Des kiosques éphémères à Marseille.

Des kiosques éphémères pour faire découvrir la presse Vu sur le web Bref Lisa Castelly, Marsactu 4 décembre 2017

Un petit kiosque de tissu se dresse au pied des bâtiments de la cité Félix Pyat (3e arrondissement), et des titres de la presse papier viennent le garnir pour attirer les habitants. La Croix a suivi un action orchestrée par l’association Albert London, à l’origine du site d’information au long court Chez Albertmais aussi désireuse d’encourager la lecture de la presse par tous les publics.

« Au départ, nous intervenions dans la ”maison pour tous” du quartier. Mais nous attendions parfois longtemps avant de croiser un lecteur potentiel. Donc, nous avons fait le choix d’être mobiles et de nous déplacer dans ce quartier très cloisonné », précise Frédéric Legrand, co-fondateur de l’association, lui-même journaliste indépendant – et plume occasionnelle sur Marsactu. « Le premier frein à l’accès au journal est d’abord économique. Ensuite, il est social : les gens pensent que la presse, ce n’est pas pour eux. Alors on cherche à désacraliser l’objet journal », poursuit-il. Et les passants de s’emparer, qui de L’Équipe, qui du Canard Enchaîné ou de Society, tandis que les journalistes décryptent Mon Quotidien avec les plus petits.

 Source : La Croix

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.