Portfolio 25 nov. 2021

« Nous sommes la voie de celles qui n'en ont plus ! »

Ce 25 novembre 2021; était la journée mondiale contre les violences faites aux femmes. Alors qu'une partie des villes françaises ont manifesté le samedi 20 novembre, à Strasbourg, la manifestation s'est déroulée jeudi soir à l'appel de Nous Toutes 67 : « nous sommes la voix de celles qui n'en n'ont plus et nous ouvrons la voie pour celle qui n'en n'ont pas ! » – Retrouvez ici, quelques images :

Bruno Dalpra
Citoyen engagé
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

  1. Bruno Dalpra

    STOP 
    FEMINICIDES 
    HARCELLEMENT
    VIOLENCES SEXUELLES

    « Nous ouvrons la voie pour celle qui n'en n'ont pas, nous ouvrons la voie pour celle qui n'en n'ont pas... »

  2. Bruno Dalpra

    La manifestation s'élance depuis le parc des Etoiles à Strasbourg...

  3. Bruno Dalpra

    Savoir est une chose.
    Agir en est une autre...

    Le 25 novembre, c'est la journée de lutte contre les violences faites aux femmes. Une thématique d'actualité en France: 94 000 femmes sont victimes de viol ou de tentative de viol chaque année d'après 
    Nous Toutes. Pourtant, 70% des plaintes pour violence sexuelle seraient classées sans suite – source France Bleu

  4. Bruno Dalpra

    PAPA A TUE MAMAN

    Dans les féminicides, on a souvent tendance à oublier les enfants qui doivent vivre avec cette histoire qui aurait pu être évitée si la loi était appliquée plus strictement...

  5. Bruno Dalpra

    "Cette manifestation féministe ne se réduisait pas à une présence féminine : hommes et enfants en nombre y participaient, tels Mickaël, travaillant en collège : « Les féministes ont réussi à populariser leurs luttes. » Son engagement répond au projet des organisatrices : rendre visibles leurs actions et favoriser la prise de conscience. «  Nous demandons des moyens financiers pour des bracelets grand danger, pour des places en foyers, pour de la formation pour l’accueil des victimes, dans les commissariats, par exemple  », revendiquent Ève et Noémie, porte-parole des collectifs Nous Toutes 67 et Nous Toutes Unita. Combien ? « 1 milliard d’euros, comme cela a été dégagé en Espagne. »" – extrait des DNA du 25/11

  6. Bruno Dalpra

    S T O P 
    FEMINICIDES  HARCELLEMENT VIOLENCES SEXUELLES

  7. Bruno Dalpra


    UN TRAM TOUTES LES 5 MIN
    UN VIOL TOUTES LES 7 MIN !

  8. Bruno Dalpra


    ELLE A PORTE PLAINTE
    ET ELLE EST MORTE !

  9. Bruno Dalpra

    Violences sexistes et sexuelles...
    RIPOSE MISANDRE !

  10. Bruno Dalpra


    « QUELLE 
    INDIGNITE »

  11. Bruno Dalpra


    ...

  12. Bruno Dalpra


    ...

  13. Bruno Dalpra


    ...

  14. Bruno Dalpra

    Il aurait du démissionner de son ministère,
    même si la présomption prévaut, jusqu'à preuve du contraire, un doute plane...

  15. Bruno Dalpra


    LA FEMME,
    LA VIE, LA LIBERTE !

  16. Bruno Dalpra

    Je veux une raclette,
    pas une raclée ! 

    JE TE CROIS !

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Économie
Marchandisation du virtuel : la fuite en avant du système économique
Les NFT, ces jetons non-fongibles qui garantissent la propriété exclusive d’un objet numérique, et le métavers, sorte d’univers parallèle virtuel, sont les deux grandes tendances technologiques de 2021. Mais ce sont surtout les symptômes d’un capitalisme crépusculaire.
par Romaric Godin
Journal
Le fonds américain Carlyle émet (beaucoup) plus de CO2 qu’il ne le prétend
La société de de capital-investissement, membre d’une coalition contre le changement climatique lancée par Emmanuel Macron, affiche un bilan carbone neutre. Et pour cause : il ne prend pas en compte ses actifs dans les énergies fossiles. Exemple avec l’une de ses compagnies pétrolières, implantée au Gabon, Assala Energy.
par Michael Pauron
Journal — Santé
Covid long : ces patientes en quête de solutions extrêmes à l’étranger
Le désespoir des oubliées du Covid-19, ces Françaises souffrant de symptômes prolongés, les pousse à franchir la frontière pour tester des thérapies très coûteuses et hasardeuses. Dans l’impasse, Frédérique, 46 ans, a même opté pour le suicide assisté en Suisse, selon les informations de Mediapart.
par Rozenn Le Saint
Journal
À Hong Kong, Pékin met les médias au pas
En moins de vingt ans, l’ancienne colonie britannique est passée de la 18e à la 80e place dans le classement mondial de la liberté de la presse de Reporters sans frontières (RSF). De nombreux journalistes partent ou s’apprêtent à le faire, tandis que d’autres ont décidé de résister.
par Alice Herait

La sélection du Club

Billet de blog
Abolir les mythes du capital
Ces derniers jours au sein de l'Éducation Nationale sont à l'image des précédents, mais aussi à celle du reste de la société. En continuant de subir et de croire aux mythes qui nous sont servis nous nous transformons inexorablement en monstres prêts à accepter le pire. Que pouvons-nous faire pour retrouver la puissance et l'humanité perdues ?
par Jadran Svrdlin
Billet de blog
Remettre l’école au milieu de la République
Parce qu'elle est centrale dans nos vies, l'école devrait être au centre de la campagne 2022. Pourtant les seuls qui en parlent sont les réactionnaires qui rêvent d'une éducation militarisée. Il est urgent de faire de l'école le coeur du projet de la gauche écologique et sociale. Il est urgent de remettre l'école au coeur de la Nation et de la République.
par edouard gaudot
Billet de blog
Au secours ! le distanciel revient…
Le spectre du distanciel hante l'Europe... Mais en a-t-on dressé le bilan ? Les voix des « experts » (en technologies numériques, plutôt qu'en pédagogie) continuent de se faire bruyamment entendre, peut-être pour couvrir la parole des enseignant-e-s... et des élèves.
par Julien Cueille
Billet de blog
On nous parle d'école et de crayons. Nous répondons par Écoles et Crayons
Beaucoup méconnaissent l’enseignement professionnel sous statut scolaire. Ils en sont encore à l’image d’Epinal de l’école où l’élève est assis devant son bureau, un crayon à la main. En cette semaine des Lycées professionnels, Philippe Lachamp, professeur de productique en EREA, nous fait partager sa passion et ses craintes pour son métier de Professeur de Lycée Professionnel.
par Nasr Lakhsassi