Le Dalai Lama en France, à Paris et Strasbourg

2016-09-14-13h59-53

« Au Sénat ce matin le Dalaï-lama a parlé de la nouvelle réalité d'une humanité unie » Sofia Stril Rever.

 

Tenzin Gyatso, le 14e Dalaï lama, est devenu la figure majeure de la conscience de notre temps.

Grande figure spirituelle, son message de paix et de compréhension s'est, peu-à-peu, et somme toute plutôt quand-même assez rapidement répandu auprès de centaines de millions de femmes et d'hommes à travers le monde jusqu'à ces tous derniers mois, concomitamment  avec la parution de l'ouvrage majeure  " Nouvelle réalité, L'âge de la responsabilité universelle " pour devenir le vecteur premier de la parole de la conscience planétaire.

Il n'est point d'Autre pour le Dalaï-Lama qui ne soit lui-même, un cœur, une conscience, une simplicité aimante. Quand bien même, la partie tiendrait du pari et le pari serait une gageure, que Sa sainteté irait de son franc parler pétri d’intelligence sensible malicieuse et aimante, d'infinie compassion. 

La planète toute entière le déléguerait en émissaire au devant d'extra-terrestres qu'il en ferait des amis, ses amis et ... ses simples et aimants obligés.

Des millions de femmes et d'hommes, de par le monde, ont suivi et écouté ses enseignements. Sa Conscience, Sa Parole, Sa Présence ont fait du Dalaï-lama l'interlocuteur du monde sensible, la voix de la conscience de la vie de la planète sous absolument toutes ses infinitudes et multiplicités d'aspects.

Tenzin Gyatso, le 14e Dalaï lama, ne s'était pas rendu en France depuis 2011.

Il avait donné à Paris des années auparavant, en 2003, un enseignement, qui a porté .. ses fruits ... " L'esprit d’éveil et louanges à la vacuité " ainsi qu'une initiation au Bouddha Akshobya - Mitroupka tib. - dont la principale activité est l'apaisement des frustrations, des souffrances, des maladies.

img-20160914-124736

 

Enseignement, initiation et transmission de pouvoir d'une semaine à Bercy, dont Sa sainteté dira tout le bonheur que cette manifestation lui avait apporté.

On rappelera l'ouvrage précédent de Sofia Stril Rever et Phakyab Rimpoche, l'excellent et absolument extraordinaire " La Méditation m'a sauvé ".

9782749140483

img-20160914-124654

En 1994, un Lundi 5 décembre, à la Maison de Maubert Mutualité, Sa Sainteté donnait une conférence sur " La paix Mondiale : une approche humaine ".

Tenzin Gyatso est à Paris.

Est en France.

