bourgade
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Toulouse

Suivi par 19 abonnés

Billet de blog 23 sept. 2009

Freescale, par pertes et profits

bourgade
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Motorola, Siemens, Freescale. Depuis trente ans, ils ont eu tous les noms, et à chacune des restructurations, des pertes d’emplois. Mais cette fois, c’est le glas que sonne la direction. Elle cède à Intel la partie téléphonie de ses activités. Une cinquantaine d’emplois seront ainsi sauvés sur 236. Mais l’objectif de Freescale, c’est la fermeture pure et simple du site qui doit effacer de l’agglomération toulousaine 1.100 emplois d’ici 2011.

Blocage de l’usine, grève depuis 15 jours, manifestation avec les Molex, filtrage des autos sur l’avenue Eisenhower, blocage des bus de Tisséo, les Freescale ont tout essayé pour faire parler d’eux et obtenir de leur direction de « vraies négociations ». Mais pour l’instant, sa seule réponse a été le recours à la justice et à la police. Elle est venue les déloger des accès à l’usine, vendredi dernier. Objectif, permettre aux camions d’entrer et sortir pour alimenter en puces électroniques les chaines du sous traitant automobile Valéo qui risquaient l’arrêt faute de pièces. Et ce midi, elle les a chassés de devant Tisséo, le transporteur public toulousain, dont ils empêchaient la sortie des bus.

Les Freescales ne sont pas optimistes pour l’avenir. « Nous ne nous laisserons pas endormir par ses promesses de retrouver un CDI pour chacun » explique Eric Hirson, de la CGT. « Demain, nous ferons d’autres actions, nous n’avons pas le choix ». En effet, les salariés sont conscients du déséquilibre des forces. Leur employeur est un fond d’investissement américain, Blackstone, Texas Pacific Groupe et Permira. Il n’a que faire des lois françaises puisqu’il est décidé à fermer l’entreprise malgré les 284 millions d’euros de dividendes perçus entre 2007 et 2008. La loi n’interdit pas à une entreprise de disparaître, rentable ou pas. Le propriétaire peut en disposer d’elle comme d’une chose qu’il déplace, ferme, ou remplace. La morale n’a rien à voir avec cette vérité première, implacable. Les Freescales sont donc de fait démunis et leur demande est d’obtenir pour prime de licenciements, 150 mille euros par salarié. Une somme dont la direction ne veut pas parler préférant donner à chacun ce que la loi lui reconnaît.

Avec les 702 millions de dollars percus en 2008 par le Patron de Blachstone – somme qui en fait le patron le mieux payé des Etats-Unis – il y aurait de quoi satisfaire cette modeste revendication.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol
Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad conteste « avec la plus grande fermeté » les accusations et annonce une plainte en dénonciation calomnieuse.
par Marine Turchi
Journal — France
Opération intox : une société française au service des dictateurs et du CAC 40
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart
Journal
En Pologne, Roumanie et Hongrie, le parcours du combattant des Ukrainiennes pour accéder à une IVG
Comme aux États-Unis, l’accès à l’avortement est compliqué, voire interdit en Pologne, mais aussi en Roumanie et en Hongrie. Ces pays frontaliers de l’Ukraine hébergent plusieurs centaines de milliers de réfugiées de guerre ukrainiennes sur leur sol, qui n’ont parfois pas d’autre choix que d’avorter dans un autre pays. 
par Helene Bienvenu et Marine Leduc

La sélection du Club

Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame
Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay
Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut
Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA