Lien 20 oct. 2021

Urgence climatique : l’écart se mesure en gigatonnes d’hydrocarbures

Face à l'urgence climatique, « l'écart entre les promesses des politiques et leurs actes se mesure en gigatonnes d'hydrocarbures », titre Olivier Monod, dans un billet publié dans Libération ce mercredi 20 octobre. A moins d'un mois de la COP26, un nouveau rapport alarme du non-respect des objectifs fixés lors de la COP21 à Paris pour maintenir la hausse du réchauffement climatique sous les 1,5°C.

Bruno Dalpra
Citoyen engagé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

https://www.liberation.fr/environnement/climat/urgence-climatique-lecart-entre-les-promesses-des-politiques-et-leurs-actes-se-mesure-en-gigatonnes-dhydrocarbures-20211020_OK4K3QUW2NGCVDCCK7DIHPK5XI/?redirected=1

Cette illustration montre le niveau de réchauffement actuel (+1,1°C par rapport à l’ère préindustrielle), l’objectif de Paris (max +2°C si possible limiter à +1,5°C) et le réchauffement maximal qui pourrait être atteint dans les scénarios les plus optimistes. © Source : Climate Action Tracker

Le décalage est sans appel. Dans les dix années à venir, l’humanité va extraire deux fois trop de pétrole, de gaz et de charbon par rapport aux quantités limites pour maintenir la hausse du réchauffement climatique sous les 1,5°C. Deux. Fois. Trop.

Le chiffre provient du Production Gap Report 2021 (1) […]

Malgré les articles de presse, les manifestations et les angoisses de la jeunesse, la dynamique n’est toujours pas la bonne.

Plutôt que de s’intéresser aux discours d’intention, le rapport recense les projets en cours ou autorisés d’extraction de combustibles fossiles dans quinze pays[…] Résultat : « Au cours des deux prochaines décennies, les gouvernements prévoient collectivement une augmentation de la production mondiale de pétrole et de gaz, et seulement une faible diminution de la production de charbon », résume le rapport.

Ce n’est pas vraiment une surprise, la question de la sortie des combustibles fossiles étant, jusqu’à présent, absente des négociations de l’ONU sur le climat.

3,5 FOIS TROP D’EXTRACTION DE CHARBON

Le constat est pourtant simple. Pour limiter le réchauffement climatique en cours, il faut réduire l’émission de gaz à effet de serre. Cet objectif signifie qu’il y a un impératif à diminuer la quantité d’hydrocarbures brûlée[…]

Quand aurons-nous des dirigeants à la hauteur des enjeux climatiques ? Derrière les discours politiques, le rapport démontre, s’il est encore nécessaire, que les actes ne suivent pas. Les réactionnaires de tout bord peuvent bien s’en prendre à Greta Thunberg, la jeune femme ne fait que mettre les décideurs face à leurs manquements, et leurs mensonges. C’est désagréable, mais salutaire.

L’hypocrisie en matière climatique est dangereuse

[…]

Les idées pour lutter concrètement contre la production d’hydrocarbures existent. Des ONG, des scientifiques et des parlementaires de par le monde ont lancé une initiative pour demander l’adoption d’un traité international de non-prolifération des combustibles fossiles, sur le modèle de celui conclu sur les armes nucléaires.

Marche pour le climat à Paris, le 28 mars 2021. © Albert Facelly/Libération

– lire l'article dans son intégralité ici (ed.abonnés) :
Urgence climatique : l’écart entre les promesses des politiques et leurs actes se mesure en gigatonnes d’hydrocarbures

Les représentants internationaux seront réunis début novembre à Glasgow, en Ecosse, pour la 26e conférence internationale sur le climat, la COP26. Une occasion pour eux d’aligner les paroles et les actes… VRAIMENT ?


(1) le rapport sur l’écart entre les besoins et les perspectives en matière de production de gaz et de pétrole, rédigé par des instituts de recherche de premier plan et le Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et publié ce mercredi 20 octobre.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Zemmour : les « Zouaves Paris » derrière les violences
Le groupuscule « Zouaves Paris » a revendiqué lundi, dans une vidéo, les violences commises à l’égard de militants antiracistes lors du meeting d’Éric Zemmour à Villepinte. Non seulement le candidat n’a pas condamné les violences, mais des responsables de la sécurité ont remercié leurs auteurs.
par Sébastien Bourdon, Karl Laske et Marine Turchi
Journal — Médias
Un infernal piège médiatique
Émaillé de violences, le premier meeting de campagne d’Éric Zemmour lui a permis de se poser en cible de la « meute » médiatique. Le candidat de l’ultradroite utilise la victimisation et des méthodes d’agit-prop qui ont déjà égaré les médias états-uniens lorsque Donald Trump a émergé. Il est urgent que les médias français prennent la mesure du piège immense auquel ils sont confrontés.  
par Mathieu Magnaudeix
Journal — Social
Les syndicalistes dans le viseur
Dans plusieurs directions régionales de l’entreprise, les représentants du personnel perçus comme trop remuants affirment subir des pressions et écoper de multiples sanctions. La justice est saisie.
par Cécile Hautefeuille et Dan Israel
Journal
Fonderies : un secteur en plein marasme
L’usine SAM, dans l’Aveyron, dont la cessation d’activité vient d’être prononcée, rejoint une longue liste de fonderies, sous-traitantes de l’automobile, fermées ou en sursis. Pour les acteurs de la filière, la crise économique et l’essor des moteurs électriques ont bon dos. Ils pointent la responsabilité des constructeurs.
par Cécile Hautefeuille

La sélection du Club

Billet d’édition
Dimanche 5 décembre : un déchirement
Retour sur cette mobilisation antifasciste lourde de sens.
par Joseph Siraudeau
Billet de blog
Aimé Césaire : les origines coloniales du fascisme
Quel est le lien entre colonisation et fascisme ? Comme toujours... c'est le capitalisme ! Mais pour bien comprendre leur relation, il faut qu'on discute avec Aimé Césaire.
par Jean-Marc B
Billet de blog
« Pas de plateforme pour le fascisme » et « liberté d’expression »
Alors que commence la campagne présidentielle et que des militants antifascistes se donnent pour projet de perturber ou d’empêcher l’expression publique de l’extrême droite et notamment de la campagne d’Éric Zemmour se multiplient les voix qui tendent à comparer ces pratiques au fascisme et accusent les militants autonomes de « censure », d' « intolérance » voire d’ « antidémocratie »...
par Geoffroy de Lagasnerie
Billet de blog
Le fascisme est faible quand le mouvement de classe est fort
Paris s’apprête à manifester contre le candidat fasciste Éric Zemmour, dimanche 5 décembre, à l’appel de la CGT, de Solidaires et de la Jeune Garde Paris. Réflexions sur le rôle moteur, essentiel, que doit jouer le mouvement syndical dans la construction d’un front unitaire antifasciste.
par Guillaume Goutte