Le Bois Raméal Fragmenté : une technique d'avenir pour l'agriculture?

C'est l'histoire d'un agriculteur, Jacky Dupety, qui cultive des terres sur les Causses du Quercy, terre caillouteuse et drainante s'il en est, et subit de plein fouet les effets de la canicule et de la sècheresse de 2003.

C'est l'histoire d'un agriculteur, Jacky Dupety, qui cultive des terres sur les Causses du Quercy, terre caillouteuse et drainante s'il en est, et subit de plein fouet les effets de la canicule et de la sècheresse de 2003. Après de nombreuses recherches sur l'humidification des sols, il découvre la technique du Bois Raméal Fragmenté qui n'est "finalement" que la reprise du fonctionnement de l'écosystème  forestier dont le sol se régénère sans cesse, sans intervention humaine. Le BRF, c'est du bois vivant, qui peut être récupéré lors des tailles de haies ou de fruitiers, à l'automne, chez soi ou auprès des entreprises d'espaces verts. En hiver, les rameaux sont broyés et disposés sur le sol en couche de 3 à 5 cm. Au printemps, quand les champignons ont fait leur travail de décomposition, le broyat est juste  incorporé au sol et on peut semer ou planter directement.

L'hiver suivant donc, Jacky Dupety épand du BRF sur ses terres et, à l'été 2004, il obtient une récolte d'anthologie, sans arrosage, sans engrais et sans travail du sol... Depuis Jacky Dupety parcourt la France  pour expliquer, et convaincre des capacités du BRF à restaurer les sols avec des  résultats saisissants:  augmentation considérable de la productivité,  fruits et des légumes sains et goûteux, au moins  50% d'économie d'eau, aucun intrant, pas de travail du sol,  une vie microbienne intense et une microfaune importante, garanties d'un sol vivant.

Lydia et Claude Bourguignon ne cessent d'alerter sur la stérilisation et l'empoisonnement des sols et le risque de crise alimentaire à l'échelle de la planète. Des agriculteurs, encore trop peu nombreux, sont conscients de ce que le travail de la terre est souvent inutile sinon agressif pour le sol. Ils travaillent en permaculture, en agroforesterie (http://www.terre-humanisme.org/), utilisent le BRF, enrichissent le sol en matière organique (http://www.dailymotion.com/video/xsuwe4_methanisation-energie-renouvelable-recyclage-des-dechets-en-energie-fumiers-tonte-de-pelouse-fruits_tech). Ils s'inspirent du fonctionnement du vivant, et travaillent avec la nature et non contre elle...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.