Hormis le fait qu'une traduction de ses augustes propos sera faite en la langue des locuteurs du pays France, et que nombre de ces mêmes locuteurs pourront sinon l'approcher, au moins le voir et l’on pense avec bonheur, à la joie immarcescible pour les siens tout d’abord, le joie de tous les tibétains, dont nombres se sont enfuis du Tibet-occupé-sous-férule-han , de tous nos amis tibétains conviés, leur joie de l'entendre, de se retrouver et d’entendre et voir celui auquel il ne se passe pas un jour sans qu’ ils ne lui adressent leur vœux de longue vie,  le Dalaï-lama, leur Dalaï-lama, chef religieux à la parole d’or et à la compassion illimitée, et dont il reçoit chacun d’entre eux qui, ayant fuit le Tibet-occupé, parvient enfin à bon port, au cœur des enfin accueillants contreforts de l’Himalaya indien dans l'État de l'Himachal Pradesh, qu’il les reçoit en audience privée à Dharamsala,  Petite Lhassa du Dalaï-lama et de tous les tibétains comme celle de tous les amoureux du Bouddhisme, des tibétains, et, de la diaspora, et, des tibétains de l’intérieur, cet intérieur, terriblement malmené, vastes-terres-et-eaux-et-forets-occupées, Lhassa machine à yen sous férule chinoise, prison à ciel ouvert, grande comme deux fois la superficie de l’Europe, machine à yen pour les uns, alcatraz versus-d’Asie pour les autres, ces autochtones devenus les étrangers chez eux, parias d’un monde ancien dit théocratique et moyenâgeux  - mais qui connait le moyen-âge, qui, en Europe a duré 1000 ans, en sait les qualités intrinsèques et la richesse de sa vie populaire, lire, relire, voir Pasolini ..-  et dont ils ne s’en extirperaient pas, viscéralement collés à lui, lie d'autochtones ventousés aux robes des moines séparatistes, lie d’une société et pour une société-han qui les prend au piège de la dialectique perverse qui propose le choix entre la disparition et destruction et disparation-adaptation, small-Lhassa veille, small-Lhassa aimée de tous, de tous les bouddhistes du monde entier, qui, quelle que soit leur école ou spécificité propre à leur pays d’origine et son histoire, n’ont tous de cesse d’adresser à Sa Sainteté leurs vœux et louanges accompagnés d’invitations inlassablement réitérées à les venir visiter, à les honorer de sa présence car Sa Présence est terre d'accueil, Sa Présence est terre d’accueil pour tous et tout un chacun, terre d’accueil où la conscience enfin se déploie, se détend, enfin chez elle, au cœur de la grande compassion et de l’amour infini pour tous êtres sensibles et pour toutes les choses animées et inanimées, Sa sainteté le 14 eme Dalaï-lama reçoit en audience privé, en son cabinet de Dharamsala au petit Tibet de l'Himachal Pradesh  - sur lequel, précisons le, Himachal Pradesh lorgne l’Ogre affreux, le militaro-velléitaire malfaisant et maléfique voisin, jusque dans les pressions invraisemblables qu’il exerce ou tente d’exercer dans tous les pays, en France, sur le gouvernement, science-po ... liste sans fin, où il cherche à s’imposer par la brutalité, maléfique voisin expansionniste, tout autant planétairement omniprésent, que l’est le simple moine Gyatso, au sourire de papillon qui volète, et, qui, lui, est invité, espéré et fêté, l’invité permanent, l’éternel bienvenu   -   Tenzin Gyatso, simple moine de son état, reçoit chacun d’eux qui a fui le Tibet-occupé, et  nous tous, amoureux du Bouddhisme Tantrique Tibétain, de son chef religieux seul détenteur du trône des Dalaï-lamas à Lhassa, l’exploitée-occupée, nous tous, bouddhistes et non-bouddhistes, théistes et non-théistes, laïques, païens et incertains de tous les bords avons un Himalaya à traverser, notre chaine himalayenne, un gigantesque Himalaya intérieur  pour parvenir jusqu’à cette terre d’asile, terre d’accueil et terre de bonheur, promesse pour la communauté planétaire en grave déshérence à tous les points de vues et ce que quel soit l’angle de la prise de vue et le temps d’exposition …

14354923-1301241539886425-777117775466486847-n

Devant 3000 tibétains au Palais des Congrés à Paris.

 

« Nous sommes en exil depuis 57 ans et il est crucial que nous gardions notre identité et notre culture vivante non pas simplement par attachement, mais parce que les aspects de notre culture peuvent bénéficier du monde ... Notre tradition se distingue par l'étude et l'analyse rigoureuse, de sorte tandis que les bouddhistes en Chine, au Japon et au Vietnam récitent le « Soutra du cœur » comme nous le faisons, ils ont peu de moyens d'appréciation quant à sa signification réelle et concréte alors que nous sommes facilement en mesure de pouvoir l'expliquer.

 

« L'étude est importante. Depuis que je suis en exil, je ai encouragée des institutions telles que le monastère Namgyal et nos couvents à étudier les textes classiques ».

 

Hormis ça, à part ça, ce que génère Sa Présence, l’incommensurable de Sa Présence, cela ne fait pas ou ne devrait pas faire vraiment trop de réelle différence que Sa Sainteté Le 14 eme Dalaï-lama, le Dalaï-lama de la planète, sa conscience faite continent, terre d’accueil et de bonheur, sa conscience faite espace et océan, lumière et compassion infinie, soit en France, à deux pas du quai d'Orsay, de l'Elysée. Ou pas. Mais peut-être est-ce finalement bien mieux ainsi ...

