Remises de prix et clap de fin

Cette fois ce n’est plus la Région Alsace mais la Région du Grand Est, qu’on aimerait dire frontalière pour suggérer une certaine transcendance, qui vient sur la scène pour conclure le « Off ». Comme dans chacun des cinq forums précédents, elle assume son partenariat.

 Pour la représenter et animer la cérémonie, on a fait  appel  à la conseillère régionale déléguée à l’économie sociale et solidaire et à la vie associative,MmeCatherine Zuber qui s’est fort bien acquittée de sa tâche. On se  rappellera que la récente démission du  président Richert a nécessité certains nouveaux aménagements.

On est rassuré dans certains groupuscules : la Réforme Territoriale n’a rien changé. C’est dire que la tradition est ancrée et admise.

Gérard Cardonne,officier supérieur, écrivain prolifique, militant humanitaire.

 

Capture d_écran 2017-11-12 à 18.56.47

Un grand monsieur, ce récipiendaire du 6° prix de l’engagement démocratique décerné par la Région à cet Alsacien polymorphe. A vrai dire, la distinction ne serait pas exactement dans la thématique de cette édition du forum (le populisme) mais n’ergotons pas, cet homme est fascinant par tous ces engagements dans ses écrits, dans ses combats qui l’ont conduit aux côtés du commandant Massoud qui a d’ailleurs préfacé l’un de ses livres. L’officier supérieur a compris que l’action concrète, au-delà des armes, pouvait être plus efficace au service d’une population démunie.

Il a donc fait construire des écoles en Afghanistan, des dispensaires en Bosnie, un Musée à Kaboul, oui à Kaboul.

Depuis quelques années la cause des femmes lui tient particulièrement à coeur. « Si vous vous interrogez sur le niveau de développement démocratique dans un pays, regardez ce qu’il en est du droit des femmes ». Humain et humaniste, affable et sincère, il est ému au point de retenir des larmes en évoquant des scènes de la pire barbarie. On ne peut qu’applaudir un tel homme vrai. Nous lui consacrerons un portrait plus approfondi.

La Région soutient également cette fois par des interventions auprès des autorités concernées, des « personnalités politiques en difficulté e ou menacées »

Les alertes ci-dessous sont dues à Amnesty International en partenariat avec la Région

Capture d_écran 2017-11-12 à 20.06.35

Capture d_écran 2017-11-12 à 20.06.09

Les services compétents de la Région suivront ces cas.

 

Retour au In.

Après un agréable concert, dans l’hémicycle par un petit groupe de grande qualité, »les Manushan » autour d’une remarquable violoniste-chanteuse Aïda Nosrat, Iranienne en exil, c’est le Secrétaire Général M. Jagland qui a procédé dans un style très  universitaire à la distribution des  prix au lab . Ce sont les participants qui ont voté.

Capture d_écran 2017-11-12 à 12.02.51

Le communiqué laconique mais précis est tombé presque immédiatement, le voici:

Le Conseil de l’Europe a remis aujourd’hui, lors de la clôture du Forum mondial de la Démocratie, le Prix de l’innovation démocratique à l’initiative The Insider.

The Insider est un journal d’enquête qui cherche à informer ses lecteurs sur la situation politique, économique et sociale actuelle en Russie, tout en favorisant les valeurs démocratiques et en les éclairant sur les questions liées aux droits de l’homme et à la société civile. En outre, The Insider met en œuvre le projet « Antifake », dans le but de réfuter systématiquement les fausses nouvelles dans les médias russes et d’aider les lecteurs à distinguer les informations pertinentes des fausses nouvelles et de la propagande.

Trois initiatives ont été retenues – parmi la trentaine présentée lors du Forum – pour le vote final :

–          L’application lecture croisée (Etats-Unis) – lab 7

–          Le journal d’enquête The Insider (Fédération de Russie) – lab 9

–          L’école d’activisme créatif (Etats-Unis) – lab 10

Le Forum a réuni 2000 participants et 200 intervenants de 80 pays qui ont discuté d’initiatives concrètes destinées à répondre au défi du populisme, avec une attention particulière portée au rôle des partis politiques et des médias.

