envahisseur chinois massacreur du très Paisible et très Pacifique Peuple Tibétain, 1 million de morts ) leur pays à tous, éparpillés qu'ils sont, les 150.000 de la diaspora tibétaine, de par le monde, des Vœux et des Prières pour le retour du Dalaï-Lama au Tibet !  Et sur son trône ... Intemporel.

 

19665428-10155596468599802-8558074977775224797-n

                                      Enfants tibétains  au Tibet. Ph. de Tsering Woeser

19665444-10155602423899802-6085697540818254789-n

                                       Hommage mémoire

19665454-10155602423914802-5915327948846212268-n

19702125-10155602424024802-1030015539006136738-n

      Hommage,  ... Offrandes, prières vœux et rituels pour l'anniversaire de Sa Sainteté le 14 eme Dalaï-lama. Ph. Tsering Woeser

直播:達賴喇嘛尊者長壽法會,達賴喇嘛尊者82歲生日聚會 © MingjingTV

Sa Sainteté, Tenzin Gyatso, le puissant Avalokishvara, rituels, prières et vœux pour ses 82 ans.   ( 3 heures, traduit en mandarin ... ! )

སྐུའི་འཁྲུངས་སྐར་ལ་དྭགས་གླེ་ཞི་བའི་ཚལ་ཕོ་བྲང་དུ་སྲུང་བརྩིའི་མཛད་སྒོ © ྋསྤྱི་ནོར་ྋགོང་ས་ྋསྐྱབས་མགོན་ཆེན་པོ་མཆོག

Un jeune homme à l'énergie sonore, mentale et subtile, absolument époustouflante, devenu l’icône sacrée et sensible de l'amour sur la terre et dans les airs, et de la compassion pour tous les êtres sensibles, entités animées et inanimées. L’icône sacrée et sensible de la vie sur la planète et de la planète.

Une version courte, 30 mn, agrémentée de jolis échos et sifflements, larsens qui font écho et soulignent la voix modulée, incroyablement tonique, à la scansion et à la dynamique, aux tonalités, florales, vives et ourlées de tout ce qui passe à l'insu de soi, qui, par de là le sens, au delà de l'incompréhension de la langue, distille une énergie de guérison, de guérison inspiratrice et qui dit guérison dit ce bonheur, palpable, cette joie inspiratrice bien au delà de toutes nos peines et des peines de toutes et tous.

 

19732240-10155602423924802-7726064704543195877-n

19875538-10155602423904802-8022780878533652702-n
                                 Ph. T. Woeser

 

 

-1

                                                L’écrivaine tibétaine Tsering Woeser ce 6 juin.

 De par le monde les bouddhistes honorent l'anniversaire du Dalaï-lama.

Comme de bien-entendu,  Paris s’enorgueillira en toute humilité joyeuse de fêter l’événement et d'honorer Sa Sainteté, à la Pagode du Lac de Vincennes, le Dimanche 9 Juillet, et ci-dessous le déroulé des festivités

.

19731895-10155155885329724-7805332749310331135-n

 

Il y a 80 ans environ, à quelques mois prés,  la caravane de la longue transhumance envoyée par quelques-uns qui n'avaient d'yeux et de cœur que pour sa quête et mission, aboutissait.

Ignorée du reste du monde, après un long périple au travers d'un pays immense, fait de plateaux et de montagnes, de forets, de fleuves, peuplé d'hommes, de femmes et d'enfants et de yaks.

Petit rien au cœur des immensités du vivant.

Exemple, qui, à lui-seul, vaut pour un immense enseignement. Que ce petit rien, ce presque rien, donateur premier d'une déflagration incommensurable sans mesure à la portée inouïe.

Quelques 80 ans plus tard, le petit enfant d'un minuscule village de l'Amdo est devenu le personnage, l'être le plus en vue au monde, et à destin unique, reconnaissance unique, le Monde lui rend hommage pour son anniversaire et le lui souhaite par des festivités sur tout le pourtour de la planète terre du système solaire.

19748513-10155155885269724-1933112330923171531-n

 

19657098-10213670414780485-7901108515275472411-n

                             Dilgo Khyentsé Rinpoche, natif de l'Amdo, l'un des Maitres du Dalaï-lama

 

Quelle que soit la méditation ou la réflexion que vous avez faite, elle ne sera jamais gaspillée. L'avantage qu'elle apporte sera présent dans votre esprit au moment de votre mort et vous aidera à renaître dans un lieu où le Dharma fleurit, près d'un professeur spirituel authentique.

La vie après la vie, vous évoluerez d'un médiocre en praticien moyen, et d'un praticien moyen en excellent. L'essence de l'apprentissage est la réflexion, et l'essence de la réflexion est la méditation.

Au fur et à mesure que vous approfondirez la signification des enseignements, les qualités merveilleuses du Dharma deviendront de plus en plus claires, comme le soleil apparaissant plus brillant, plus vous montrez.

Le signe que vous avez totalement assimilé votre apprentissage du Dharma est que vous devenez pacifique par nature.

Le signe que vous avez assimilé votre méditation est que vous êtes libre d'émotions obscures.

À mesure que l'apprentissage mène à la réflexion et  la réflexion se transforme en méditation, votre envie pour les activités illusoires et trompeuses de cette vie se détendra, et vous placerez le Dharma à la place.

Tout ce que vous faites qui est en accord avec le Dharma, aussi petit ou trivial que cela puisse paraître, sera bénéfique. Comme l'affirme le Sutra du Sage et de l'Insensé :

Ne prenez pas à la légère de petites et bonnes actions,
En croyant qu'elles ne puissent guère vous aider;
Avec les gouttes d'eau, une par une
Avec le temps, on peut remplir un pot géant.

De même, même si vous ne pratiquez que pendant une heure par jour avec foi et inspiration, les bonnes qualités augmenteront régulièrement. La pratique régulière facilite la transformation de votre esprit. De ne voir que la vérité relative, vous atteindrez finalement une certitude profonde dans le sens de la vérité absolue.

Le principal obstacle à la croissance de ces qualités est la distraction. La distraction peut se produire à chaque instant. Si vous laissez le temps s'écouler inutilement, au moment du décès, vous regretterez que vous n'ayez pas pratiqué le Dharma. Mais d'ici là, il sera trop tard, et votre regret ne vous aidera pas du tout.

Il est maintenant temps d'aller dans un endroit isolé et de mettre en pratique les instructions que vous avez reçues de votre professeur. Chaque instant de votre vie deviendra précieux et significatif, vous conduisant plus loin, vous éloignant du Samsara et vous rapprochant de la libération.

 Le cœur de la compassion

 

" Puissè-je être le protecteur des abandonnés, le guide de ceux qui cheminent, et pour ceux qui désirent l'autre rive, puissè-je être le vaisseau, la barque, le pont..."           

19756765-10209645317957120-2382625582862871094-n
  

     Joyeux 82eme anniversaire et Longue Vie à Sa Sainteté le Dalaï-lama.

 

 

19748491-10213680603315192-3825642143003063842-n

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.