 

Qu'il soit ici ou là, il est le Dalaï-lama de la planète, de la planète terre, « le » Dalaï-lama parce qu'il n'y a pas d'autre, pas d’autre Dalaï-lama que le Dalaï-lama, et, éternel singulier au singulier qu'une dictature sans pareil lui jalouse terriblement   - une dictature terrible, puissance formidable en ordre de bataille économique qu’elle remporte haut la main, et dont les tiroirs doivent contenir bien d’autres projets moins avouables  « pour quand le temps .. sera venu » et dont le chef, le Président, Président de la République Populaire de Chine,  patron du Parti Communiste Chinois, organe de la mort au travail, disait, il n’y a pas deux mois,en juillet 2016, lors du discours tenu à l’occasion du 95e anniversaire du Parti Communiste Chinois, mais que personne n'a relevé, ou osé relever, tant le propos ne se lasse d'être inquiétant  " l'ordre mondial est terminé " ... « …L’ordre mondial est terminé ! » ...

Phrase, lourde de sens, prononcée par Xi Jinping, Président de la République Populaire de Chine qu’ aucun média n’a trop pourtant jugé utile de reprendre,information .. anodine passée sous silence ...  " l'ordre mondial est terminé ", et tous d’avoir une idée de ce qui, dans l'esprit du premier du milliard et demi de hans, va le remplacer, une idée du cataclysme  - 

 

Sa Sainteté, Dieu vivant, dernier Dieu vivant sur cette terre,  seul détenteur du trône des Dalaï-lama(s), et héritier réincarné destraditions bouddhistes tantriques tibétaines... est le Dalaï-lama de la planète,  il n' y a pas d'autre singulier que l’ éternel singulier de cette conscience qu'il incarne, pour la quatorzième fois, et,  parce qu'il n'y a pas d'autre terre que la planète terre, la toute bleue vue d'en haut, à cause de ses océans que nous espérons garder ainsi, bleus et liquides, animés et vivants, immenses et beaux, vivants ... mais jusqu'à quand ? ... quand on vient d'inventer et mettre au point et réaliser une machine qui filtre plus de 8 milliards de litres d'eau de mer en un temps record, et à ce rythme ... pour peu qu'on multiple les machines infernales,  « les poissons ne vont pas tarder à avoir pied » me disait un ami ... et il ne faudra pas longtemps pour qu'ils aient réellement tous pied, cauchemar  ... Alors vue d'en haut,  mais où est le haut, d'en bas ...mais où le bas ? ... enfin vue de loin, depuis la conscience énamourée pour la vie de la planète terre et pour tous les passagers par milliards d’enfants, de femmes et d'hommes et d'êtres sensibles du grand voyage intersideral dans les infinis et ces gouffres inconnus plein jusqu'à la gueule de dangers potentiels en gestation accélérée, le 14 eme détenteur du trône des Dalaï-lamas, témoin, en son temps, des enseignements du Bouddha historique, se bat pour sa sauvegarde. Leur sauvegarde.

Et qui dit sauvegarde, dit urgence. Et l'urgence est totale. Totale urgence et, en guise de salut, un seul remède.

Et ce remède, il l’évoque, le présente et l’explicite en détail et par le menu, avec Sofia Stril Rever, entourés d'un aréopages de maitres et de grands sages, tous conscients, de ce qui va nous dégringoler dessus et de l'urgence absolue qu'il y a à y mettre le holà, ou du moins à tenter d’y mettre le holà, avant que d'en être réduits, tous chacun pour soi, et plus personne pour tous, à en être réduit à échapper à la catastrophe, au cataclysme terminal, et de sauver sa peau qui dure si peu au regard des éons de temps qu'ont demandé et nécessité l'édification de ce monde et de la vie, la survenue des conditions de vie, d'une complexité inouïe, - ne serait-ce que la présence de l’oxygène, cet oxygène que l'on se plait à infester et à polluer,  produite pendant des temps immémoriaux par des micro-organismes marins, - ce qui en dit long sur la patience de l'esprit de la création à l’œuvre - l'arrivée " d'on ne sait où " sur cette terre de tous les êtres sensibles et les êtres vivants, et de ce petit d'homme et de femme, ou l'inverse, de ce petit d'homme, si nombreux, qui joue à la roulette russe avec, maintenant qu'il a grandi et perdu le sens commun des choses, perdu tout bon sens, et qu'il a joué sa raison sur une table de poker où pour toute mise, en guise de gain ou de perte, celui qui ramasse fait profiter les autres joueurs et ceux tout autour et même tous ceux partout qui ignorent ce qui se trame ou qu'une partie a lieu, une partie se déroule, qui les envisage tous, tous et toutes, toutes et tous, les envisage et les engage tous, une partie dont le gain est égal à la perte, équation parfaite,  puis tous empochent avec le gagnant qu'on est tous, ramassent la mise, le ticket ultime,  aller-direct, un rendez vous ultime à la case " on n'en revient pas ", tous dedans et personne dehors, plus personne pour sauver sa peau, puisque la peau de l'autre c'est aussi notre peau. Sa peau à soi.