 

Voilà qui est  fermement dit, sans fioritures. Nous n’en ajouterons donc pas et puisque le forum « In  » très bref »  (2 jours) s’est quasiment totalement déroulé en anglais, nous écrirons aussi….THE END. Pour cette année.

____________________

Quelques remarques offshore par exemple le mot envoyé par un auditeur-spectateur pour le moins étonné

Personnellement , je n’ai été choqué que par l’orgueilleuse  grandiloquence deEmmanuel Todt, soi-pensant et soi-disant éminent démographe (INED), accaparant  la parole face à l’excellent journaliste, unanimement apprécié ,Bernard Guetta, égal à lui-même, sobre, précis, sans bave aux lèvres qui a été obligé d’élever la voix à son tour pour se défendre des sournoises et pernicieuses allusions d’une sorte de pitre  qui l’agressait sans vergogne.

Pire, certains propos hors sujet évidemment, se voulant « blagueurs », ironiques, ont suscité des applaudissements  peu nombreux, brefs et épars dans la salle de l’opéra: le « populisme » était aussi dans la salle, cqfd .

Sans commentaire, nous reproduisons ici le courrier qui nous est parvenu. Il ne nous appartenait pas de relater ces accrocs, somme toute intéressants mais peu significatifs.

Mais « libre et citoyen », eurolatio vous communique les  remarques offshore ou en aparté  et souvent des questions fort pertinentes de M.Mathian:

Je viens de sortir d’un Forum ambivalent quant aux explications à géométrie variable du mot Populisme.

Avec 2 points d’orgue :  

1 – D’abord au Conseil de l’Europe : A la tribune, une jeune femme turque présentait sa vision du populisme, lorsqu’elle s’est mise à défendre, avec véhémence, la démocratie exemplaire de Monsieur Erdogan ! Ooouuupppss !!! Dans la salle plusieurs jeunes filles se sont alors levées pour crier des slogans populistes anti turcs !!!

 2 – Ensuite à la librairie Kléber où, vers 21 H,  Philippe Val, rédacteur en chef de Charlie Hebdo répondait à la question ‘’Le Populisme, à qui la faute ?’’ en stigmatisant  la bêtise de ceux qui s’opposaient à la liberté de penser et à celle de la presse, un jeune d’une trentaine d’années lui a crié que c’était justement les provocations, grossièretés, mensonges, injustices, fraudes fiscales, votes confisqués et autres manipulations qui étaient à l’origine du populisme  justement dénoncés aujourd’hui par ceux-là même qui en étaient les auteurs.  Re Oooouuuppsss !!!  Les réponses de Val et Zavadski ont été cinglantes. Le jeune est monté en pression pour finalement se jeter sur Val afin de l’agresser physiquement !!!  Il a été rapidement plaqué au sol. Très vite, une vingtaine de policiers  sont arrivés pour protéger la salle avec d’autant plus de célérité que la 5ème nuit de la Philosophie était parrainée par le Fond social Juif Unifié, Radio RCJ (FSJU), la Direction de l’Action Culturelle (FSJU ), la Fondation pour la Culture Juive  et la Ville de Strasbourg.

 Au cours de ce Forum, j’ai assisté à la déclinaison d’un grand nombre de recettes pour se débarrasser du populisme, les unes consistant à museler ou à utiliser internet, d’autres à modifier la façon de penser des citoyens en les faisant parler, pour ensuite leur démontrer l’inanité de leur raisonnement, d’autres encore, en faisant intervenir l’art, la culture, l’école et même l’intelligence artificielle, en oubliant souvent le simple bon sens !  Mais dans aucun des ateliers auxquels j’ai participé,  n’ont été évoquées les raisons de fond de cette folle montée du ‘‘Populisme’’. Dommage !

Par ailleurs nous publierons, quand les « papiers -compte-rendu » seront épuisés une analyse Absolument Remarquable par notre contributrice , Pascale Harlez.Nous aurions pu publier cet article en trois temps, vous verrez pourquoi au cours du décours du forum..

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.