elchileno
Fondateur du site Nextbanq
Abonné·e de Mediapart

2 Billets

0 Édition

Billet de blog 10 oct. 2017

elchileno
Fondateur du site Nextbanq
Abonné·e de Mediapart

Les + de 50 ans : des cœurs (et de l'argent) à prendre !

Les rencontres en ligne sont aujourd’hui rentrées dans les mœurs au point de représenter le mode de rencontre le plus populaire. Avec plus de 2.5 milliards de dollars de chiffre d’affaires aux Etats-Unis et 1,6 milliard en Chine, rien que pour l’année 2016, la taille des marchés parle d’elle-même. Mais les célibataires sont une cible en mutation...

elchileno
Fondateur du site Nextbanq
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

En prenant un peu de recul sur ces 20 dernières années (le site Match.com fut créé en 1995 aux Etats-Unis), on peut s’apercevoir que le secteur des  rencontres en ligne suit tous les cycles classiques de développement présents sur d’autres industries.

Comme dans l’agro-alimentaire, de grands groupes achètent toutes les marques qui percent dans une logique de domination du marché limitée à quelques acteurs.

Par exemple Match IAC, le champion historique américain des rencontres sur Internet s’est associé au numéro 1 européen Meetic. Depuis, la nouvelle entité fait continuellement l’acquisition de sites innovants du secteur, comme les premiers à avoir mis en place le modèle Freemium avec des sites gratuits qui se financent grâce à la publicité ou une offre Premium  payante. 

C’est le sort qui a été réservé au canadien PlentyOfFish, l’américain OKCupid ou encore au  français Amoureux. 

Suite à l’avènement des applications de rencontres et de la géolocalisation, c’est le phénomène Tinder qui a rejoint le groupe. 

Enfin, la dernière tendance est de surfer sur les sites communautaires comme le très populaire BlackPeopleMeet. 

Le géant de la rencontre détient ainsi un portfolio hétérogène de plus de 45 sites en 38 langues et dans 190 pays ! Des chiffres dignes des gazettes économiques de la grande distribution…

Dans ce contexte, on observe même des spécialisations par pays, à l’image de l’industrie automobile. Par exemple, les sociétés allemandes Affinitas (Elite Rencontre et eDarling), Insparx (Be2) ou encore PE Digital (Parship) sont les spécialistes des rencontres par affinités, ou matchmaking. 

Avec une pression des résultats inhérente aux industries les plus matures, les initiatives pour trouver de nouveaux prospects se concentrent aujourd’hui sur le secteur des personnes plus âgées.

Ce n’est pourtant pas faute de regarder les moins de 18 ans, marché en plein développement, mais face aux difficultés de monétisation de cette cible (voir les résultats de Snapchat) et pour éviter toute polémique vis-à-vis des rencontres pour mineurs, l’industrie préfère l’eldorado des séniornautes. 

En effet, compte tenu entre autres de l’augmentation du taux de divorce des plus de 60 ans depuis 1985, les célibataires âgés de plus de 50 ans représentent plus de 9 millions de personnes en France en 2013 (étude Eurostat).

Et pourtant, la « Silver Economie » n’en est encore qu’à ses débuts puisqu’en 2050, un français sur trois aura plus de 60 ans (contre un sur cinq en 2005) !

De plus, disposant souvent d’un pouvoir d’achat plus élevé, les séniornautes savent de mieux en mieux se servir d’internet, au point d’y passer parfois plus temps que les générations plus jeunes. Une tendance qui devrait  se renforcer avec le temps… 

En rajoutant à cela le fait qu’ils ont moins d’endroits et d’opportunités  pour rencontrer d'autres célibataires (lieux de travail, festivals, boîtes de nuit...), et vous comprendrez l’essor des sites de rencontres pour les plus âgés. 

Résultat des courses ? 

Même DNXcorp, groupe important spécialisé dans les sites de rencontres adultes et coquines, a créé le très soft Quintonic qualifié de « premier réseau social interdit aux moins de 50 ans ». 

Quant au groupe Match, la réponse ne s’est pas fait attendre avec le lancement au printemps 2017 du site DisonsDemain, à l’attention des « jeunes de plus de 50 ans ». 

Point commun entre ces sites ? Les codes des jeunes sont adaptés à ce marché en présentant les séniors comme des ados immatures, joueurs, cachottiers et malicieux. 

Il semblerait donc qu’au final, peu importe l’âge du consommateur, nous avons tous des cœurs de grands enfants !

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Congrès EELV : Marine Tondelier en passe de prendre « la suite »
L’élue municipale à Hénin-Beaumont et cadre dirigeante de longue date est arrivée largement en tête du premier tour du congrès d’Europe Écologie-Les Verts. Mélissa Camara, candidate proche de Sandrine Rousseau, arrive troisième derrière la proche de Yannick Jadot, Sophie Bussière. 
par Mathieu Dejean
Journal — Police
À Bure, les liens financiers entre gendarmes et nucléaire mélangent intérêts publics et privés
En vigueur depuis 2018, une convention entre la gendarmerie nationale et l’Agence nationale de gestion des déchets radioactifs permet la facturation de missions de service public. Mais alors, dans l’intérêt de qui la police agit-elle ? Mediapart publie le document obtenu grâce à une saisine de la Cada.  
par Jade Lindgaard
Journal — Asie et Océanie
La Chine fait face à une vague de protestations inédites contre les mesures anti-Covid
Dans tout le pays, des manifestations ont eu lieu pour réclamer la fin des mesures de confinement à la suite d’un incendie mortel à Urumqi jeudi soir, dans la capitale du Xinjiang. Les protestataires, au premier rang desquels des étudiantes et étudiants, jugent qu’elles ont retardé les secours.
par François Bougon
Journal
Le président turc menace les Kurdes syriens d’une offensive militaire 
À six mois d’une élection présidentielle cruciale, un attentat non revendiqué à Istanbul sert de prétexte au président turc pour lancer une campagne de bombardements dans le nord de la Syrie.
par Zafer Sivrikaya

La sélection du Club

Billet de blog
À la ferme, tu t’emmerdes pas trop intellectuellement ?
Au cours d'un dîner, cette question lourde de sens et d'enjeux sociétaux m'a conduite à écrire cet article. Pourquoi je me suis éloignée de ma carrière d'ingénieure pour devenir paysanne ? Quelle vision de nombreux citadins ont encore de la paysannerie et de la ruralité ?
par Nina Malignier
Billet de blog
Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique
Attac publie ce jour une note intitulée « Reprendre la main pour financer la bifurcation sociale et écologique ». Avec pour objectif principal de mettre en débat des pistes de réflexion et des propositions pour assurer, d’une part, une véritable justice fiscale, sociale et écologique et, d’autre part, une réorientation du système financier.
par Attac
Billet d’édition
Bifurquer : le design au service du vivant
15 ans d'évolution pour dériver les principes du design graphique vers une activité pleine de sens en faveur du vivant. La condition : aligner son activité professionnelle avec ses convictions, l'orchestrer au croisement des chemins entre nécessité économique et actions bénévoles : une alchimie alliant pour ma part, l'art, le végétal, le design graphique et l'ingénierie pédagogique.
par kascroot
Billet de blog
Acte 2 d’une démission : la métamorphose, pas le greenwashing !
Presque trois mois après ma démission des cours liés à une faculté d’enseignement de la gestion en Belgique et la publication d’une lettre ouverte qui a déjà reçu un large écho médiatique, je reviens vers vous pour faire le point.
par Laurent Lievens