Le remède, il l’évoque et le présente par le menu avec Sofia Stril Rever dans son œuvre, leur œuvre  " Nouvelle réalité, L'âge de la responsabilité universelle ".

" Nouvelle réalité, L'âge de la responsabilité universelle " c'est l'a.d.n. de la sauvegarde, c'est le constat, terrible et sans appel d’un bodhisattva, maitre merveilleux, c’est le constat, la mise en garde et le remède.

L’avertissement et la mise en garde. Le tocsin ! …

« Nouvelle réalité » c’est un Ovni Tantrique Tibétain à géométrie compassionnelle spatiale infinie mis en orbite planétaire pour la sauvegarde de la planète par un maitre à la parole d’or, et à la compassion infinie, par un maitre à la conscience lumineuse qui se souvient du temps où il était simple bodhisattva aux côtés du Bouddha historique.

« Nouvelle réalité » c’est un ovni tantrique tibétain,  mis en orbite  planétaire pour la sauvegarde et la salut du monde sensible, des êtres animés et inanimés, mise en orbite par le maitre à la compassion infinie et sa parèdre.

Et ces consciences-là ont concocté dans le tréfonds, vaste comme les espaces aux terres pures, de leur athanor de lumière et de méditations analytique et de réflexions scientifiques mêlées, ont concocté le remède salvateur mais qui ne saurait porter ses fruits sans la participation active, sans la  motivation, sans plus jamais aucune faille, et sans une âpreté à toute épreuve dans la volonté de réussir, de tous, de chacun, c’est du ressort de chacun, à chacun et chacune et à tous selon leurs réseaux et compétences, de participer au sauvetage.

Le remède, il l’évoque avec Sofia Stril Rever dans son œuvre, leur œuvre, leur œuvre commune et immense  " Nouvelle réalité, L'age de la responsabilité universelle ".

Ce titre est un mantra, un mantra à répéter, un mantra à mettre en branle comme les moulins à prière jusqu'à complète activation, jusqu'à la réalisation de son objectif, jusqu'à la matérialisation de la parole du maitre, simple moine, à la conscience lumineuse, et de sa parèdre à la sagesse insondable.

 " Nouvelle réalité, L'âge de la responsabilité universelle " c'est l'a.d.n. de la sauvegarde, c'est le constat, la mise en garde et le remède. C’est l'avertissement ultime … Après ce serait de Charybde en Scylla jusqu’à l’effondrement.

14364670-10211120078987510-386084460467244682-n

 

Il me revient que le maitre à la conscience lumineuse avait évoqué, il y a quelques mois, me semble-t-il,  sans que je ne me remémore les mots exacts, les termes employés, avait évoqué un épisode tragique que l’humanité aurait à affronter …  

 

14369922-10207239222366234-8682665858466894772-n

 

 Le Dalaï-lama reçu avec beaucoup de déférence au Barreau de Paris où la Bâtonniere lui offre une gravure ancienne

 Alors ... Paris, Strasbourg, Nouvelle réalité … Responsabilité universelle, le maitre à la conscience lumineuse et sa parèdre ...Rien n’est laissé au hasard qui n’existe pas.

bhutanese-painted-thanka-of-guru-nyima-ozer-late-19th-century-do-khachu-gonpa-chukka-bhutan

 Tertön ( gter ston ) est un mot tibétain signifiant « découvreur de trésors ». " Nouvelle réalité, L'âge de la responsabilité universelle " est un Terma  « Trésor spirituel »  découvert par ceux qui l'ont créé.

nyangrel-nyima-ozer
Nyangrel Nyima Özer ou Nyang Ral Nyima Ozer, 1124-1192, était un important tertön et écrivain de la tradition Nyingma. 

 

 

 

 

 Plus amples renseignements, ici, et , sur le déroulé des enseignements qu'il est possible de suivre en ligne en traduction française.

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.