Jacqueline Gambini
Abonné·e de Mediapart

Billet publié dans

Édition

Vert-tige

Suivi par 442 abonnés

Billet de blog 20 août 2012

Jacqueline Gambini
Abonné·e de Mediapart

Le Bois Raméal Fragmenté : une technique d'avenir pour l'agriculture?

C'est l'histoire d'un agriculteur, Jacky Dupety, qui cultive des terres sur les Causses du Quercy, terre caillouteuse et drainante s'il en est, et subit de plein fouet les effets de la canicule et de la sècheresse de 2003.

Jacqueline Gambini
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

C'est l'histoire d'un agriculteur, Jacky Dupety, qui cultive des terres sur les Causses du Quercy, terre caillouteuse et drainante s'il en est, et subit de plein fouet les effets de la canicule et de la sècheresse de 2003. Après de nombreuses recherches sur l'humidification des sols, il découvre la technique du Bois Raméal Fragmenté qui n'est "finalement" que la reprise du fonctionnement de l'écosystème  forestier dont le sol se régénère sans cesse, sans intervention humaine. Le BRF, c'est du bois vivant, qui peut être récupéré lors des tailles de haies ou de fruitiers, à l'automne, chez soi ou auprès des entreprises d'espaces verts. En hiver, les rameaux sont broyés et disposés sur le sol en couche de 3 à 5 cm. Au printemps, quand les champignons ont fait leur travail de décomposition, le broyat est juste  incorporé au sol et on peut semer ou planter directement.

L'hiver suivant donc, Jacky Dupety épand du BRF sur ses terres et, à l'été 2004, il obtient une récolte d'anthologie, sans arrosage, sans engrais et sans travail du sol... Depuis Jacky Dupety parcourt la France  pour expliquer, et convaincre des capacités du BRF à restaurer les sols avec des  résultats saisissants:  augmentation considérable de la productivité,  fruits et des légumes sains et goûteux, au moins  50% d'économie d'eau, aucun intrant, pas de travail du sol,  une vie microbienne intense et une microfaune importante, garanties d'un sol vivant.

Lydia et Claude Bourguignon ne cessent d'alerter sur la stérilisation et l'empoisonnement des sols et le risque de crise alimentaire à l'échelle de la planète. Des agriculteurs, encore trop peu nombreux, sont conscients de ce que le travail de la terre est souvent inutile sinon agressif pour le sol. Ils travaillent en permaculture, en agroforesterie (http://www.terre-humanisme.org/), utilisent le BRF, enrichissent le sol en matière organique (http://www.dailymotion.com/video/xsuwe4_methanisation-energie-renouvelable-recyclage-des-dechets-en-energie-fumiers-tonte-de-pelouse-fruits_tech). Ils s'inspirent du fonctionnement du vivant, et travaillent avec la nature et non contre elle...

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Soupçons d’emploi fictif : une vice-présidente du RN visée par une enquête du Parquet européen
Selon nos informations, une série de perquisitions est en cours lundi 5 décembre, visant deux élus RN, dont Edwige Diaz, vice-présidente du parti, dans le cadre d’une enquête du Parquet européen. La justice se penche sur des soupçons d’emploi fictif, lorsque la députée était assistante parlementaire européenne en 2018-2019.
par Marine Turchi
Journal — Europe
Ukraine : la guerre, « un puissant accélérateur » pour les droits LGBT+
Depuis le début de l’invasion russe, de plus en plus de soldats ukrainiens portent publiquement les revendications des personnes LGBT+, en particulier la demande d’une union civile entre partenaires du même sexe. L’enjeu, en temps de guerre, est capital. Des hommes et des femmes meurent au combat, sans que leurs proches ne puissent revendiquer aucun droit sur leur corps.
par Mathilde Goanec
Journal
Comment le gouvernement veut rattraper le retard français
Dans un contexte de risque élevé de tension sur le réseau électrique cet hiver, l’Assemblée nationale examine, à partir du lundi 5 décembre, le projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France.
par Mickaël Correia
Journal
États-Unis : en Géorgie, une enquête sur l’élection de 2020 menace Donald Trump
L’ancien président a moins de souci à se faire au sujet de la défaite attendue de son poulain, Herschel Walker, lors de la sénatoriale de Géorgie du mardi 6 décembre, que de l’enquête de la procureure Fani Willis, au terme de laquelle il pourrait être inculpé pour fraudes et ingérences électorales.
par Alexis Buisson

La sélection du Club

Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
L'électricité est-elle un bien commun ?
[Rediffusion] L'électricité est-elle un bien commun, comme Yannick Jadot l'a fait récemment ? La formule produit un effet électoraliste garanti. Mais cette opération rhétorique est sans intérêt s’il s’agit, à partir de la fonction sociale actuelle de l’électricité, de faire apparaître dans le système énergétique des options qui méritent un positionnement politique.
par oskar
Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant
Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes