Réforme des retraites : le bal des hypocrites

La retraite par points conduira à un recul de l’âge de départ si l’on veut éviter l’extrême paupérisation notamment des femmes. La retraite par points c’est aussi l’incertitude jusqu’à la mort Le but du régime par points est de baisser les retraites sans le dire et de faire sauter tous les systèmes de solidarité

Réforme des retraites : Le bal des hypocrites !

Le gouvernement va-t-il reculer l’âge de départ à la retraite ? Ce recul est de fait inclus dans le projet de réforme et ceux qui s’en offusquent tout en soutenant la retraite par points jouent le bal des hypocrites. Il est prévu de ne pas augmenter les dépenses de retraite au-delà de leur niveau actuel. Or, avec  la hausse de l’espérance de vie et la démographie, pour  maintenir constante la part des dépenses de retraite dans le PIB le retraite par points donne 2 leviers au gouvernement, l’augmentation de l’âge effectif de départ à la retraite et/ou une baisse des taux de remplacement par une baisse de la valeur du point pour les retraités y compris ceux déjà en retraite.

La retraite par points conduira obligatoirement à un recul de l’âge de départ effectif si l’on veut éviter l’extrême paupérisation d’un grand nombre de retraités, notamment des femmes. En effet, aujourd’hui, même détérioré par la réforme Balladur-Veil, qui a fait évoluer le calcul du salaire de référence des 10 meilleures années aux 25 meilleures années, le système  gomme largement les accidents de carrière en éliminant en moyenne les 20 moins bonnes années du calcul du montant de la retraite. Avec la retraite par point chaque année comptera pour la somme perçue, ce qui peut effondrer la retraite.  Pour avoir une retraite décente, tous ceux qui ont eu des temps partiels, des petits boulots d’étudiants, des périodes d’autoentrepreneur,…, devront attendre beaucoup plus tard. Pour eux le salaire moyen calculer sur les 43, voire 45 années ou plus, sera très inférieur au salaire moyen calculé sur 25 ans. Les cas réels ci-dessous ne sont qu’une illustration de cette situation. La retraite par points c’est une retraite sans aucune solidarité

La retraite par points c’est aussi la précarité ou au moins l’incertitude jusqu’à la mort comme le souligne même CHRISTIAN SAINT-ETIENNE / professeur titulaire de la chaire d'économie au Conservatoire national des Arts et Métiers (30/10 à 16:38Mis à jour le 31/10 à 17:22, Les Échos) : « Naturellement, il ne faut pas insister sur le fait que la valeur du point peut baisser aussi bien que monter : compte tenu de l'état de l'économie française, il aura tendance à baisser, y compris une fois que vous êtes déjà parti à la retraite, car il sera calculé chaque année ».

Il ajoute : « Le but réel du régime par points est de baisser les retraites sans le dire et en faisant sauter tous les systèmes de solidarité qui sont inclus dans le système actuel »

La retraite par points c’est la négation de la Sécurité Sociale qui se fonde sur les principes de solidarité « entre les cotisants et de sécurité pour l’avenir. Après la suppression des cotisations salariales à l’assurance maladie qui menace la branche maladie de la Sécu, c’est la branche retraite et donc toute la Sécu qui est menacée.

La retraite  par points est sans doute la pire des réformes Macron.

Pour garantir à tous une retraite digne la solution est de créer une cotisation sur la production des robots.

Quelques cas réels de retraites que j’ai calculées et dont le montant correspond au montant réellement perçu dans le système actuel :

1er cas : Une femme qui a travaillé 43 ans dont 23 ans à temps complet et qui a pris sa retraite le 1er août 2016 à 62 ans:

  • Montant de sa retraite de base (Sécurité Sociale) avec le système actuel : 801 € par mois.
  • Montant avec un système par points : 535 €
  • PERTE : 221,5 €/mois soit moins 28%
  • La retraite complémentaire ne change pas

 

 

2° cas : Un employé ayant travaillé toute sa vie au SMIC avec une petite ancienneté représentant 15% du SMIC en fin de carrière et ayant pris sa retraite avec 44 ans de travail à 60 ans pour carrière longue :

  • Retraite de base obtenue en février 2017 : 788 €/mois
  • Retraite avec le système par points : 696 € (calculée sur la même base salariale réelle)
  • PERTE MACRON : 92 €/mois soit moins 11,6%
  • La retraite complémentaire ne change pas

 

3°- Cas d’un agent d’entretien fonctionnaire qui a pris sa retraite en 2016 avec 42 ans d’ancienneté et un salaire de brut de 2 183 €

  • Retraite obtenue : 1637 €/mois
  • Retraite avec système par points : régime de base 949 € plus retraite complémentaire 335 € soit au total 1284 € sur la base actuelle de l’enseignement privé)
  • PERTE MACRON : 389 €/mois soit moins 24%

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.