RETRAITE PAR POINTS DES FEMMES : LE BAL DES MENTEURS

RETRAITE PAR POINTS DES FEMMES : LE BAL DES MENTEURS

Hier soir, France 2 et France Info constatent apparemment le caractère néfaste de la retraite par points pour les mères de familles : elles nous annoncent que la retraite par points va supprimer les 8 trimestres validés pour les femmes (ou 4 pour les femmes et 4 pour les hommes dans certains cas par choix de la famille) pour chaque enfant.

Hélas le développement suivant du service public est totalement faux.

Le journaliste explique, conforté par l’interview d’une députée macroniste, que, certes, les femmes partiront plus tard en retraite, mais que la réforme augmentera leur retraite.

C’est un mensonge ! La retraite par points baissera les retraites et particulièrement celles des femmes et plus encore celle des mères de famille.

En effet, dans le système actuel chaque enfant valide 2 années mais ces années n’entrent pas dans le calcul du salaire de référence. La retraite est calculée sur le salaire indexé des 25 meilleures années, ce qui, pour une carrière de 42 ans, élimine du calcul les 17 années les moins bonnes.

Ainsi une femme de 62 ans cette année, née en 1957, qui a 3 enfants et a cotisé 154 trimestres (soit 38,5 années) aura une retraite à taux plein calculée sur ses 25 meilleures années. Le système actuel élimine du calcul du montant de sa retraite les 13,5 années les plus mauvaises (années de petits boulots d’étudiante, temps partiels choisis ou subis,…). Cette retraite sera majorée de 10%

Le salaire moyen des 25 meilleures années, (donc le montant de la retraite) est, pour une mère de famille, environ supérieur de 25% au salaire moyen de toute la carrière. Pour une femme sans enfant c’est environ plus 20% et pour un homme environ plus 15%. Chez les salariés ayant eu des petits boulots d’étudiants, des contrats courts, des temps très partiels pendant plusieurs années, la perte peut être doublée avec le calcul sur toute la carrière.

Ainsi, pour cette femme, si elle a toujours travaillé à temps complet pendant les 38,5 années, le nombre de points sera calculé sur toutes les années et elle perdra 25% de sa retraite et devrait l’attendre 12 ans de plus (74 ans) sans système correctif.
L’attribution des points, annoncée par les macronistes, ne compensera pas la perte. Au mieux le nombre de points sera équivalent à un certain nombre d’année de salaire moyen ou, pire du salaire de l’année précédant l’accouchement. Les points attribués par enfants seront-ils, comme la retraite, majorés de 10% ? Cela n’est pas prévu, ce serait donc encre 10% de moins soit une perte probable de 32,5%.

Les points attribués lui permettront-ils de partir au même âge ? Rien ne le garantit puisque le principe même des « années validées » va disparaître.

Dans tous les cas, les mères de familles partiront plus tard et avec une retraite plus faible puisque le salaire moyen attribuant les points sera inférieur au salaire moyen des 25 meilleures années.

DIRE QUE LES MÈRES DE FAMILLES PARTIRONT PLUS TARD MAIS AURONT UNE MEILLEURE RETRAITE AVEC LE CALCUL PAR POINTS EST DONC UN MENSONGE DÉLIBÉRÉ POUR LES TROMPER.

La réforme de la retraite prévue est tellement mauvaise que, pour la défendre, ses partisans sont obligés de mentir.

La retraite par points c’est moins de retraite pour tous et de plus c’est l’incertitude sur le montant de la retraite jusqu’à la mort puisque chaque année le gouvernement pourra baisser la valeur du point ou ne pas l’augmenter quand il y a de l’inflation, comme cela se passe en Suède.

La femme interrogée par France 2 et qui dit préférer de partir plus tard avec une meilleure retraite est donc victime d’une tromperie ! Elle partira avec une retraite plus faible et très probablement plus tard avec un montant de retraite remis en cause chaque année. La triple peine !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.