Edmond KOBER
Abonné·e de Mediapart

246 Billets

0 Édition

Billet de blog 20 juil. 2021

Vaccinée, troisième dose de solidarité offensive à la rentrée.

Chronique de Nadia Meziane - Publié le 18 juillet 2021 chez Lignes de crêtes

Edmond KOBER
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cher gouvernement,

Vos insultes sous couvert de féliciter les vaccinés, ça commence à me fatiguer. Pas d’amalgame s’il vous plaît, j’ai pris le Pfizer, pas la carte d’En Marche, la France qui travaille pour vous, ce sera sans moi.

Je me suis pas vaccinée pour retourner bosser pour huit balles de l’heure et une amende à 135 balles si je rentre trop tard et que j’avais pas d’attestation pour l’apéro dinatoire d’En Marche.

Je suis vaccinée pour le Chaos vivant contre votre Ordre qui sent la Mort.

Je suis vaccinée pour ne contaminer personne dans les manifs.

Je suis vaccinée pour protéger les chômeurs quand on manifestera contre la réforme de l’assurance chômage

Je suis vaccinée pour protéger les retraités quand on manifestera contre la réforme des retraites.

Je suis vaccinée pour protéger les amis en situation de handicap quand on manifestera pour l’individualisation de l’AAH , et puis des AESH pour les gosses.

Je suis vaccinée pour retourner occuper les théâtres et cette fois on sortira pas avant d’en avoir fini avec la société du Spectacle. J’aime pas spécialement Debord, mais encore moins Marlène Schiappa en train de réciter du Maurras chez Hanouna.

Je suis vaccinée pour pas tomber malade pile le jour où je fais grève et rater la manif.

Je suis vaccinée pour dire Même pas mal au flic qui m’arrachera mon masque dans une de vos nasses.

Je suis vaccinée pour manifester pour que les exilés puissent se faire vacciner. Et avoir des papiers et un hébergement au Ministère de la Défense, quand on aura viré tous les militaires d’extrême-droite, crois moi y’aura de la place.

Je suis vaccinée pour pouvoir me confiner avec ma famille et qu’on me paye à rien foutre en bonne santé. Attends, c’était le seul bon côté du premier confinement, quand on y pense, rattraper un peu toutes les augmentations de salaire qu’on n’a jamais.

Je suis vaccinée pour empêcher les fascistes de pourrir nos manifs et ça vous arrange, dites pas le contraire, vous en riez  avec vos potes de Valeurs Actuelles.

Je suis vaccinée pour cracher à la gueule des antisémites, qui vous  comparent à des nazis, alors que vous êtes  juste des capitalistes sécuritaires, autoritaires, injustes, inégalitaires, violents. Enfin des capitalistes, quoi.

Je suis vaccinée parce que je crois à la science, certainement pas à Olivier Véran qui nous a dit de pas mettre de masques, ouais je me rappelle.

Je suis vaccinée pour faire vivre dans les luttes la mémoire des morts dans les EHPAD , qui seraient pas morts si les EHPAD avaient eu des masques, des moyens, de l’humain.

Je suis vaccinée pour rester vivante et raconter comment vous nous avez enfermés et punis toute l’année pour rien, quand il y avait  des couvre-feux et qu’on pouvait plus aller acheter de pain après 18 heures, mais attraper le virus au taf et contaminer nos proches, on avait le droit.

Je suis vaccinée parce que je veux être solidaire des jeunes, le virus les touche peut-être moins, mais la précarité et l’enfermement comme seule alternative à contaminer leurs parents, c’est pas une vie et c’est celle que vous leur imposez.

Je suis vaccinée parce que j’ai eu la chance de le pouvoir, pas comme dans tous ces pays de la planète où les gens meurent parce que votre capitalisme  ne leur donne pas accès au vaccin.

Je suis vaccinée parce que je suis pas laborieuse, justement . Je suis paresseuse, et joyeuse, et frondeuse, je veux tout gratuit, et un emploi fictif et un logement de fonction en urgence, comme tout un chacun et pourquoi pas moi et tous les gens au RSA .

Je suis vaccinée parce que je suis une assistée, je veux lutter pour des tests gratuits, le SMIC à deux mille euros et le RSA à mille deux à partir de treize ans .Ouais ok, c’est utopique, en même temps à un moment j’avais voté pour vous pour faire barrage au fascisme, je vais pas être plus déçue qu’après ça.

Je suis vaccinée parce que je suis islamo-gauchiste et que je veux lire le Capital dans les mosquées bondées.

Je suis vaccinée parce que je suis féminazie et que je veux imposer qu’on écrive « Macron Démission » en inclusive, ça doit bien être possible.

Je suis vaccinée parce que je suis woke, je racialise les mâles dominants , mais là je ferai tout pour que ce gouvernement arrête de prétendre qu’il est blanc comme neige.

Je suis vaccinée pour cancel culturer 24 heures sur 24, les ministres qui violent, heu tiens par exemple, pour commencer.

