Pour la libération d'un prisonnier malade

Une fois encore, un prisonnier tibétain est en danger de mort dans les prisons chinoises,  son crime est d'être un défenseur des droits de l'homme.

Après douze années de mauvais traitements et de tortures, sans les soins médicaux que nécessite un état de santé fragile (problèmes cardiaques et hypertension), état qui s'est encore dangereusement aggravé au cours de l'année écoulée,  sa famille craint de le voir mourir en prison,  elle appelle les autorités chinoises à des soins urgents et à sa libération.

La législation chinoise prévoit cette possibilité de libération si le prisonnier a déjà effectué sept années de sa peine et que sa santé est très dégradée;  il remplit ces conditions. 

Il est demandé aux amis des droits de l'homme et tout particulièrement à ceux de la communauté tibétaine de se joindre à cet appel, que je voudrais relayer ici.   Cette disposition a déjà été appliquée dans le passé, elle avait permis la libération de 14 nonnes de la redoutable  prison de Drapchi.  Un autre prisonnier, incarcéré à l'âge de 13 ans, qui avait passé 10 années en prison, avait pu recouvrer la liberté grâce à une mobilisation internationale.

Tenzin Delek Rimpoche est un  moine bouddhiste très respecté, qui a consacré sa vie à la protection des droits humains;  il a toujours clamé son innocence;  il se bat à présent pour sa propre sa vie et sa liberté.

Il est possible de se joindre à sa famille et à des personnalités influentes sur ce site, afin d'appuyer leur demande :

 https://secure3.convio.net/sft/site/Advocacy?cmd=display&page=UserAction&id=1015

 

Tenzin Delek medical parole

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.