Je suis vaccinée parce que je veux tout le contraire du retour à la normale, t’as raison tiens , ta normale, c’est des lois Travail et des lacrymos dans la face.

Je veux le Chaos jusqu’à satisfaction de nos revendications,  de toute façon nous voulons tout et nous prendrons le reste, et le vaccin avec, évidemment, hé tu nous as pris pour des fans de Dieudonné, on n’est pas cons quand même.

Je suis vaccinée pour la liberté, la vraie, celle d’être tous solidaires et en guerre contre ta société du marche ou crève.

Je suis vaccinée parce que je suis pas une perdrix anti-système de l’année, c’est pas demain que je vais vous arranger en allant défiler avec les trumpistes à la française.

Je suis vaccinée parce que je suis une rebelle, ouais, ouais, mais une vraie , et on est des millions, à savoir qu’on vous fera encore plus chier avec la 5G, ça ira plus vite pour faire tourner les rendez-vous de grève et de manif.

Je suis vaccinée parce qu’on raconte que  le vaccin fait pousser des dents en acier  aux moutons, faites attention,  les loups de la start up nation….

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Asie
En Afghanistan, la faim provoque le chaos
La crise alimentaire est dramatique en Afghanistan. À Hérat, ce dimanche, une foule affamée a dépassé les autorités talibanes. Le désespoir est tel que des familles n’hésitent pas à vendre leurs fillettes en mariage pour ne pas mourir de faim. Reportage écrit et filmé.
par Rachida El Azzouzi et Mortaza Behboudi
Journal — Extrême droite
Hauts fonctionnaires, cadres sup’ et déçus de la droite : enquête sur les premiers cercles d’Éric Zemmour
Alors qu’Éric Zemmour a promis samedi 22 janvier, à Cannes, de réaliser « l’union des droites », Mediapart a eu accès à la liste interne des 1 000 « VIP » du lancement de sa campagne, en décembre. S’y dessine la sociologie des sympathisants choyés par son parti, Reconquête! : une France issue de la grande bourgeoisie, CSP+ et masculine. Deuxième volet de notre enquête.
par Sébastien Bourdon et Marine Turchi
Journal — Outre-mer
Cette France noire qui vote Le Pen
Le vote en faveur de l’extrême droite progresse de façon continue dans l’outre-mer français depuis 20 ans : le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est le parti qui y a recueilli le plus de voix au premier tour en 2017. Voici pourquoi cela pourrait continuer.
par Julien Sartre
Journal
Les défections vers Zemmour ébranlent la campagne de Marine Le Pen
Le départ de Gilbert Collard, après ceux de Jérôme Rivière ou de Damien Rieu, fragilise le parti de Marine Le Pen. Malgré les annonces de prochains nouveaux ralliements, le RN veut croire que l’hémorragie s’arrêtera là.
par Lucie Delaporte

La sélection du Club

Billet de blog
Pour que jamais nous ne trions des êtres humains aux portes des hôpitaux
Nelly Staderini, sage-femme, et Karelle Ménine ont écrit cet billet à deux mains afin de souligner l'immense danger qu'il y aurait à ouvrir la porte à une sélection des malades du Covid-19 au seuil des établissements hospitaliers et lieux d'urgence.
par karelmenin
Billet de blog
Les urgences et l'hôpital en burn-out !
On connaît par cœur ce thème souvent à l'ordre du jour de l'actualité, qui plus est en ce moment (une sombre histoire de pandémie). Mais vous ne voyez que le devant de la scène, du moins, ce qu'on veut bien vous montrer. Je vais donc vous exposer l'envers du décor, vous décrire ce que sont vraiment les urgences d’aujourd’hui ! Et il y a fort à parier que si l'ensemble des Français connaissaient ses effets secondaires, il en refuseraient le traitement, au sens propre comme au figuré !
par NorAd4é
Billet de blog
Monsieur le président, aujourd’hui je suis en guerre !
Monsieur le président, je vous fais une lettre que vous ne lirez sûrement jamais, puisque vous et moi ne sommes pas nés du même côté de l’humanité. Si ma blouse est blanche, ma colère est noire et ma déception a la couleur des gouttes de givre sur les carreaux, celle des larmes au bord des yeux. Les larmes, combien en ai-je épongé ? Combien en ai-je contenu ? Et combien en ai-je versé ? Lettre d'une infirmière en burn-out.
par MAURICETTE FALISE
Billet de blog
L’éthique médicale malade du Covid-19 ? Vers une banalisation du mal
Plus de deux ans maintenant que nous sommes baignés dans cette pandémie du Covid19 qui a lourdement impacté la vie et la santé des français, nos structures de soins, notre organisation sociale, notre accès à l’éducation et à la culture, et enfin notre économie. Lors de cette cinquième vague, nous assistons aussi à un nouvel effet collatéral de la pandémie : l’effritement de notre éthique médicale.
par LAURENT THINES